Conseils pour faire les courses hebdomadaires

30 mars, 2020
Aller faire les courses avec l'estomac plein peut éviter d'acheter des aliments transformés de mauvaise qualité.

Souvent, lorsque nous faisons les courses, nous choisissons des produits en pensant qu’ils ont une caractéristique particulière ou en prêtant attention aux slogans publicitaires. Quelles considérations devrions-nous avoir au moment de faire les courses hebdomadaires ?

De l’organisation avant tout pour les courses hebdomadaires !

Faire une liste des courses avant d’aller au supermarché est fondamental afin d’éviter que les produits non nécessaires finissent dans le chariot. Par ailleurs, c’est une excellente façon d’économiser du temps et de l’argent. Dans ce contexte, nous devons faire la distinction entre les produits frais -qui s’achètent plus fréquemment- et les produits non périssables.

Courses hebdomadaires : ne pas faire les courses le ventre vide

Faire ses courses hebdomadaires avec le ventre vide peut être une grande erreur. En revanche, y aller avec l’estomac plein vous évitera de tomber dans des tentations inutiles. Par exemple, si le seul moment de la journée où vous pouvez faire vos courses est le midi, manger un fruit avant peut aider à calmer la faim !

Davantage de marchés, moins de supermarchés

En général, les produits locaux et de saison sont les plus économiques et ceux qui possèdent des meilleures propriétés organoleptiques. Dans certaines villes, il existe des marchés locaux qui proposent des produits frais.

Par ailleurs, les petits commerces disposent généralement de produits de meilleure qualité. De même, ils baissent souvent les prix à la dernière minute pour ne pas gâcher la nourriture. Enfin, il est fondamental d’éviter de jeter la nourriture !

Pots de légumineuses différentes.

Courses hebdomadaires : avoir une bonne réserve

De même que les vêtements, il est toujours bon d’avoir quelques produits de réserve à la maison. Eviter d’aller au supermarché et d’acheter n’importe quoi après une longue journée de travail a une solution : prévenir. Parmi les denrées non périssables que l’on peut stocker, on trouve :

  • Conserves de poisson au naturel
  • Conserves de légumes cuits : n’oubliez pas de bien les laver avant de les consommer.
  • Légumes au vinaigre de qualité : olives, cornichons et oignons nouveaux en saumure.
  • Conserves de maïs, champignons ou cœurs d’artichauts.
  • Conserves de poivrons rôtis ou de macédoine.
  • Riz ou quinoa prêt à ajouter à une salade ou à un plat de légumes.
  • Légumes congelés.

Ne pas acheter ce qui est inutile

Lorsque l’on essaie d’intégrer un mode de vie sain, il est préférable d’éviter les aliments riches en graisses saturées tels que les snacks. Ne pas inclure des aliments malsains dans le panier de course est la première étape pour ne pas les consommer. Essayez donc d’éviter leur présence sur la liste des courses hebdomadaires !

Prudence : déclarations nutritionnelles pour les achats hebdomadaires

Que signifient les arguments de santé de certains aliments ? Les étiquettes light ou sans sucre n’équivalent pas à sain, il faut donc savoir les interpréter. Que signifient-elles?

Light

Cette gamme de produits est le résultat de la criminalisation injuste des graisses. Pour qu’un produit soit étiqueté comme lightil doit contenir 30 % de calories en moins qu’un produit similaire.

Toutefois, le fait de contenir moins de calories n’est pas toujours aussi bon. Pour l’expliquer, nous pouvons comparer les caractéristiques nutritionnelles d’un yaourt naturel avec un yaourt light.

En diminuant la quantité de calories, on perd également de la satiété, et nous avons donc tendance à manger davantage.

Par conséquent, il n’est pas logique de manger des yaourts light simplement parce que l’on veut consommer moins de calories dans le cadre d’un régime amincissant. Dans d’autres circonstances, cela peut présenter un intérêt comme, par exemple, dans un schéma hyper-protéique.

Sans sucre

On considère qu’un produit est sans sucre quand sa teneur est inférieure à 0,5 grammes par 100 grammes ou millilitres de produit. Comme dans le cas précédent, ce n’est pas cela qui rend les aliments sains. Sur l’étiquette de ces aliments, le sucre est souvent remplacé par d’autres substances de mauvaise qualité, telles que les édulcorants.

Une femme qui achète des légumes verts.

Sans graisse

Un produit est dit “sans graisse” lorsqu’il ne contient pas plus de 0,5 grammes de graisse pour 100 grammes ou millilitres de produit. Dans ce cas, l’important serait de préciser quel type de graisse il contient. En effet, certaines sont plus saines que d’autres.

Sans gluten

Cet argument de santé n’est utile que pour les personnes cœliaquesPar conséquent, cela ne donne pas de valeur ajoutée au produit.

Vegan

Enfin, un produit vegan ne signifie pas qu’il est sain. On le considère vegan quand il est exempt d’ingrédients d’origines animales. Néanmoins, les boissons gazeuses sont vegan et malsaines.

Finalement, il est évident que les courses hebdomadaires dépendent de plusieurs facteurs. Par exemple, l’état de santé ainsi que les préférences des personnes qui cohabitent au sein d’un foyer. Cependant, la prévoyance et l’organisation sont toujours utiles. Préparez donc tout à l’avance pour vos prochaines courses !

  • La alimentación de los adolescentes: el lugar y la compañía determinan las prácticas alimentarias. Aquichan, vol. 11, núm. 2, agosto, 2011, pp. 199-216. Universidad de La Sabana
    Cundinamarca, Colombia. https://www.redalyc.org/pdf/741/74120733007.pdf
  • Natalia Ida Del Greco. ESTUDIO SOBRE TENDENCIAS DE CONSUMO DE ALIMENTOS. https://www.alimentosargentinos.gob.ar/contenido/procal/estudios/01/TendenciasConsumoAlimentos.pdf