Mythes végétariens et végétaliens que les athlètes devraient cesser de croire

Jetez un coup d'œil à tous les mythes végétariens et végétaliens que nous vous présentons dans cet article. Vous avez sûrement cru à plus d'un, chaque fois que vous les avez entendus.
Mythes végétariens et végétaliens que les athlètes devraient cesser de croire

Dernière mise à jour : 26 mars, 2019

Si vous suivez un régime sans viande ni produits d’origine animale, vous devez certainement en avoir marre de toutes les fausses croyances à propos de ce mode de vie. Dans cet article, nous passons en revue les mythes végétariens et végétaliens les plus répandus.

Plus d’une fois, on a dû vous demander pourquoi vous ne mangez pas d’aliments d’origine animale. Par ailleurs, ils vous ont certainement aussi dit que votre santé finirait par en pâtir. De plus, on a dû vous conseiller de prendre une grande quantité de vitamines en suppléments.

Donc, notre objectif dans cet article est de vous fournir des informations de qualité et de mettre fin à ces mythes. En effet, ils ne peuvent que créer de la confusion à propos de ce style d’alimentation.

5 mythes végétariens et végétaliens à ne pas croire

  1. Les athlètes végétaliens ne peuvent pas performer à un haut niveau

On met très souvent en doute les performances sportives des athlètes végétaliens. Beaucoup de gens croient qu’ils ne pourront jamais atteindre les objectifs atteints par les consommateurs d’aliments d’origine animale. Et cela même s’ils s’entraînent durement ou qu’ils prennent soin de leur régime alimentaire.

C’est totalement faux. Ne pas consommer d’aliments d’origine animale n’a aucun impact sur les performances sportives d’une personne. L’apport en protéines peut provenir d’aliments tels que les légumes, les fruits secs ou le riz.

Si vous continuez à remettre en question cette information, nous vous donnerons plusieurs exemples qui vous feront cesser de croire en ce mythe répandu. Carl Lewis, Venus Williams, Lewis Hamilton ou Novak Djokovic ne sont que quelques-uns des athlètes qui ont réussi à atteindre des sommets en étant végétaliens.

2. Il y a un plus grand risque de souffrir d’anémie

On ne comprend pas pourquoi ce mythe est si répandu, étant donné le manque de base scientifique ou d’arguments raisonnables le justifiant.

La vérité est qu’il s’agit d’une déclaration que vous avez sûrement entendue à plus d’une occasion. Très probablement, cela est dû à la conviction que les végétariens et les végétaliens souffrent d’un manque de nutriments.

Mythes végétariens et végétaliens

En fait, l’anémie et l’alimentation végétalienne ou végétarienne ne sont pas nécessairement liés. Ainsi, la plupart des aliments contenant du fer sont d’origine végétale. Parmi eux, on trouve des légumes, des feuilles vertes ou des fruits secs.

Les personnes végétaliennes ou végétariennes peuvent donc consommer tous ces aliments. Par conséquent, elles n’ont donc aucune raison de présenter un déficit en ce nutriment.

3. Les végétaliens et végétariens sont en meilleure santé

Il y a autant de gens qui croient que les végétariens et les végétaliens manquent de nutriments que de gens qui pensent qu’ils sont en meilleure santé. La prolifération de régimes de ce type pour perdre du poids ou mener une vie plus saine en est une preuve.

Il est frappant de constater qu’un programme alimentaire chargé d’éthique et de principes finit par être, pour beaucoup, un moyen simple de perdre du poids.

C’est pourquoi, il ne faut pas associer le véganisme ou le végétarisme à l’idée d’une vie saine. Il s’agit juste d’un autre mythe sur les végétariens ou végétaliens.

Il existe de nombreux aliments malsains dans une alimentation de ce type. L’alcool ou le tabac ne sont que quelques exemples. D’autre part, il ne faut pas non plus croire qu’en mangeant un steak, vous ne menez pas une vie saine.

4. Ils ont une carence en protéines

Ce type de nourriture limite toutes les sortes d’aliments provenant d’animaux. De cette manière, la viande et le poisson sont laissés en dehors des aliments. De plus, ceux-ci constituent la principale source de protéines pour de nombreuses personnes.

Lorsque nous pensons aux protéines, la première chose qui nous vient à l’esprit est une tranche de viande. En réalité, on peut trouver les protéines dans de nombreux autres aliments, tels que les légumes, les fruits secs ou le riz.

Le végétarianisme

Par conséquent, les végétaliens et les végétariens ne doivent pas nécessairement avoir de carence en protéines. Ils les prennent simplement dans d’autres aliments que la viande ou le poisson.

5. Les régimes végétaliens nuisent au système osseux

L’absence de produits laitiers est une autre caractéristique des régimes végétaliens. Ces personnes ne boivent ni le lait ni ses dérivés. Aussi, elles ont donc tendance à penser qu’elles n’ingèrent pas de calcium. Comme vous pouvez le deviner, ceci est un autre des mythes végétariens et végétaliens.

Enfin, en raison du manque de calcium, nous pensons souvent que notre système osseux va s’affaiblir avec le temps. En outre, nous craignons donc de risquer davantage de souffrir de fractures ou de maladies telles que l’ostéoporose.

Cependant, le brocoli, le tofu ou les pois chiches sont des exemples de compatibilité totale entre prendre du calcium et être végétalien.

En définitive, ce sont les principaux mythes végétariens et végétaliens que vous pouvez commencer à bannir grâce à cette information. Si vous suivez ce type de régime, calmez-vous, rien de ce que vous avez l’habitude d’entendre n’est vrai !

Cela pourrait vous intéresser ...
Des toast sains pour le petit déjeuner
Fit PeopleLisez-le dans Fit People
Des toast sains pour le petit déjeuner

Envie de varier le petit-déjeuner tout en ingérant des nutriments sains pour la santé ? Essayez nos toasts au blé complet et leurs 1001 variations.