4 bienfaits du running pour la santé

30 juin, 2020
Les bienfaits du running pour la santé sont connus depuis bien longtemps. Il s'agit effectivement d'un sport avec de nombreux adeptes, et les villes offrent souvent des lieux spécifiques pour le pratiquer.
 

Les bienfaits du running sont vantés par la communauté médicale et par ceux qui pratiquent ce sport. Il s’agit d’une activité sportive qui compte de plus en plus d’adeptes et qui s’adapte à diverses circonstances. Puisque quasiment tout le monde peut le pratiquer dans différents domaines, y compris en vacances.

L’avantage technique de la course à pied est qu’elle ne dépend pas d’un équipement spécial et qu’aucun élément lourd ne doit être porté pour la réaliser. Cela la place parmi les sports les plus indiqués d’un point de vue médical. Il n’y a pas d’excuses pour ne pas essayer.

En réalité, le terme running que nous utilisons est la version anglaise de « courir ». Nous pouvons également utiliser le terme jogging, bien qu’il existe quelques différences ponctuelles. Quoi qu’il en soit, il s’agit de se déplacer à une vitesse supérieure à celle que nous employons pour marcher.

Le running présente des avantages liés à la santé psychologique, et d’autres qui ont clairement un impact sur les parties physiques du corps. Voici donc 4 bienfaits du running pour la santé.

1. Le running prévient les maladies

L’un des bienfaits du running est la possibilité de prévenir l’apparition de maladies. C’est pour cette raison qu’il est particulièrement indiqué par les médecins en général.

Dans le cas des cardiologues, il existe peu de contre-indications pour le recommander. Les patients cardiaques entraînent leur coeur en courant et le rendent plus efficace. Cela fait baisser leur tension artérielle à long terme.

 

Par ailleurs, l’exercice oblige le muscle à chercher de l’énergie dans les tissus environnants, y compris la graisse. C’est donc un sport intéressant pour la perte de poids. Il permet également de contrôler le facteur de risque d’obésité ainsi que l’hypercholestérolémie.

Deux femmes qui font du running.

Une autre source d’énergie musculaire provient du glucose. Lorsque nous courons, l’un des bienfaits est l’entrée du sucre dans les myocytes -cellules musculaires- pour produire de l’énergie et soutenir l’activité physique.

Ce glucose qui sort du sang diminue les valeurs plasmatiques, prévenant ainsi le diabète de type 2 et aidant à contrôler la pathologie déjà présente.

Enfin, le running est aussi un atout pour le système immunitaire. Il doit cependant s’agir d’une activité modérée et non intensive comme les marathons.

2. Des os plus solides grâce au running

Une personne qui a l’habitude de courir renforcera son tissu osseux avec le temps. L’impact de la marche rapide consolide l’os et prévient l’ostéoporose. Cet avantage du running est essentiel pour les femmes, surtout lorsqu’elles atteignent l’âge de la ménopause.

 

Lors de la ménopause, on observe effectivement une baisse des niveaux d’œstrogènes qui accélère la perte des minéraux dans les os. Ce calcium perdu entraîne une porosité du tissu osseux et augmente le risque de fractures.

Si la femme faisait régulièrement du sport avant la ménopause, cela limitera la perte de calcium. C’est également un atout pour combattre la chute des oestrogènes.

3. Les bienfaits du running pour le poids corporel

Pour perdre ou contrôler le poids, il est important de réaliser une activité physique. L’une des recommandations est généralement celle de courir. Avec l’alimentation, l’exercice représente un pilier essentiel du contrôle du volume corporel.

En effet, la course à pied brûle des calories que le muscle va chercher dans le tissu adipeux. Lorsque le poids du corps diminue, il peut également se maintenir à travers un équilibre entre les calories dépensées dans le running et celles qui sont ingérées.

D’autre part, la perte de poids représente une protection pour les maladies telles que l’hypertension et le diabète. Autrement dit, grâce au running, nous éliminons l’un des facteurs de risque de ces deux maladies.

4. Bienfaits psychologiques du running

Les avantages de la course à pied ne se limitent pas au niveau physique. Le mental peut également profiter des changements neuronaux qui se produisent pendant l’exercice et entrer dans un état de relaxation et de joie.

Cet état s’accentue lorsque la pratique se fait à l’air libre. La sécrétion d’endorphines est alors augmentée par le contact avec l’extérieur, par la lumière du soleil et par le caractère agréable de l’activité.

 
Une femme qui s'entraîne en ville.

La fatigue due à l’activité physique est aussi un bon moyen pour favoriser le sommeil. Grâce à cela, vous pourrez donc vous reposer davantage pendant la nuit si vous faites du sport la journée.

Nous ne pouvons pas non plus sous-estimer l’augmentation de l’estime de soi liée aux objectifs remplis. L’atteinte et l’amélioration des performances physiques nous aide à nous connecter avec notre moi intérieur et à nos aspirations dans la vie.

Les bienfaits du running sont à nos pieds!

Ce ne sont là que quelques-uns des bienfaits de cette discipline, parmi tant d’autres. Si vous aviez des doutes quant à la pratique de ce sport, nous espérons qu’il n’y en a plus. Et si vous êtes déjà un coureur régulier, ne vous arrêtez pas et continuez pour renforcer davantage ces bienfaits.

 
  • Andreu, J. Prieto. Experiencia deportiva, ansiedad y motivación en corredores populares. Cuadernos de Psicología del Deporte 17.1 (2017): 51-58.
  • Díaz, JF Jiménez, and Joaquín María López. Nutrición deportiva avanzada. (2013).
  • Lee, Duck-chul, et al. Running as a key lifestyle medicine for longevity. Progress in cardiovascular diseases 60.1 (2017): 45-55.
  • Szabo, Attila, and Júlia Ábrahám. The psychological benefits of recreational running: a field study. Psychology, health & medicine 18.3 (2013): 251-261.