Les boissons alcoolisées peuvent affecter les performances sportives

Bien qu'il s’agisse d’une coutume profondément encrée dans la société, la consommation de boissons alcoolisées est préjudiciable à la santé de plusieurs manières.
Les boissons alcoolisées peuvent affecter les performances sportives

Dernière mise à jour : 29 octobre, 2020

Cela peut par exemple être très négatif en termes de performances sportives. Cette substance est capable de produire des changements au niveau métabolique, ainsi que d’affecter la santé des organes.

L’une des conséquences de la consommation de boissons alcoolisées peut être une modification de la composition corporelle. Ceci réduit considérablement les performances de l’athlète et multiplie le risque de blessure. Nous approfondirons ce sujet ci-après.

Boissons alcoolisées et performances

La consommation régulière d’alcool rend la récupération musculaire difficile. Elle favorise par ailleurs les processus inflammatoires, comme l’indique un article publié dans le European Journal of Applied Physiology.

La consommation d’alcool peut également affecter les réactions hormonales. Elle affecte alors la production d’hormones telles que la testostérone, qui a un lien direct avec les niveaux de force musculaire.

Les boissons alcoolisées augmentent par ailleurs le risque de blessures musculaires. Ce type d’habitude toxique contribue à augmenter les dommages aux tissus maigres, affectant directement le risque de rupture, notamment en période de stress concurrentiel élevé.

L‘ingestion de cette substance est également susceptible de provoquer des lésions hépatiques. Ces dommages peuvent se refléter dans la synthèse du cholestérol endogène et dans son oxydation. Ils entraînent alors une augmentation du risque cardiovasculaire.

Une boisson alcoolisée.

Déshydratation causée par les boissons alcoolisées

La consommation d’alcool a la capacité d’augmenter la diurèse et, avec elle, la déshydratation. Le fait d’ingérer cette substance peut augmenter le risque de souffrir de problèmes en lien avec l’équilibre hydrique.

Il convient de rappeler que selon une étude publiée dans le Journal of Exercise Rehabilitation, une diminution de 1 % de la masse hydrique totale du corps peut entraîner une baisse drastique des performances.

Souffrir d’importantes diminutions des réserves d’eau du corps peut en outre avoir une issue fatale. De sorte qu’il est préférable d’éviter l’alcool avant et après la pratique sportive.

Effets de l’alcool sur le métabolisme

Les boissons alcoolisées peuvent également affecter la flexibilité métabolique d’un individu. Les sucres qu’elles contiennent augmentent la résistance à l’insuline. Les effets oxydatifs de l’alcool affectent par ailleurs l’oxydation mitochondriale.

Ces deux processus finissent par une affecter la santé du métabolisme, ce qui peut entraîner des inefficacités dans l’utilisation des nutriments.

Une personne qui consomme régulièrement de l’alcool n’est donc pas en mesure d’utiliser correctement les graisses pour produire de l’énergie. Cela se traduit par un épuisement plus rapide des réserves de glycogène ce qui, à son tour, influe négativement sur les performances et le risque de blessure.

Comme si cela ne suffisait pas, les boissons alcoolisées affectent négativement les performances cognitives. Il s’agit en effet d’un facteur limitant dans les sports techniques ou d’équipe car des qualités telles que les réflexes  s’en trouvent très limitées.

La vitesse de réaction est un autre paramètre qui diminue notablement après la consommation d’alcool. Elle diminue même de façon chronique chez ceux qui en ont une consommation régulière.

Des amis buvant de la bière.

Ne buvez pas d’alcool si vous êtes sportif

Les boissons alcoolisées sont mauvaises pour tout le monde. Elles ont des effets négatifs sur l’organisme et augmentent le risque de maladie à moyen et long terme. Les organes tels que le cœur, les reins ou le foie, sont en effet affectés par sa consommation régulière.

Ses effets sur les performances sportives sont en outre importants. La consommation d’alcool affecte de manière significative la composition corporelle de l’athlète, avec toutes les conséquences que cela entraîne.

Elle est par ailleurs capable de réduire la flexibilité métabolique de l’individu, ce qui le rend moins efficace lorsqu’il s’agit d’utiliser les graisses comme carburant principal. De sorte que le corps cherche alors à économiser le glycogène.

Comme si cela ne suffisait pas, la consommation régulière d’alcool augmente considérablement le risque de blessure. Notamment en ce qui concerne les tissus musculaires.

Cette substance est aussi capable de réduire les performances cognitives de l’individu. Elle entraîne une diminution de la vitesse de réaction et réduit les performances dans les sports techniques ou d’équipe.

Pour conclure. Nous déconseillons fortement aux sportifs de consommer régulièrement de l’alcool. Contrairement à ce qui était considéré autrefois, l’alcool ne présente aucun bénéfice pour la santé. Tous les effets qu’il produit sont néfastes.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 mythes sur l’alimentation, êtes-vous tombé sur l’un d’eux ?
Fit PeopleLisez-le dans Fit People
6 mythes sur l’alimentation, êtes-vous tombé sur l’un d’eux ?

Le fer attribué aux épinards ou la supposée dépendance créée par le sucre font partie des mythes les plus populaires sur l'alimentation.



  • Levitt DE., Luk HY., Duplanty AA., McFarlin BK., et al., Effect of alcohol after muscle damaging resistance exercise on muscular performance recovery and inflammatory capacity in women. Eur J Appl Physiol, 2017. 117 (6): 1195-1206.
  • Kim KB., Kwak YS., Dehydration affects exercise induced asthma and anaphylaxis. J Exerc Rehabil, 2019. 15 (5): 647-650.