Les causes d'une lésion au tendon

18 avril, 2020
Le début d'une nouvelle année et les nouvelles résolutions font que de nombreuses personnes se mettent à faire du sport. Ces personnes tendent en outre à atteindre des objectifs proposés trop rapidement, de sorte que l’organisme est souvent poussé à sa limite. Il est dès lors fréquent qu’apparaissent certaines lésions, telles que celles qui surviennent à un tendon.

Un tendon est un exemple de structure qui a tendance à mal s’adapter à l’excès d’activités après une période sédentaire. Nous vous présenterons donc ci-après les différentes causes pouvant leur provoquer des lésions.

Que sont les tendons ?

Les tendons sont des structures de tissu conjonctif dense situées aux extrémités des muscles. Ils sont responsables de l’adhésion des muscles aux os, formant par là même leurs insertions.

Les tendons sont également chargés de transmettre la force générée par les muscles à l’os pour produire du mouvement. Ils sont donc des éléments très importants du système locomoteur.

En tant que tissu conjonctif, les tendons sont constitués de collagène. Plus précisément, ils sont composés de fibres de collagène de type I. Ces fibres sont entourées d’une matrice extracellulaire qui contient d’abondants fibroblastes, un type de cellule du tissu conjonctif qui est responsable de la régénération du collagène tendineux.

Un tendon contient également une grande quantité d’eau et de substances dérivées des glucides, comme les protéoglycanes. Tout cela lui confère la dureté et l’élasticité caractéristiques de ces structures.

Comment se produit une lésion au tendon ?

Une lésion à un tendon peut survenir à travers différents mécanismes. Ils sont néanmoins toujours liés à un traumatisme ou à une blessure due à une surcharge musculaire. Les traumatismes, chutes accidentelles ou contusions importantes peuvent provoquer une inflammation des structures tendineuses et donc générer une tendinopathie.

Une tendinite au genou

L‘origine de la blessure est généralement une surcharge musculaire dans le cas de blessures dues à un effort physique. Un muscle surchargé ou contracturé peut tirer le tendon et le faire frotter contre d’autres structures. De plus, l’élongation du tendon le rend plus sensible aux blessures lors de mouvements tels que la course, les squats ou même le vélo.

Symptômes d’une pathologie au tendon

Les symptômes de la blessure au tendon sont variables selon le type de lésion et la région où se trouve le tendon blessé. Elle présente néanmoins souvent des caractéristiques communes à toutes :

  • Rigidité et légère perte de mobilité.
  • Douleur et sensibilité lorsque l’articulation attachée est mobilisée.
  • Épaississement de l’articulation.
  • Nous pouvons écouter ou sentir un craquement lorsque le tendon est mobilisé.

Traitement d’une tendinopathie

Le traitement d’une lésion tendineuse est similaire à celui d’une lésion musculaire. Cela impliquera à la fois des mesures de repos et de renforcement pour les tendinopathies dues à une surcharge physique non tolérée.

  • Le repos doit être actif. Il convient de renoncer aux mouvements les plus dommageables et de réaliser davantage de gestes aidant à renforcer le tendon. Par exemple, en cas de tendinopathie du tendon rotulien lors de squats, nous pouvons effectuer des exercices avec des bandes pour renforcer l’articulation.
  • En cas de douleur continue, nous pouvons recourir à des onguents analgésiques et anti-inflammatoires. Nous pouvons également prendre des analgésiques par voie orale.
  • Il convient d’aller chez un kinésithérapeute si la tendinopathie est récurrente. Ce dernier évaluera notre cas et nous indiquera la meilleure façon de renforcer les tendons afin qu’ils ne limitent pas notre pratique sportive.
Une personne qui a mal au tendon

Tendinopathie ou tendinite

Nous devons définir un concept qui génère suffisamment de doutes et de controverses au sein de la population. Ce concept est celui de «tendinite», ce qui signifie littéralement une inflammation du tendon. Le suffixe «-itis» fait toujours référence à l’inflammation d’une structure.

Une inflammation des tissus environnants se produit lorsque nous présentons une lésion à un tendon. Les mécanismes de l’inflammation sont divers mais peuvent se résumer à une migration des cellules du système immunitaire vers la région blessée afin de la réparer.

Cette migration se fait à travers le système cardiovasculaire. Les cellules atteignent les tissus endommagés par les capillaires.

Le tissu tendineux est un tissu vasculaire. Cela signifie qu’il n’est pas irrigué par les capillaires. Il est en effet alimenté à travers la matrice extracellulaire. Un tissu qui dépourvu de sang ne peut jamais s’enflammer, de sorte que le terme tendinite est incorrect, même si son utilisation est reconnue.

Ce sont en réalité les structures attachées au tendon qui sont endommagées dans ce type de pathologies. Il s’agit de la raison pour laquelle nous parlons de «tendinopathie». Le suffixe («patía») signifie maladie. Nous devrions donc parler de «maladie des tendons».

  • Brett M. Andres, and George A. C. Murrell. 2008. Treatment of Tendinopathy: What Works, What Does Not, and What is on the Horizon. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2505250/