Gestion de la respiration pendant l'exercice

En réalisant une bonne gestion de la respiration, il est possible d'améliorer l'exécution et la technique de vos exercices. Voulez-vous savoir comment ?
Gestion de la respiration pendant l'exercice

Dernière mise à jour : 27 juillet, 2020

Oxygéner les différents groupes musculaires est le principal objectif de l’exercice physique. Raison pour laquelle la gestion de la respiration est si importante lors d’une séance d’entraînement. Cependant, bien qu’il s’agisse d’une activité cruciale pour l’organisme, elle est généralement effectuée de manière incorrecte.

Tout organisme aérobique a besoin d’oxygène pour vivre. C’est effectivement l’un des éléments les plus importants pour la vie dans ce monde qui s’obtient à travers la respiration. Par conséquent, cela constitue le processus physiologique par lequel l’oxygène de l’environnement est obtenu à travers l’inspiration.

Une fois dans l’organisme, l’échange gazeux a lieu et l’air oxygéné passe dans les artères. Pendant ce temps, le dioxyde de carbone est recueilli dans les veines et expulsé à travers l’expiration. Ce processus, qui se réalise de manière involontaire, est vital pour les êtres vivants comme pour l’être humain.

La gestion de la respiration pendant l’exercice

Bien que ce processus s’effectue de façon involontaire, il est possible de le contrôler. D’où notre intérêt pour la gestion de la respiration. En effet, il existe de nombreux moments où la respiration doit être contrôlée. L’exécution d’un programme d’entraînement en fait partie.

Les personnes négligent souvent la respiration pendant leur séance d’exercices car dans la vie de tous les jours, elle se réalise de manière automatique. Toutefois, cette erreur peut influencer l’oxygénation des segments musculaires.

Tout comme la respiration se fait involontairement, certaines mauvaises pratiques relatives à ce processus surviennent également sans s’en rendre compte. L’erreur la plus courante est de retenir l’air au moment de réaliser un effort important ou de faire des exercices de force.

Une jeune femme qui fait des exercices de force.

Prendre en compte la gestion de la respiration dans la routine d’entraînement

Lors de la consultation d’un professionnel dans le but de concevoir un programme d’entraînement, on prend en compte un ensemble d’aspects fondamentaux. Par exemple, la technique, les séries, le nombre de répétitions et les exercices spécifiques.

Cependant, l’une des choses les moins discutées est la gestion de la respiration. Etant donné qu’il s’agit d’un processus involontaire, c’est comme s’il n’existait pas.

En ce sens, les battements du coeur sont également des mouvements involontaires, mais ils ne sont pas ignorés pendant les entraînements. Régulièrement le rythme cardiaque est mesuré au moyen des pulsations par minute.

Paradoxalement, le coeur et les poumons sont liés en raison de l’échange gazeux et de l’oxygénation de l’organisme. Mais le premier organe est plus souvent considéré que le second. Comment corriger cela ?

Comment inclure la gestion de la respiration lors des exercices ?

L’objectif est de rendre le système respiratoire et son processus aussi pertinents que la fréquence cardiaque à l’effort. Pour y parvenir, il est nécessaire de suivre quelques recommandations.

Réaliser des exercices de respiration

Comme il s’agit d’un mécanisme involontaire, il peut sembler étrange de gérer la respiration, au moins au début. Pour cela, il est conseillé d’effectuer des exercices de respiration dans le cadre de la routine.

Avant de commencer avec les séries, faites quelques respirations longuesen inspirant par le nez et en expirant par la bouche. Cela peut également s’accompagner d’un mouvement subtil des mains en les élevant au-dessus des épaules, permettant ainsi une meilleure expansion de la cage thoracique.

Une femme qui fait des exercices de respiration.

Inhaler avant chaque répétition

Les séries d’exercices se composent de répétitions. Pour obtenir une maîtrise adéquate de la respiration, il est recommandé d’inspirer avant chaque répétition.

Par exemple, dans le cadre des squats, lors de la position initiale des jambes écartées à la largeur des épaules. A ce stade, on prend l’air progressivement à travers l’inspiration pendant que l’on fléchit les jambes. Puis, en position accroupie, on tend petit à petit les jambes en expirant l’air jusqu’au retour à la position initiale.

Ne pas contenir la respiration

Auparavant, nous l’avons mentionné comme l’une des erreurs les plus communes pendant l’exercice physique. Effectivement, retenir sa respiration peut diminuer l’efficacité de la routine.

Dans ce cas, l’irrigation du sang oxygéné ne s’effectue pas correctement. Par conséquent, il est préférable d’éviter ce type de pratique.

Est-il possible de parvenir à une bonne gestion de la respiration ?

Pour conclure, il est nécessaire de prendre en compte le fait que, même si le processus de la respiration est involontaire, avec la pratique, la discipline et de la concentration, il est tout à fait possible d’arriver à une bonne gestion. 

L’idée est de la mettre en pratique petit à petit afin que la technique de l’exercice s’améliore. Enfin, nous obtiendrons ainsi un meilleur approvisionnement en oxygène dans le sang, notamment au niveau des muscles.

Cela pourrait vous intéresser ...
La respiration : types et bienfaits
Fit PeopleLisez-le dans Fit People
La respiration : types et bienfaits

Aujourd'hui, de nombreuses thérapies et pratiques visent à contrôler la respiration... Avant tout, quels sont les types de respiration et leurs bie...



  • Troosters, D. T., Dupont, D. L., & Julia Bott, K. H. (2015). Los pulmones y el ejercicio. European Lung Fundation.
  • Montero, A. (2009). La respiración. Innovación y Experiencias.
  • Arboleda Naranjo, L. H. (2003). Beneficios del Ejercicio. Hacia Promoc. Salud.