Alimentation biologique : analyse et avantages

06 décembre, 2019
La réglementation sur l'alimentation biologique couvre l'ensemble du processus. Depuis la production de l'aliment ainsi que sa préparation, jusqu'à l'emballage du produit final. L'objectif est d'obtenir un produit naturel et sans substances toxiques.
 

L’alimentation biologique est celle qui est produite sur la base d’une réglementation visant à prendre soin et à protéger l’environnement. Ainsi que des produits plus savoureux et nutritifs.

Par exemple, au sein de l’Union européenne, sont fixées les exigences indispensables qu’un produit doit remplir pour pouvoir recevoir un label qui le certifie comme écologique.

Comment reconnaître l’alimentation biologique ?

Pour savoir si un aliment est biologique, il faut examiner le label qui certifie sa condition de produit biologique. Cette information doit toujours être visible pour le consommateur afin de ne pas générer de confusions.

Femme qui fait ses courses avec un panier de fruits et légumes.

En plus des labels délivrés par les organismes de certification et de contrôle des produits biologiques, il existe d’autres moyens de s’assurer que vous achetez un aliment sans produits toxiques, sain et sans effets négatifs sur l’environnement. Les Systèmes Participatifs de Garantie.

Il s’agit de systèmes de garantie de qualité qui fonctionnent au niveau local. Ils labellisent les producteurs et productrices sur la base de la participation active des consommateurs. Par ailleurs, ce type de systèmes repose sur la confiance, les réseaux sociaux et l’échange de connaissances.

 

L’alimentation biologique : plus saine et naturelle

Les aliments écologiques sont plus sains car ils sont exempts de résidus toxiques persistants provenant des pesticides, antibiotiques, fertilisants synthétiques, additifs et conservateurs. Bon nombre de ces substances sont utilisées dans l’agriculture conventionnelle pour éliminer les insectes ou les maladies.

Ne contenant pas ces substances artificielles, les aliments provenant de l’agriculture biologique sont correctement assimilés par l’organisme. Et n’altèrent pas les fonctions métaboliques. En effet, une grande partie des maladies dégénératives trouve son origine dans l’alimentation.

D’autre part, ils ne contiennent pas d’additifs. Ces derniers peuvent provoquer des problèmes de santé tels que l’insuffisance cardiaque, l’ostéoporose, les migraines et l’hyperactivité.

L’agriculture écologique

Ce type d’agriculture ne nécessite pas le recours aux pesticidesIl n’y a donc pas de résidus de pesticides dans les aliments. Différentes études toxicologiques démontrent la relation entre les pesticides et certaines pathologies comme le cancer, les allergies et l’asthme.

Jardin de légumes.
 

L’usage de pesticides, également nocif pour la santé du travailleur agricole, est une problématique sérieuse dans les pays en développement dont l’utilisation de pesticides a peu de réglementation.

En outre, l’agriculture biologique interdit les organismes génétiquement modifiés (OGM). La culture d’OGM peut avoir des conséquences graves sur l’environnement. De plus, il manque des recherches sur les effets à long terme de la culture transgénique.

Actuellement, il n’existe pas de résultats scientifiques qui prouvent que la culture d’OGM et d’aliments transgéniques est inoffensive pour l’environnement et la santé humaine. Par ailleurs, on ne sait pas non plus si la consommation de plantes modifiées génétiquement pose un danger direct sur la santé.

Interdiction des antibiotiques dans l’alimentation biologique

Les normes de contrôle du règlement européen interdisent l’usage des antibiotiques au sein de l’agriculture biologique. Un fait qui bénéficie à la santé des consommateurs.

Par conséquent, le traitement vétérinaire qui est donné au bétail, sauf exception classée, est souvent homéopathique. Autrement dit, les animaux sont soignés de manière préventive, en évitant l’administration d’antibiotiques, de tranquillisants ou d’hormones.

Aliments plus savoureux et nutritifs

Etant donné qu’ils sont élaborés de manière plus artisanale et soignée, les produits biologiques retrouvent les saveurs originales et ont un meilleur goût. Comme les plantes sont fertilisées biologiquement, elles poussent plus saines et se développent mieux. Ainsi, l’arôme, la couleur et les saveurs sont préservés.

 
Femme qui cuisine avec des légumes.

Grâce à cela, de nombreux consommateurs préfèrent les aliments écologiques. Car ils conservent le véritable goût de chaque ingrédient et permettent de retrouver la saveur traditionnelle des aliments. Par ailleurs, les aliments biologiques se conservent mieux que les produits conventionnels.

Enfin, diverses études ont montré que les légumes biologiques présentent une concentration en minéraux plus élevée que la normale. 25 % en plus de potassium dans la salade, 14 % en plus de calcium dans les branches de fenouil et 16 % en plus de fer dans les haricots.