La respiration : types et bienfaits

Si nous aimons faire du sport, le fait de contrôler la respiration est un facteur clé. Aussi bien pour le rendement que pour prévenir les frayeurs inutiles ou les mauvais moments à passer.
La respiration : types et bienfaits

Dernière mise à jour : 26 janvier, 2020

La respiration est l"une des nombreuses réactions automatiques du corps. Avec le clignement des yeux, c"est la seule qui peut se contrôler de façon consciente. C"est également une indication claire de l"état d"esprit et de santé d"une personne.

Technique de respiration

La façon dont les nouveaux-nés respirent, sauf complications exceptionnelles, est souvent utilisée pour illustrer la parfaite réalisation de ce processus. De manière complètement automatique, les bébés prennent tout l"oxygène dont ils ont besoin à chaque respiration, avec le rythme et la fréquence idéale.

Dans les différentes étapes qui suivent la petite enfance, lors de la croissance et du développement, ce réflexe naturel de la respiration commence à être remplacé par de mauvaises habitudes

Bâillements et soupirs : un signal d"alerte

Le cerveau, pour son fonctionnement optimal, a besoin de 20 % de la charge d"oxygène qui entre dans les poumons à chaque inhalation. Par conséquent, si la quantité d"air n"est pas adaptée, “le disque dur central" de l"organisme est en déficit.

Un couple qui fait du yoga.

“Le yoga est l"un des moyens de travailler notre respiration."

Dans l"objectif de corriger cette erreur de respiration, des bâillements et des soupirs apparaissent. Il s"agit de réactions involontaires qui, de manière temporaire, augmentent les niveaux d"oxygène et permettent au cerveau de rester opérationnel. Mais ils fonctionnent uniquement comme des palliatifs passagers.

Première étape : prendre conscience de notre façon de respirer

Avant de réaliser quelconque exercice qui vise à optimiser notre respiration, il faut prendre quelques minutes pour observer et évaluer la façon dont nous respirons.

La meilleure méthode pour effectuer ce diagnostic sur la respiration est le suivant : couché sur le dos, assis avec le dos droit ou bien debout, placez une main sur le haut de la poitrine. L"autre main se pose sur le diaphragme ou la partie supérieure de l"abdomen.

Si, lors de l"inhalation de la manière la plus naturelle possible, sans forcer l"entrée de l"air, seule la main qui se situe en haut bouge, il y a réellement un soucis. Effectivement, c"est la main qui est placée sous les poumons qui doit bouger en premier. L"idéal est que les deux mains bougent ensemble. D"abord la plus basse et ensuite celle qui se trouve sur la poitrine.

Types de respiration

Superficielle

Egalement appelée claviculaire ou haute, lors de la respiration superficielle, l"air inhalé ne dépasse pas le haut des poumons. Comme la quantité d"air que reçoit le sang est plus faible, de même que le cerveau, tous les tissus peuvent être impliqués.

Malgré cela, cette respiration a son avantage. En fournissant rapidement de l"oxygène au corps, elle est utile pour réaliser des exercices de haute intensité sur des périodes de temps courtes.

Une femme qui nage.

“Dans le cas de la natation, savoir respirer correctement est fondamental."

Abdominale ou profonde

Il s"agit de la respiration dans laquelle le diaphragme entre en action (c"est pourquoi on l"appelle aussi diaphragmatique). On inhale lentement par le nez en dirigeant tout l"air vers l"abdomen.

Afin d"expulser l"air, il faut utiliser le même temps que pour l"inhalation. Par ailleurs, respirer de manière profonde facilite la relaxation et la concentrationen plus de diminuer les niveaux d"angoisse, d"anxiété et de stress. Avec la pratique, elle peut devenir automatique.

Intercostale

L"objectif est d"envoyer la charge d"air vers le milieu du thorax et les côtés des poumons. Durant ces exercices, l"inhalation et l"expiration doivent se faire aussi lentement que possible. Le bienfait essentiel de cette technique de respiration est qu"en élargissant la cage thoracique, la capacité des poumons est augmentée.

Respiration complète

Comme son nom l"indique, la respiration complète a lieu lorsque les poumons atteignent leur capacité maximale. Elle offre, presque de façon immédiate, un état de relaxation et de concentration. D"autre part, cette respiration diminue la fréquence cardiaque ainsi que la pression sanguine. 

Contrairement à la respiration profonde, l"automatisation de cette façon de respirer est pratiquement impossible. De même, la réalisation d"exercices dans le but de travailler la capacité maximale des poumons peut être un peu difficile au début.

Considérations finales

Les exercices pour atteindre une respiration profonde, intercostale ou complète, peuvent s"effectuer debout, assis avec le dos droit ou couché sur le dos. De préférence dans un environnement calme et loin des températures extrêmes.

Enfin, pour les sportifs, une respiration correcte est tout aussi importante qu"une hydratation adéquate et une alimentation équilibréeEn effet, si l"on ne respire pas bien, les muscles ne sont pas en mesure de prévenir les lésions.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment la respiration affecte-t-elle notre concentration ?
Fit PeopleRead it in Fit People
Comment la respiration affecte-t-elle notre concentration ?

Découvrez dans cet article quels sont les bienfaits de la respiration pour nous aider à trouver la concentration grâce à ces exercices.