Diétothérapie : à quoi ça sert ?

La diétothérapie est une science qui vise à améliorer la prise en charge de certaines pathologies par l'alimentation.
Diétothérapie : à quoi ça sert ?

Dernière mise à jour : 22 février, 2021

Le régime peut aider à prévenir les maladies, mais il est souvent aussi une solution possible à ces dernières. De sorte que des changements alimentaires ont été proposés qui, dans certaines situations, peuvent améliorer la santé.

Cette branche est quoi qu’il en soit complexe et technique. Il existe plusieurs possibilités en fonction de l’individu, de sa génétique, de son niveau d’activité physique et de la pathologie à traiter. De sorte que le cas d’un patient souffrant d’insuffisance rénale ne sera pas abordé de la même manière que celui d’une personne diabétique.

La diétothérapie comme méthode de prévention

Iest possible d’établir des changements alimentaires avant qu’une pathologie n’apparaisse dans le corps afin de prévenir les maladies. La diétothérapie offre une série de recommandations à cet égard.

L’une d’elles consisterait, par exemple, à réduire la consommation de graisses trans. Ces nutriments, issus de la cuisson des huiles végétales à des températures élevées, sont associés à un état d’inflammation systémique plus important.

De fait, une recherche publiée dans la revue Progress in Lipid Research affirme qu’une consommation régulière de ces lipides peut augmenter le risque d’athérosclérose.

Un autre des conseils de base pour réduire l’incidence de maladies complexes est de réduire la consommation de sucres ajoutés. Les experts considèrent que cette classe de glucides influence positivement le développement de maladies métaboliques. L’exemple le plus typique étant le diabète.

La consommation de fruits et de sucre.

Diétothérapie pour le traitement de certaines pathologies

Il est possible d’utiliser une diétothérapie une fois la maladie présente pour ralentir sa progression. Par exemple, réduire l’apport de protéines chez un patient souffrant d’insuffisance rénale peut améliorer la fonction de ces organes. Cela peut même réduire le risque de complications.

Il existe par ailleurs certaines stratégies alimentaires pour augmenter les effets de la pharmacologie des patients atteints de cancer. L’une d’elles pourrait être la réduction des glucides.

Des recherches sur l’application du jeûne intermittent chez les patients atteints de cette maladie sont également en cours. Les résultats, publiés dans le magazine Clinics, sont prometteurs.

La supplémentation peut faire la différence

Outre le régime lui-même, une supplémentation avec certains nutriments peut être en mesure de prévenir l’apparition de maladies ou améliorer leur traitement. Un exemple clair est l’utilisation de la mélatonine.

Cette hormone, en charge de la régulation des cycles de sommeil et d’éveil, peut réduire les états inflammatoires dans l’organisme lorsque son administration est chronique. Cet effet minimise le risque de souffrir de problèmes métaboliques par exemple.

Le cas des probiotiques mérite également de nous y arrêter. Ces bactéries présentes dans les produits fermentés sont capables de coloniser le tube digestif. Elles y déclenchent une série d’effets bénéfiques sur la santé, tels que la formation d’acides gras à chaîne courte.

La supplémentation avec certaines souches de probiotiques permet d’améliorer certains problèmes tels que l’intolérance au lactose, la diarrhée causée par les antibiotiques et même l’anxiété.

Des suppléments en diétothérapie.

Outre la médecine, la diétothérapie

Lorsqu’une personne reçoit un diagnostic de maladie, la première option est toujours de se tourner vers la pharmacologie. La diétothérapie peut néanmoins agir de manière significative pendant certains d’entre eux, facilitant leur prise en charge.

Une alimentation adéquate réduit le risque de développer des pathologies. Les changements dans les habitudes alimentaires aident également à ralentir la progression de celles-ci ou à augmenter les effets des médicaments.

Il convient donc de consulter de temps en temps un professionnel de la nutrition. Il pourra, à travers l’utilisation de la diétothérapie proprement dite, vous conseiller sur une série de changements d’habitudes qui auront un impact positif sur la santé à moyen et long terme.

Même si vous avez déjà un problème de base. Il ajustera alors votre alimentation pour réduire les symptômes, ce qui affectera positivement votre qualité de vie.

Nous découvrons chaque jour plus de détails sur les interactions entre les nutriments et le corps humain. Il en va de même pour les suppléments. La diétothérapie est une discipline relativement jeune, mais avec une longue histoire.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’importance de l’indice glycémique des aliments
Fit People
Lisez-le dans Fit People
L’importance de l’indice glycémique des aliments

L'élaboration d'une stratégie nutritionnelle doit prendre en compte de nombreux concepts, dont l'indice glycémiques des aliments. Lisez-en plus ici...



  • Valenzuela CA., Baker EJ., Miles EA., Calder PC., Eigtheen carbon trans fatty acids and inflammation in the context of atherosclerosis. Prog Lipid Res, 2019.
  • Jhonson RJ., Sánchez Lozada LG., Andrews P., Lanaspa MA., Perspectiva: a historical and scientific perspective of sugar and its relation with obesity and diabetes. Adv Nutr, 2017. 8 (3): 412-422.
  • Antunes F., Erustes AG., Costa AJ., Nascimento AC., et al., Autophagy and intermittent fasting: the connection for cancer therapy? Clinics, 2018.