6 conseils pour combattre les courbatures

6 conseils pour combattre les courbatures

Dernière mise à jour : 11 mai, 2021

Savoir combattre les courbatures est assez important, car il s’agit de l’une des blessures les plus fréquentes qui existent. Plus précisément, les courbatures sont des micro-déchirures musculaires qui se produisent lorsque les muscles sont soumis à un travail excessif ou pour lesquels ils ne sont pas préparés.

Ce n’est pas une blessure grave, mais cela nous éloignera de notre sport préféré pendant plusieurs jours, car les tissus sont endommagés. Il est important de respecter cela car, dans le cas contraire, la blessure pourrait s’aggraver et des groupes plus importants de fibres musculaires pourraient se rompre.

Prévenir les courbatures, dans la mesure du possible

Le premier conseil pour combattre contre les courbatures est … de ne pas avoir à les combattre. Comme nous le disions, les courbatures sont des micro-déchirures qui se produisent dans les tissus musculaires en raison d’un surmenage.

De sorte qu’il est important d’augmenter progressivement la charge et l’intensité de l’activité sportive. Il est inutile d’aller au-delà de nos capacités si par la suite nous souffrirons de de courbatures pendant plusieurs jours.

Il convient en effet de bien connaître son corps et d’ajuster l’intensité et la durée de l’entraînement en conséquence. Bien sûr, si nous commençons un nouveau sport, nous devons nous préparer à les surmonter car il est probable que le corps nous fasse encore «souffrir» les premiers jours avant de s’y habituer.

Conseils pour combattre les courbatures

combattre les courbatures

Nous énumérerons donc ci-après une série d’actions qui peuvent aider à soulager les douleurs une fois qu’elles apparaissent.

Exercice très léger

Bien que cela puisse ne pas sembler tout à fait logique, l’une des choses qui démontra avoir les meilleurs effets lorsque nous souffrons de courbatures est de donner aux muscles des stimuli doux, comme l’indique une étude publiée par Sports Medicine. Si nous avons mal aux jambes, il est utile de faire une promenade. Si les courbatures affectent les bras, il est bon de faire des exercices d’aérobie.

En effet, nous aiderons le muscle à guérir en augmentant le flux sanguin vers la zone. D’autre part, nous aidons également les nouvelles fibres à avoir la bonne orientation. Autrement dit, nous voulons que les nouvelles fibres apparaissent dès que possible et nous voulons qu’elles sortent prêtes à fonctionner.

Enfin, un exercice très léger favorise la relaxation musculaire, permettant ainsi de combattre les courbatures. Comme nous le verrons ci-après, les muscles endommagés seront tendus. En les soumettant à un cycle léger de contraction et de relaxation, ils tendrons à revenir à leur état naturel, sans cette contraction qui ajoute de la douleur à la micro-déchirure.

Massages

Les massages doux sont un bon moyen de détendre les muscles, lesquels seront tendus après l’apparition d’une micro-déchirure. Quelques massages par jour de la zone touchée seront d’une grande aide, que vous le fassiez vous-même ou non.

Il n’est pas nécessaire que l’intensité soit importante. Nous devons toutefois appliquer suffisamment de force pour atteindre le muscle. Il est préférable qu’un professionnel réalise le massage. A défaut, il est important de commencer très doucement et d’augmenter progressivement l’intensité.

Se reposer suffisamment

Bien qu’il convienne de faire un peu d’exercice léger, le reste du temps, il faut se reposer. Il est important de donner au corps le temps de récupérer et de permettre aux nouvelles fibres de se former et de se préparer complètement.

Nous risquons en effet d’aggraver la blessure si nous ne nous reposons pas ou si nous essayons de faire un exercice modérément intense sans être complètement rétabli. Imaginez un morceau de papier : le déchirer en 2 demandera un certain effort, mais s’il a déjà une petite déchirure, se sera beaucoup plus facile.

Prendre soin du régime alimentaire

Nous pouvons également favoriser une récupération rapide grâce à l’alimentation. D’une part, les aliments riches en polyphénols aident à réduire l’inflammation et ont un effet antioxydant. Parmi les aliments qui contiennent des quantités importantes de ces substances, on trouve les lentilles, les haricots, le soja, les oignons ou les tomates.

D’autre part, les aliments contenant de la taurine aideront à apaiser la douleur causée par les courbatures. Ce groupe comprend le poulet ou le porc, les œufs et les produits laitiers.

combattre les courbatures

Selon une étude publiée par le European Journal of Applied Physiology des aliments comme le curcuma possèdent les deux effets.

Il convient également de confirmer quelque chose que vous imaginez sûrement : l’eau sucrée n’aide pas. Aucune étude ne montre que le remède classique dont nous entons parler depuis toujours est efficace. Il peut avoir un très bon goût, mais il n’a aucune propriété curative.

Des anti-inflammatoires pour combattre les courbatures ?

Enfin, il faut préciser qu’il convient de prendre des anti-inflammatoires que si la douleur et la limitation fonctionnelle sont très importantes. Autrement dit, dans le cas où les fibres qui ont été endommagées nous présentent une douleur intense et nous empêchent de faire nos activités quotidiennes.

S’il s’agit d’une simple gêne, il sera toujours préférable de ne pas prendre de médicament. Mais si nous constatons que cela est nécessaire, le recours à ce type de médicament peut être une alternative. Gardez toutefois à l’esprit que la prévention est toujours la mesure la plus recommandée.


Cela pourrait vous intéresser ...
Comment traiter une élongation musculaire ?
Fit PeopleLisez-le dans Fit People
Comment traiter une élongation musculaire ?

Une élongation musculaire est une blessure due a des microdéchirures. Si elle n'est pas grave en elle-même, elle doit être traitée pour ne pas s'aggraver.



  • L. Nicol, D. Rowlands, R. Fazakerly et al. Curcumin supplementation likely attenuates delayed onset muscle soreness (DOMS). European Journal of Applied Physiology, volume 115, pages1769–1777 (2015).
  • K. Cheung, P. Hume y L. Maxwell. Delayed Onset Muscle Soreness. Sports Medicine, volume 33, pages145–164 (2003).
  • P. Lewis, D. Ruby y C. Bush. Muscle Soreness and Delayed-Onset Muscle Soreness. Clinics in Sports Medicine. volume 31, issue 2, P255-262 (2012)