3 conseils pour augmenter l'immunité chez les athlètes

13 novembre, 2020
Les probiotiques sont utiles pour augmenter la biodiversité de la flore intestinale. Ce qui a un impact positif sur la fonction immunitaire. Quels sont les autres moyens de stimuler l'immunité des sportifs ?

Le sport exerce un effet protecteur face aux maladies de type infectieux et complexe. La pratique d’une activité physique aide effectivement à augmenter l’immunité. Toutefois, il existe un ensemble de stratégies nutritionnelles qui peuvent également renforcer l’immunité. Elles permettraient alors de prévenir les pathologies infectieuses et d’augmenter le nombre de séances d’entraînement chaque année.

Pour renforcer l’immunité, il est nécessaire de tenir compte de l’importance d’une alimentation variée. Les stratégies suivantes ne seront d’aucune utilité si la base n’est pas suffisamment solide.

Par conséquent, il est indispensable de garantir la consommation de fruits et de légumes, ainsi que l’apport en protéines. De même, il faut supprimer les habitudes toxiques telles que l’ingestion de boissons alcoolisées, et les aliments transformés doivent être relégués à une consommation occasionnelle.

Des probiotiques pour augmenter l’immunité

La flore intestinale constitue un organe indépendant. Elle a la capacité de moduler le métabolisme et d’absorber les nutriments. Elle joue également un rôle fondamental en matière d’immunité.

Ainsi, des pathologies intestinales telles que la dysbiose ou le SIBO –Small Intestinal Bacterial Overgrowth– peuvent affecter les défenses de l’individu et favoriser alors le développement de maladies.

Pour inverser ce processus, il est recommandé de consommer des aliments ou des suppléments en probiotiques. C’est ce qu’indique un article publié dans le journal Probiotics and Antimicrobial Proteins.

Le choix d’un complément probiotique doit tenir compte de plusieurs facteurs. En effet, il est recommandé que le supplément soit monosouche, contenant au moins 10 ou 9 bactéries dont les effets ont été testés lors d’études cliniques.

Néanmoins, il est aussi possible de favoriser l’immunité à travers l’ingestion régulière de produits ayant subi une fermentation lactique. Comme le yaourt ou le kéfir.

Bol de fruits avec des céréales et du yaourt.

Consommer davantage de vitamine C pour augmenter l’immunité

La vitamine C est une substance dotée d’un pouvoir antioxydant qui rivalise avec le glucose lorsqu’elle pénètre dans les cellules. Dans le cas des sportifs ayant une haute ingestion de sucres, des doses plus élevées que celles d’un individu sédentaire sont donc nécessaires.

Ce nutriment est associé, à des doses supérieures à celles recommandées par l’OMS, à une réduction du risque de maladies infectieuses. Un exemple est le rhume commun pour lequel la vitamine C exerce un effet protecteur. C’est ce qu’indique une étude publiée dans le journal American Journal of Lifestyle Medicine.

Pour garantir une ingestion suffisante, il est judicieux de consommer des aliments végétaux tels que le poivron rouge, les fraises ou les agrumes. Dans certains cas, il est conseillé de prendre des compléments.

Garantir un apport en zinc

Le zinc est un minéral qui se trouve en petites quantités dans le corps humain. Nous l’obtenons principalement à travers les aliments animaux et certains végétaux tels que les fruits secs. Il remplit de nombreuses fonctions au sein de l’organisme. Depuis la fonction de médiateur dans la production de certaines hormones jusqu’au soutien du fonctionnement du système immunitaire.

Par conséquent, une consommation faible de zinc est associée à une plus grande fatigue ainsi qu’une augmentation de l’incidence des maladies de type infectieux. C’est pourquoi, il est essentiel d’assurer une ingestion suffisante.

Pour cela, il suffit de consommer régulièrement de la viande. Les tripes sont les parties les plus riches en ce minéral. Mais nous le trouvons également dans les morceaux maigres.

Planche de viande grillée.

Optimiser l’alimentation stimule l’immunité

Enfin, si l’on cherche à augmenter l’immunité des athlètes, il est nécessaire de procéder à une série d’ajustements diététiques. L’exercice en soi stimule la fonction immunitaire, une alimentation correcte aussi. Toutefois, il est possible d’inclure un ensemble de stratégies, comme celles que nous venons de mentionner, afin d’accroître l’efficacité de ce système organique.

Actuellement, les probiotiques se distinguent comme l’un des moyens les plus efficaces pour améliorer le fonctionnement du corps à bien des égards. Il existe plusieurs souches qui ont démontré, lors d’essais cliniques, leur capacité à stimuler la fonction immunitaire.

Leur ingestion est donc fortement recommandée, à travers les compléments ou les produits fermentés. Il est important également de souligner que l’apport régulier en fibres améliore aussi la qualité du microbiote à partir de la fermentation. Cela est bénéfique pour cet organe.

Finalement, il est possible de contrôler l’apport d’autres nutriments tels que la vitamine C et le zinc dans l’objectif de satisfaire les besoins de l’organisme et de stimuler la fonction du système immunitaire.

  • Bucher A., White N., Vitamin C in the prevention and treatment of the common cold. Am J Lifestyle Med, 2016. 10 (3): 181-183.
  • La Fata G., Weber P., Mohajeri MH., Probiotics and the gut immune system: indirect regulation. Probiotics Antimicrob Proteins, 2018. 10 (1): 11-21.