4 conseils pour éviter les troubles digestifs en été

20 novembre, 2019
L'été est une époque pendant laquelle nous devons renforcer nos précautions pour rester en bonne santé à cause des températures élevées. Dans cet article, nous verrons les éventuels troubles digestifs que nous pouvons rencontrer à cette saison et les moyens pour les éviter.
 

Bien que l’été s’achève dans l’hémisphère nord, la saison chaude est encore là. Par ailleurs, dans quelques mois l’été commence dans l’hémisphère sud. Il est donc judicieux de rappeler quelques lignes directrices pour prendre soin de sa santé lors des mois les plus chauds. Nous nous concentrerons principalement sur les troubles digestifs en été, plutôt fréquents en raison de la déshydratation.

Troubles digestifs les plus courants

Tout d’abord, voyons les troubles digestifs les plus courants. Il est également nécessaire de connaître la cause sous-jacente afin de pouvoir les éviter et les traiter du mieux possible.

Constipation due à la déshydratation

L’un des troubles les plus fréquents est la constipation, à tout moment de l’année. Ce problème devient plus évident durant les mois d’été car l’augmentation des températures accroît notre transpiration.

Pendant que nous transpirons, nous perdons du liquide qui est utilisé pour refroidir notre organisme et réduire la température corporelle. Par conséquent, il y a moins de liquide dans les vaisseaux sanguins, qui vont à leur tour essayer d’en recueillir autant que possible dans leur environnement interne.

En effet, une région constituée de beaucoup de liquide est, précisément, l’appareil digestif et le gros intestin, là où l’eau est absorbée. L’eau de l’intestin doit être absorbée pour que les selles aient la consistance dure qu’elles ont normalement. Car, s’il y avait trop de liquide, nous aurions sans cesse la diarrhée. Cependant, il doit toujours y avoir un minimum d’eau, sinon nous serions déshydratés. Les selles deviendraient tellement sèches qu’elles s’accumuleraient et il nous serait difficile de les expulser.

 

Intoxication alimentaire

En raison des températures plus élevées tout au long de la journée, et surtout après le repas, une grande partie de la nourriture se détériore plus rapidement qu’à d’autres saisons. Les aliments détériorés ou pourris sont fortement susceptibles de provoquer des intoxications alimentaires. Cela peut aller d’une simple toxine ou infection virale à des infections sévères comme la salmonellose ou la listériose.

Par conséquent, si nous ne sommes pas sûrs qu’un aliment est en bon état et comestible, il vaut mieux le jeter. Les symptômes de ce genre d’infection peuvent devenir intenses, comprenant des vomissements et des diarrhées avec des saignements et de la fièvre. Dans certains cas, une hospitalisation est nécessaire.

Une femme qui souffre de maux de ventre, de troubles digestifs.

Inconfort digestif ou dyspepsie

Ces symptômes, également appelés troubles post-prandiaux ou inconfort stomacal, sont le résultat d’une digestion inefficace ou ralentie. En effet, l’organisme a besoin de redistribuer les dépenses métaboliques dans le système digestif après les repas.

Pendant l’été, cela peut être plus difficile car il lutte déjà pour maintenir une température corporelle adéquate. C’est pourquoi, il est préférable d’éviter les repas copieux lors des heures les plus chaudes et d’opter pour des aliments liquides et rafraîchissants.

 

4 clés pour éviter les troubles digestifs

Dans cet article, nous vous offrons un ensemble de conseils généraux pour prévenir ces troubles de l’appareil digestif. Même si certains peuvent vous sembler très évidents ou fondamentaux, nous devons mettre l’accent dessus pour souligner davantage leur importance.

  • S’hydrater régulièrement, surtout lorsque nous pratiquons un sport. Cela est particulièrement important durant les heures chaudes. Car, comme nous l’avons expliqué, la transpiration est le moyen pour le corps de refroidir l’organisme.
Une femme à la plage qui fait fait du sport et s'hydrate.

  • Bien réfrigérer les aliments. Si nous souhaitons conserver des aliments déjà cuits, cela doit toujours se faire au réfrigérateur ou au congélateur. Néanmoins, il est déconseillé de recongeler des aliments déjà décongelés. Tout cela nous aidera à prévenir les intoxications.
  • Si nous allons à la piscine ou à la plage pour nous rafraîchir, il est préférable d’emmener le repas et les boissons dans des récipients hermétiques. A cette saison, les insectes prolifèrent et tenteront toujours de se rapprocher des aliments en apportant avec eux des bactéries qui pourraient provoquer une intoxication.
  • Opter pour des repas légers et froids. Le gaspacho est un plat typique d’Espagne qui est très facile à faire, même si vous habitez ailleurs. En plus d’être très rafraîchissant et délicieux, il renferme toutes les propriétés de la tomate et de l’huile d’olive.
 

Grâce à ces conseils, il vous sera plus facile d’éviter les troubles digestifs, plus courants en été. Enfin, rappelez-vous que les enfants et les personnes âgées sont particulièrement sujets à souffrir de ce genre de problèmes. Nous devons donc être plus prudents avec eux.

  • Boyle EC, Bishop JL, Grassl GA, Finlay BB. Salmonella: from pathogenesis to therapeutics. J Bacteriol [Internet]. 2007 Mar [cited 2019 Sep 29];189(5):1489–95. Available from: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17189373
  • Hoenig H, Murphy T, Galbraith J, Zolkewitz M. Case study to evaluate a standing table for managing constipation. SCI Nurs [Internet]. 2001 [cited 2019 Sep 29];18(2):74–7. Available from: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12035465
  • Mulić R, Giljanović S, Ropac D, Katalinić V. [Some epidemiologic characteristics of foodborne intoxications in Croatia during the 1992-2001 period]. Acta Med Croatica [Internet]. 2004 [cited 2019 Sep 29];58(5):421–7. Available from: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15756811