Régime anti-inflammatoire : de quoi s'agit-il ?

Les processus inflammatoires de l’organisme sont responsables de l'apparition de multiples pathologies complexes, notamment lorsqu'ils deviennent incontrôlables et perdent leur capacité de régulation.
Régime anti-inflammatoire : de quoi s'agit-il ?

Dernière mise à jour : 07 janvier, 2021

Le régime anti-inflammatoire, capable de fournir des nutriments qui modulent le fonctionnement de l’organisme, a été créé afin d’éviter une telle situation.

Il convient tout d’abord de noter que l’inflammation n’est pas un processus nocif en soi. Il s’agit en fait d’une réaction naturelle et nécessaire et, sans elle, la vie ne serait pas possible. Le problème se pose lorsque le corps humain perd la capacité de contrôler ou d’inhiber les processus inflammatoires, nomment où il commence à être considéré comme quelque chose de pathologique.

Le régime anti-inflammatoire

Le régime anti-inflammatoire se caractérise par le fait de contenir plusieurs nutriments qui ont démontré qu’ils réduisent les processus d’inflammation systémique. Les plus représentatifs de tous sont les acides gras oméga-3. Ils sont présents surtout dans les huiles végétales, les poissons gras et les fruits secs.

Il existe des preuves scientifiques suffisantes sur les effets positifs de cette classe d’éléments pour la santé. Ils sont capables, par exemple, d’aider à prévenir les problèmes cardiovasculaires.

Cependant, il n’y a pas que les lipides qui possèdent ces propriétés. De nombreux phytonutriments présents dans les aliments d’origine végétale sont capables de bloquer la production de radicaux libres et de réduire l’incidence des processus inflammatoires.

En ce sens, la curcumine se démarque du reste. Cet antioxydant, présent dans le curcuma, aide en effet à prévenir le développement de multiples pathologies complexes, comme le cancer, comme indiqué dans une étude publiée dans Nutrients.

Le curcuma dans le régime anti-inflammatoire.

Les aliments à éviter

Il convient de garder à l’esprit qu’il est non seulement nécessaire de garantir la présence de certains nutriments dans le régime anti-inflammatoire, mais également de réduire l’apport d’éléments toxiques ou nocifs.

Les principaux composés capables d’augmenter les processus inflammatoires sont les acides gras trans. Ces derniers se forment lorsque les lipides sont soumis à des températures élevées. De sorte qu’il est préférable de ne pas frire et de consommer les huiles crues.

Il convient par ailleurs de limiter la consommation de sucres simples car ils peuvent entraîner des altérations du système hormonal et de la santé métabolique du sujet. Leur fréquente introduction dans le régime alimentaire peut stimuler l’inflammation pancréatique par une sur-demande de l’organe.

Il convient enfin de noter la nécessité d’éviter d’autres composés toxiques issus de la cuisson à haute température, comme l’acrylamide ou les hydrocarbures aromatiques polycycliques.

L’acrylamide est généré en soumettant des glucides à des températures élevées. Des hydrocarbures se forment alors pendant la cuisson à la braise et adhèrent à la viande. Toutes ces toxines augmentent le risque de développer un cancer, ce qui aggrave notablement notre état de santé.

De la viande sur le gril.

Les boissons comptent également dans le régime anti-inflammatoire

S’il est nécessaire de se concentrer sur les aliments solides, nous devons garder à l’esprit que les liquides jouent également un rôle essentiel. Nous devons éliminer l’alcool de l’alimentation en raison de sa capacité à favoriser les processus inflammatoires et à générer une inflammation au niveau hépatique.

De la même manière, il est essentiel d’éviter les boissons gazeuses sucrées ou qui contiennent des édulcorants chimiques. Elles ont un effet négatif sur le microbiote intestinal.

Le liquide qui devrait abonder dans le régime anti-inflammatoire est l’eau. Il s’agit en effet de la composante majoritaire du corps humain. C’est par ailleurs le véhicule par lequel la plupart des nutriments sont transportés.

Pratiquez le régime anti-inflammatoire pour rester en bonne santé

Il est clair qu’une alimentation adéquate réduit considérablement le risque de tomber malade. Par conséquent, il est intéressant de respecter les principes de base du régime anti-inflammatoire. Cela permet de moduler ce processus en interne et d’éviter que les organes qui composent le corps humain ne subissent un stress excessif.

Pour assurer le succès, il est nécessaire de souligner l’apport des nutriments que nous avons mentionnés. Notamment les acides gras oméga-3 et les composés phytochimiques. Parmi ces derniers, la curcumine se démarque. Tout aliment du règne végétal en contient cependant dans sa composition. Il n’est donc pas obligatoire de s’en tenir à la consommation d’épices.

Il est en outre essentiel d’éviter la consommation de produits toxiques nocifs pour la santé, comme l’alcool. Limiter les boissons gazeuses et choisir les bonnes méthodes de cuisson sera bénéfique pour rechercher une meilleure santé à moyen termes.

Cela pourrait vous intéresser ...
Régime paléolithique pour les sportifs
Fit PeopleRead it in Fit People
Régime paléolithique pour les sportifs

Le régime paléolithique est un régime alimentaire qui cherche à recréer les habitudes des humains qui peuplaient la planète à l'époque des cavernes.



  • Calder PC., Omega 3 fatty acids and inflammatory processes: from molecules to man. Biochem Soc Trans, 2017. 45 (5): 1105-1115.
  • Giordano A., Tommorano G., Curcumin and cancer. Nutrients, 2019.