Créatinine : est-elle dangereuse pour la santé ?

03 août, 2020
La créatinine sérique peut être augmentée dans le cas des athlètes ayant une activité musculaire intense ou chez ceux qui reçoivent un complément en créatine. Est-elle dangereuse pour la santé ?
 

La créatinine est un déchet généré par les muscles. Il est filtré dans la circulation sanguine grâce à l’action des reins puis excrété à travers l’urine. Un taux élevé de cette substance lors d’une analyse peut indiquer une maladie rénale. Cela peut être également le résultat d’une supplémentation en créatine.

Créatinine et pathologie rénale

Comme nous l’avons mentionné ultérieurement, un taux élevé de créatinine dans l’urine peut aider à identifier un problème de type rénal. Cependant, un certain nombre de tests complémentaires sont nécessaires pour étayer ce diagnostic. Comme l’indique un article publié dans la revue Néphron.

Un problème d’excrétion dans les reins pourrait entraîner une accumulation de créatinine dans le sang, réduisant ainsi son taux d’expulsion par les urines. Pour mesurer les niveaux de cette substance, on réalise généralement une analyse sanguine.

Normalement, ce type d’examen est effectué lorsque le patient arrive en consultation avec certains symptômes. La fatigue, les œdèmes ou l’augmentation du volume de l’urine peuvent être des indicateurs d’un problème interne.

De même, pour les patients diabétiques ou les personnes avec des antécédents familiaux de maladie rénale, la mesure de la créatinine sérique est effectuée régulièrement. Par conséquent, cela permet de prévenir l’apparition éventuelle d’une maladie des reins ou d’un problème dans leur fonctionnement.

Créatinine associée à la supplémentation

 

Un cas typique d’altération de la créatinine est celui d’un athlète soumis à une supplémentation en créatine. La surcharge des dépôts musculaires avec cette substance entraîne une plus grande quantité de déchets.

Un homme sportif qui prend des compléments.

Dans ce type de situation, la valeur élevée de la créatinine dans le sang n’est pas un indicateur de la présence d’une quelconque maladie tel que le souligne une étude publiée en 2019.

C’est pourquoi, la valeur de la créatinine sérique n’est pas toujours un indicateur efficace pour diagnostiquer une pathologie. Chez les athlètes, même chez ceux qui ne prennent pas de supplémentation, il est relativement fréquent d’observer une augmentation des niveaux d’excrétion de cette substance en raison d’une activité musculaire intense.

Conseils pour protéger les reins

Il existe un certain nombre de lignes directrices à mettre en place pour veiller à la santé des reins. La première consiste à surveiller l’hydratation. En effet, un apport correct en eau soulage la pression des reins et améliore leur santé à moyen et long terme.

D’autre part, la consommation fréquente d’édulcorants pourrait être préjudiciable à la fonction et à la santé de ces organes. Il est donc judicieux d’éviter les boissons gazeuses et sucrées. Les versions sucrées nuisent au pancréas, tandis que les boissons édulcorées de manière chimique aggravent la santé des reins.

 

Une autre substance qu’il est nécessaire de restreindre est l’alcoolEn plus d’endommager les reins, l’alcool affecte dangereusement le métabolisme du foie et augmente les risques de surpoids.

Par ailleurs, le fait d’augmenter la consommation de fruits et de légumes, tant qu’il n’y a pas de problème sous-jacent au niveau rénal, est une stratégie efficace pour prévenir les pathologies.

Ces aliments sont riches en antioxydants et en minéraux qui équilibrent les processus de réabsorption dans les reins. Pour cette raison, en plus de leur teneur en vitamines, ils doivent faire partie de l’alimentation quotidienne.

Une boisson alcoolisée.

La créatinine, un indicateur peu fiable

Même si un excès de créatinine dans le sang ou l’urine peut indiquer l’existence d’une pathologie rénale, sa lecture peut porter à confusion. Dans le cas des personnes qui réalisent habituellement du sport, ou qui reçoivent des compléments en créatine, il est normal de trouver ces valeurs altérées. Mais cela ne signifie pas que leur santé est en danger, bien au contraire.

Par conséquent, la créatinine n’est pas un indicateur assez fiable. Si des valeurs élevées de créatinine sont relevées chez un individu sédentaireil est nécessaire de réaliser des examens supplémentaires. Cela pourrait confirmer le diagnostic d’une éventuelle pathologie dans les reins.

 

Pour conclure, en veillant à la santé de ces organes, il est nécessaire de rappeler la nécessité d’une alimentation variée et équilibrée. Eviter la consommation d’édulcorants artificiels et d’alcool est crucial pour cela. Enfin, il est fondamental de maintenir un état d’hydratation correct.

  • Delanaye P., Cavalier E., Pottel H., Serum creatinine: not so simple! Nephron, 2017. 136: 302-308.
  • Vega J., Huidobro JP., Effects of creatine supplementation on renal function. Rev Med Chil, 2019. 147 (5): 628-633.