Le surentraînement entrave le développement musculaire

Le surentraînement entrave le développement musculaire car il surcharge les muscles, les ligaments, les tendons et les articulations et cela a des conséquences. Ci-dessous, nous vous dirons comment le surentraînement nuit au développement musculaire.
Le surentraînement entrave le développement musculaire

Dernière mise à jour : 06 mai, 2019

Lorsque vous effectuez des exercices en salle de sport, l’un des points les plus importants à garder à l’esprit est que chaque personne a sa propre force, sa propre capacité de récupération et sa résistance. Donc, il en va de même pour les limites.

En outre, les débutants peuvent être tentés de gravir les échelons et de gagner du muscle le plus rapidement possible. Cependant, le risque de surentraînement nuit au développement musculaire. Ainsi, cela est contraire au but recherché.

Certes, beaucoup de gens s’entraînent trop. C’est surtout le cas des débutants. En effet, ils pensent que cela les aidera à atteindre leurs objectifs beaucoup plus rapidement. Or, les muscles ont besoin d’un minimum de repos. Par conséquent, il est nécessaire de prendre en compte quelques astuces pour éviter le surentraînement.

De plus, on reconstruit les muscles pendant la période de récupération. Ainsi, si vous éliminez le reste en même temps, vous empêchez toute possibilité de gain de masse. C’est pourquoi, pour remédier à ce problème, nous vous recommandons de laisser suffisamment de repos aux muscles travaillés.

Le surentraînement entrave le développement musculaire

Le surentraînement affecte généralement les débutants car ils y sont plus exposés. Toutefois, le problème principal reste la vitesse de progression. Beaucoup de gens essaient de s’entraîner trop souvent, sans donner aux muscles le temps de récupérer.

Le surentraînement

Cependant, la récupération est l’un des piliers, avec la nutrition et l’entraînement. Si on ne respecte pas cela, l’effort est clairement contre-productif. D’autre part, cela affecte non seulement la santé, mais aussi les performances.

Par ailleurs, vous devez savoir que des blessures se produisent dans deux cas principaux. Premièrement, cela arrive lorsqu’un mouvement est mal exécuté. Deuxièmement, lorsque le corps n’est plus assez fort pour réagir normalement, la même chose a lieu. L’entrainement excessif correspond au deuxième cas.

Restez donc raisonnable en termes d’objectifs : n’essayez pas d’aller trop vite et ne forcez pas vos limites. En outre, atteindre un résultat prend nécessairement du temps. Prenez le temps que vous jugez approprié !

Gain musculaire et repos

La récupération fait partie intégrante du gain musculaire. De fait, c’est au repos que la masse musculaire se régénère.

Une absence ou un manque de repos est contre-productif pour l’athlète. Par exemple, après deux jours d’entraînement, on recommande une période de repos. Sinon, le corps ne disposera pas de suffisamment de temps pour se rétablir entièrement.

De la même façon, le repos de l’athlète doit être complet car c’est le moment de la libération de l’hormone de croissance.

Le surentraînement

Conseils pour éviter le surentraînement

Voici quelques conseils que vous devez prendre en compte afin d’éviter le surentraînement. Par ailleurs, cela vous empêchera de nuire à votre développement musculaire. Prenez note !

  1. Limitez le nombre de sessions par semaine

Quand les gens commencent à s’entraîner, ils veulent si bien le faire qu’ils ont même tendance à s’entraîner chaque jour de la semaine. Ce que vous devez savoir, c’est que faire de l’exercice 3 fois par semaine suffit. Gardez à l’esprit que, donner du temps à votre corps pour récupérer, fait partie du processus de renforcement musculaire.

 2. Durée des sessions

La durée des sessions compte. Encore une fois, nous avons tendance à penser que s’entraîner 3 heures par jour est mieux que 3 fois par semaine. Ne pensez pas que le temps que vous passez à la salle de sport détermine votre perfection physique.

3. Douleur musculaire

Soyez prudent si vous ressentez une douleur persistante après vous être échauffé. N’oubliez pas qu’écouter votre corps vous aidera à éviter tout type de blessure qui compromettrait votre entraînement.

4. Système immunitaire diminué

En demandant trop à votre corps, vous serez sûrement plus sensible aux infections et au rhume. De plus, le pire est lorsque vous ne lui permettez pas de récupérer. Aussi, cela signifie que vous pouvez tomber malade facilement.

5. Repos

Cela consiste à prendre des pauses entre des séries plus courtes ou plus longues en fonction de la charge. De même, si vous avez du mal à dormir ou si vous ne dormez pas suffisamment d’heures, votre rétablissement ne sera pas optimal. En général, il est nécessaire de dormir 8 heures par nuit. C’est, en principe, le temps que vous devez laisser à vos muscles pour se reconstruire et réactiver l’anabolisme.

Le surentraînement

6. Nutrition

La nutrition est essentielle pour atteindre un bon équilibre et éviter le surentraînement. Cela est encore plus vrai pour quelqu’un qui s’entraîne de manière intensive tout en réduisant son apport calorique.

Enfin, rappelez-vous que pour lutter contre le surentraînement, les meilleures solutions sont le repos, associé à une alimentation adaptée. Gardez à l’esprit que l’entraînement doit respecter les temps consacrés à la session et les temps de repos en fonction de l’objectif.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelle est la meilleure façon de s’entraîner ?
Fit PeopleLisez-le dans Fit People
Quelle est la meilleure façon de s’entraîner ?

On entend toutes sortes de choses sur les entraînements dans les salles de sports ! Santé Physique vous en dit plus sur la meilleure façon de s'entraîner...