L'ostéoporose et le sport : est-ce compatible ?

21 août, 2020
Lorsqu'une personne souffre d'ostéoporose, elle doit être très prudente, car toute chute ou effort peut entraîner une, voire plusieurs fractures.
 

Nous avons tous entendu parler de l’ostéoporose. Nous savons ce que cela signifie en général, mais il est probable que nous n’ayons pas étudié la pathologie de manière approfondie à moins de l’avoir subie personnellement ou par un membre de la famille proche.

Mais c’est quoi exactement, l’ostéoporose? La combinaison de cette maladie et du sport est-elle possible ? Comment pouvons-nous améliorer notre santé activement et en toute sécurité ?

Ostéoporose

Commençons par parler brièvement de cette maladie. L’ostéoporose est une pathologie qui se caractérise par une perte de densité osseuse.

À l’intérieur, les os ont un maillage de tissu qui les rend solides. Cependant, ce maillage dégénère progressivement et certains facteurs aggravent sa détérioration.

Parmi ces facteurs, on retrouve l’âge avancé, la ménopause, la sédentarité, une mauvaise alimentation et certains médicaments. Le problème le plus évident de la perte de résistance de ce maillage interne est que les os peuvent se fracturer plus facilement.

Le fonctionnement du tissu osseux

Nous faisons ici un bref aparté pour apprendre comment fonctionne l’os. Le tissu osseux est vivant, c’est-à-dire que l’ancien tissu est absorbé et que de nouveaux tissus sains et solides sont créés pour le remplacer.

Pour que ce cycle fonctionne correctement, en plus d’avoir besoin de l’apport de certains éléments comme le calcium, nous devons faire fonctionner nos cellules. La tension et la compression que subit l’os lorsque nous faisons de l’exercice provoque l’activation des cellules et favorise la continuité du cycle. Dans le cas contraire, nous ne créons pas de nouveau tissu osseux.

 

Il faut donc faire de l’exercice pour que l’os cesse de perdre autant de densité. Cependant la maladie rends les os plus fragiles et l’exercice dangereux… comment résoudre ce dilemme ?

Ostéoporose et sport

La réponse à la question posée ci-dessus est simple : faire de l’exercice à faible impact. Cependant, il est vrai qu’il existe différents niveaux. Pour prévenir l’apparition de cette maladie, presque tous les exercices seront positifs et nous pouvons faire des exercices à fort impact pour augmenter la quantité maximale de minéraux osseux que nous aurons tout au long de notre vie.

L'ostéoporose qui affecte la résistance des os.

Dans le cas où nous serions dans un groupe à risque, nous devrions être plus prudents. De même, si nous avons déjà une ostéoporose diagnostiquée et installée, nous devons prendre les plus grandes précautions possibles.

  • Pour les personnes en bonne santé, nous pouvons – et nous devons – courir, faire du sport, aller à la salle de sport, etc. Tout exercice qui bouge, comprime et étire les os nous aidera à ne pas développer la maladie.
  • Dans le second cas, celui des personnes à risque, il serait souhaitable de faire des exercices d’aérobie avec un poids léger ou des bandes élastiques.
 
  • Enfin, si nous souffrons déjà d’ostéoporose, nous devrions nous limiter à beaucoup marcher et à faire des exercices légers qui travaillent surtout l’équilibre. Nous pouvons également faire des exercices d’aérobie à faible impact ou utiliser des appareils de musculation comme l’elliptique.

Évidemment, ce qui est recommandé pour le dernier cas est parfaitement applicable aux deux cas précédents. De même, le premier cas peut également être souhaitable pour le second, mais jamais l’inverse. En d’autres termes, les personnes présentant un certain degré de risque ne peuvent faire qu’un certain type d’exercice.

L’importance de l’équilibre

Un effort particulier doit être mis sur les exercices qui améliorent l’équilibre ou la proprioception. Ces types d’exercices aideront non seulement à prévenir les chutes, qui sont les principaux responsables des fractures, mais aideront également à améliorer la posture. Cela aide à protéger la colonne vertébrale.

Mieux vaut prévenir que guérir

La prévalence de l’ostéoporose augmente à partir de 50 ans. Par conséquent, des tests doivent être effectués pour détecter les premiers signes de la maladie. Ainsi, nous pourrons savoir à quel niveau nous en sommes et, par conséquent, quelle densité d’exercice sera recommandée.

Dans cette optique, il sera particulièrement important d’aller chez le médecin pour réaliser les tests, et dans le cas où nous avons une ostéoporose naissante ou déjà établie, consultez un le physiothérapeute. Ce professionnel peut nous conseiller sur des exercices spécifiques à réaliser et à éviter dans chaque cas particulier, compte tenu des circonstances de chacun.

 
Marcher aide à lutter contre l ostéoporose.

Marchez !

De tout ce qui précède, on peut déduire que non seulement le sport est important pour faire face à l’ostéoporose, mais que l’ostéoporose et le sport vont de pair. La seule chose dont nous devons tenir compte est l’exercice que nous faisons. Nous ne devons pas faire d’exercices brusques ou lourds. Aussi, nous devons travailler le sens de l’équilibre pour éviter les chutes.

La façon la plus simple de faire tout cela est de réaliser l’une des premières choses que nous apprenons à faire en tant qu’êtres humains : marcher. Lors de la marche, nous travaillons la posture et l’équilibre, ainsi qu’une grande partie des muscles du corps. De plus, elle est recommandée pour tous les âges et dans pratiquement toutes les situations.

 
  • A. Klibanski, L. Adams-Campbell, T. Bassford, et al. Osteoporosis prevention, diagnosis, and therapy. Journal of the American Medical Association. Volume 285, Issue 6, Pages 785-795. 2001.
  • C. Nordin. Calcium and osteoporosis. Nutrition. Volume 13, Issues 7–8, Pages 664-686. 1997.
  • J. A. Todd, R. J. Robinson. Osteoporosis and exercise. Postgraduate Medical Journal. Volume 79, Pages 320-323. 2003.