Syndrome du stress du bord antérieur tibial

Le syndrome du stress du bord antérieur tibial est un cadre clinique associé aux coureurs. En général, il n'y a pas d'évolution dangereuse pour la santé, mais cela requiert une intervention afin de prévenir les complications.
Syndrome du stress du bord antérieur tibial

Dernière mise à jour : 07 février, 2021

Le syndrome du stress du bord antérieur tibial est essentiellement une douleur dans la jambe. Il est très lié aux personnes qui pratiquent régulièrement le running. En effet, on soupçonne que c"est l"effort répétitif qui est à l"origine de la douleur.

La cause n"a pas encore été totalement révélée. Il est possible qu"une série de facteurs convergent en même temps pour aboutir à l"installation de la douleur. Mais, il ne s"agit certainement pas d"une seule cause.

En plus des coureurs, d"autres athlètes en souffrent. Plus spécifiquement au tennis et au basket. Cependant, nous ne pouvons pas affirmer que les autres pratiques sportives sont exemptes. Effectivement, un mauvais choix des chaussures serait également à l"origine du syndrome.

Bien évidemment, c"est parmi les coureurs que le syndrome du stress du bord antérieur tibial est le plus fréquent. Les sportifs qui réalisent des épreuves d"endurance, avec des distances extrêmes, en particulier au-delà de 20 kilomètres, sont les plus susceptibles. Concernant les coureurs amateurs, jusqu"à 40 % d"entre eux en souffrent à un moment donné.

Causes spécifiques du syndrome du stress du bord antérieur tibial

Bien que l"on ne connaisse pas la cause ultime de ce syndrome, nous avons pu identifier des situations et des contextes qui le favorisent. De plus, il existe des maladies fondamentales qui, si elles sont présentes chez l"athlète, augmentent considérablement le risque d"apparition de la douleur.

Un exemple de cause spécifique pourrait être la claudication intermittente. Il s"agit d"un trouble dans lequel la circulation sanguine de la jambe est réduite en raison de modifications artérielles. Ajoutée à un effort extrême, c"est une condition qui peut déclencher l"arrivée du syndrome du stress du bord antérieur tibial.

Un homme souffrant du syndrome du stress du bord antérieur tibial.

Les thromboses constituent également une cause spécifique. Dans la thrombose, un caillot se forme dans le système circulatoire et entrave la circulation. Cela prend la forme d"un bouchon qui empêche le sang de passer. Si le sang n"arrive pas, l"oxygène non plus, et les cellules se fatiguent.

Le système nerveux est aussi impliqué. En effet, si la personne est atteinte d"une neuropathie ou d"une radiculopathie, le risque du syndrome du stress du bord antérieur tibial est élevé. Le mécanisme sous-jacent est la mauvaise innervation des muscles de la jambe.

Symptômes et diagnostic

Le symptôme principal du syndrome du stress du bord antérieur tibial est la douleur. Souvent, elle apparaît dans le tibia, qui est l"os principal de la jambe, sous le genou.

Généralement, elle occupe environ 5 centimètres d"extension et devient plus vive lors de l"exercice. Cela est détaillé dans cet article de Ciencia y Tecnologia. Lorsque l"on touche la zone de la douleur, la gêne augmente. C"est l"un des tests de diagnostic.

Chez certaines personnes, la douleur ne commence pas immédiatement avec l"exercice. Par exemple, chez certains coureurs, l"activité débute normalement, sans aucune douleur, jusqu"à ce que la gêne au niveau du tibia se fasse ressentir. Il est possible de continuer à courir, mais la force finira alors par céder.

Le médecin peut prescrire une radiographie pour accompagner le diagnostic. Mais généralement cet examen ne montre aucune altération. Dans tous les cas, ce test est légitime et essentiel pour écarter la présence d"une fracture de stress du tibia.

Par ailleurs, dans les cliniques spécialisées en médecine du sport, le syndrome du stress du bord antérieur tibial est diagnostiqué avec un manomètre. Cet appareil mesure la pression dans les différents compartiments.

De plus, ce syndrome augmente la pression dans la zone tibiale après avoir fait du sport. Toutefois, il ne s"agit que d"une méthode de recherche, rarement pratiquée au sein des cabinets médicaux ordinaires.

Traitement du syndrome du stress du bord antérieur tibial

La mesure primordiale du traitement du syndrome du stress du bord antérieur tibial est le repos. 

Même sans l"aide d"autres thérapies, comme celles décrites dans cette étude de l"Université Complutense de Madrid telles que l"application de froid local ou les anti-inflammatoires, le repos est ce qu"il y a de plus efficace. Dans tous les cas, des médicaments antalgiques peuvent être indiqués si la douleur est trop intense, mais toujours sur ordonnance.

D"autre part, chez certains coureurs, des traitements par ondes de choc ont été utilisés dans le cadre de séances de physiothérapie. Cela est cependant davantage considéré comme un processus de rééducation plutôt qu"un traitement aigu en soi.

En fonction de l"état physique de l"athlète, il n"est parfois même pas nécessaire de suspendre complètement la pratique sportive. Il est suggéré de changer d"activité pendant un moment, ou du moins d"alterner. Les coureurs peuvent combiner leur passion avec la natation par exemple.

Schéma du tibia antérieur.

Le traitement chirurgical du syndrome du stress du bord antérieur tibial est réservé pour les cas graves. Une complication de la simple douleur est la combinaison avec un syndrome compartimental de la jambe. Cette situation nécessite l"intervention d"un chirurgien pour décompresser les structures serrées. Toutefois, cela est rare.

A savoir…

Le syndrome du stress du bord antérieur tibial survient en raison d"une surcharge. Comme dans tous les sports, y compris le running, il est fondamental de réguler l"effort afin de prendre soin de sa santé.

C"est pourquoi, si vous ressentez un début de douleur dans les jambes, que vous ne parvenez à attribuer à aucune cause spécifique, il est préférable de consulter un professionnel pour initier une approche préventive. Vous éviterez ainsi des complications plus importantes et limitatives.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le syndrome du pyramidal : quelle en est la cause ?
Fit PeopleRead it in Fit People
Le syndrome du pyramidal : quelle en est la cause ?

Une douleur dans la cuisse et dans la fesse peut être un indicateur du syndrome pyramidal. Il s'agit d'une douleur à ne pas prendre à la légère.



  • Craig DI. Medial tibial stress syndrome: evidence based- prevention. J Athl Train. 2008;43(3):316–318.
  • Hidalgo, Luis Herraiz, et al. ¿De qué hablo cuando hablo de periostitis tibial? (2012).
  • Cafam-Colombia, Fundación Universitarias. Actualización sobre el síndrome de estrés tibial medial. (2015).