Les aliments dérivés du poisson sont-ils bons pour la santé ?

08 décembre, 2019
Nous consommons beaucoup les dérivés du poisson dans notre pays, surtout les enfants. En effet, ils aiment les bâtonnets de poisson. C'est un moyen pour eux de manger ce type de nourriture d’une manière qui leur plaît généralement.
 

Le poisson est une source de protéines et de graisses saines essentielles au bon fonctionnement de notre corps.

Aussi, on conseille de le consommer souvent. Dans le régime méditerranéen, le poisson occupe une place importante, aussi bien frais que surgelé. Pourtant, les aliments dérivés du poisson sont de plus en plus populaires. Sont-ils bons pour la santé ?

Quel est le pourcentage de poisson dans ces aliments ?

Si nous sommes parents, nous devons savoir qu’une portion de bâtonnets de poisson ou d’un produit similaire n’équivaut pas à une portion de poisson. En fait, les dérivés du poisson ne contiennent qu’un pourcentage de ce produit.

Par exemple, dans les bâtonnets de poisson, il y a seulement 35 % de merlu. Le reste sont principalement des graisses, de l’amidon et du sel. De plus, la même chose vaut pour d’autres aliments tels que le surimi ou les gulas.

Pratiquement aucun d’entre eux ne dépasse 50 % de teneur en poisson. Par conséquent, il faut bien préciser que la consommation de ces aliments n’équivaut pas à une portion de poisson. D’autre part, nous ingérons également d’autres éléments malsains.

Plat de gulas
 

Devrais-je arrêter de les consommer ?

Lorsque nous consommons ces aliments, nous devons être conscients que nous ne consommons pas que du poisson. En fait, la quantité de poisson ne représente généralement qu’un faible pourcentage.

Ces préparations sont élaborées en ajoutant des quantités considérables de sel, de sucre, d’huile et d’amidon. C’est pourquoi la plupart d’entre eux deviennent des aliments malsains.

Consommer sporadiquement ces produits n’affecte pas notre corps. Par contre, si vous les mangez régulièrement, il serait préférable de les remplacer par du poisson frais ou surgelé, mais jamais transformé.

En effet, comme nous l’avons déjà dit, lorsque nous mangeons du poisson transformé, nous ne mangeons qu’une petite quantité de poisson. Donc, des ingrédients malsains constituent le reste. Ceux-ci contribuent principalement à l’accumulation de graisses et donc à la prise de poids.

Quels sont les dérivés de poisson que nous consommons le plus ?

Si vous passez en revue votre régime alimentaire, il est certain que vous avez consommé des aliments dérivés du poisson au cours du mois dernier. Ce sont des produits achetés déjà cuits ou qui nécessitent très peu de préparation. Aussi, les cuisiner est très rapide.

Les dérivés de poisson les plus consommés sont les suivants. Comme nous l’avons déjà dit, ne vous inquiétez pas si vous ne les consommez que de temps en temps. En revanche, si vous les mangez de manière habituelle, nous vous encourageons à vérifier les ingrédients qui les composent.

 
Dérivés de poissons

Voici ci-dessous les produits à base de poisson les plus consommés dans notre pays :

  • Gulas. Ce sont les « vers » que nous montrons dans la deuxième image. Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, les gulas ne sont pas des poissons naturels. Ils en sont l’un des principaux dérivés. Par ailleurs, on les fabrique à partir de surimi, d’eau, de farine, de chapelure, d’huile et de sel.
  • Le surimi. Les bâtonnets rouges de l’image précédente n’ont rien à voir avec le crabe. On fabrique celui-ci à partir de viande provenant de différents poissons vendus frais. Ces-derniers n’auraient pas de débouché sur le marché car ce sont des espèces qui n’ont pas de demande. On déshydrate la viande du poisson, puis, on la mélange à d’autres ingrédients tels que des sels, des protéines de soja ou des féculents afin d’obtenir une texture plus agréable.
  • Cubes de bouillon. Leur teneur en poisson est très faible. Aussi, il sera donc toujours plus sain de préparer un bouillon de poisson fait maison. Ces cubes sont riches en sel et en gras.
Cubes de poisson
 

  • Beignets de poisson. On les fait à partir de surimi. Comme nous l’avons déjà signalé, on le mélange avec d’autres ingredients pour qu’il ait une texture plus appétissante. De plus, le beignet est souvent trop cuit, ce qui en fait un aliment malsain.
Dérivés de poisson

« Image: ucosapobla.com »

  • Bâtonnets de poisson. Dans toutes les recettes de poisson pané (image principale), le fabricant indique qu’on les fait à partir de merlu. Or, cela n’est que partiellement vrai, car ce produit ne représente qu’un faible pourcentage du produit total. En effet, le reste étant principalement constitué de farine, d’huile et de matière grasse.