5 moyens de combattre l'obésité infantile

04 avril, 2019
Le manque de temps ou de patience font souvent partie des problématiques chez les plus jeunes. En effet, l'obésité infantile a considérablement augmenté ces derniers temps. En plus d'une bonne alimentation, il est important que nos enfants pratiquent un sport, pour la sociabilité et la santé.
 

L’obésité infantile est un trouble qui affecte de plus en plus d’enfants dans le monde entier. Les raisons sont diverses, mais l’alimentation et le manque d’activité physique représentent un combo très dangereux. Dans cet article, nous vous donnons quelques conseils pour apprendre aux petits à combattre l’obésité infantile.

Les statistiques sont catégoriques: dans le monde entier, un tiers des enfants souffrent de surpoids. En d’autres termes, un sur trois est exposé à un risque d’obésité.

Cela n’est pas tout. D’autres publications offrent des données encore plus inquiétantes. Elles affirment que l’obésité infantile chez les enfants de moins de 5 ans a décuplé dans le monde entier depuis 1975. Cela signifie qu’actuellement, il existe 124 millions d’enfants avec cette problématique.

5 moyens de combattre l’obésité infantile

Afin d’éviter les nombreux risques liés à l’obésité infantile, il est nécessaire d’agir. Voici donc cinq devises que vos enfants devraient accomplir -avec votre aide et votre accompagnement- pour y parvenir.

1. L’exercice physique ne peut pas manquer

Parmi tous ses bienfaits, l’exercice physique possède l’avantage de brûler des calories et des graisses dans l’organisme. Par ailleurs, il prévient les maladies cardiovasculaires – associées également à l’obésité- et diminue le risque de souffrir du diabète.

De même, faire une activité physique permet de réguler le métabolisme, le poids corporel et stimuler un meilleur repos. Tous ces facteurs contribuent énormément au bien-être général d’un enfant.

 

Finalement, nous mettons l’accent sur une formule simple mais vraie: deux heures passées à l’air libre à jouer ou à faire du sport équivaut à deux heures de moins assis devant des jeux vidéos à manger de la malbouffe.

L'obésité infantile est un trouble qui affecte de plus en plus d'enfants dans le monde entier.

2. Combattre l’obésité infantile avec une alimentation saine

Il est fondamental d’inculquer dès le plus jeune âge l’importance de bien manger. C’est certainement le meilleur apprentissage que les adultes peuvent transmettre à leurs enfants afin qu’ils prennent soin de leur santé.

Par conséquent, l’essentiel est l’équilibre. La consommation de fruits et légumes divers, ainsi que les céréales, les viandes -surtout les viandes maigres- et les pâtes doit être encouragée.

D’autre part, la consommation de sucres artificiels et d’aliments malsains qui contiennent des graisses trans, comme les apéritifs ou les snacks, doit être réduite.

Attention: restreindre n’est pas synonyme d’éliminer. Au contraire, si l’on interdit à un enfant de manger tel aliment, on ne fera qu’augmenter sa frustration et son anxiété pour l’obtenir.

3. Eviter les régimes alimentaires

Bien que cela semble contradictoire, les régimes alimentaires strictes ne sont pas conseillés avec les enfants. La raison principale est qu’il se sentira sous pression et inquiet pour sa santé.

 

Cela le rendra anxieux, nerveux et encore pire honteux. Il pourrait se sentir également mal à l’aise de manger en public ou de commenter sa situation. De plus, la possibilité de l’effet rebond à la suite du régime sera toujours latente.

La meilleure chose à faire est donc de maintenir une alimentation saine comme mode de vie et non comme une mesure temporaire. De cette façon, vous générez des habitudes positives et évitez des moments traumatisants et de souffrance.

4. Faire attention aux habitudes malsaines

Les jeux vidéos, le téléphone et la télévision représentent de grands outils de divertissement. Néanmoins, une utilisation excessive peut être extrêmement contre-productive.

Il est très important que les parents s’impliquent et limitent ces activités dans la vie de leurs enfants. Encouragez-les à aller dehors, à marcher, explorer, retrouver des amis et chercher de nouvelles choses à faire.

Sinon, il est bon également qu’ils participent aux tâches ménagères ou qu’ils fassent des commissions en échange d’argent, afin d’ajouter une incitation supplémentaire. En tant qu’adultes, il faut souvent faire appel à son ingéniosité pour combattre l’obésité infantile sans que les enfants se rendent compte qu’ils font de l’exercice.

5. Donner l’exemple

Les enfants voient en leurs parents des modèles à suivre. Par conséquent, ils ne feront pas ce que leurs parents ne font pas et recopieront les attitudes qu’ils voient tous les jours.

Combattre l'obésité infantile est bien plus faisable avant qu'elle n'apparaisse.
 

Si nous sommes des parents sédentaires, nous ne pouvons pas demander à nos enfants d’être des sportifs magnifiques. Cela peut arriver bien sûr, mais il s’agira d’un cas isolé et ne fera pas partie de la généralité.

Par conséquent, la meilleure idée est l’incitation mutuelle à partager des moments sportifs ensemble. Cela peut être la pratique d’un sport, le patinage, courir ou simplement se promener avec le chien. Toute activité, aussi petite soit-elle, aidera à réveiller une attitude positive à l’égard de l’activité physique.

Comme vous pouvez le constater, combattre l’obésité infantile est un devoir qui incombe à la fois aux enfants et à leurs parents. En effet, une grande partie de la responsabilité revient aux adultes, en tant que guides et responsables des mineurs.

Finalement, il est essentiel d’adopter une attitude proactive et surtout préventive face au problème. Combattre l’obésité infantile est bien plus faisable avant qu’elle n’apparaisse. Par ailleurs, nous évitons également de porter atteinte à l’estime de soi et au bien-être émotionnel et social de l’enfant.