Masques respiratoires pour améliorer les performances sportives

26 mars, 2019
Avez-vous entendu parler des masques respiratoires pour le sport ? C'est un élément novateur utilisé par de nombreux athlètes d'élite pour leur entraînement.

Vous avez peut-être vu certains athlètes porter un masque pendant leur entraînement et vous vous êtes demandé à quoi cela servait. Les masques respiratoires pour le sport sont l’un des éléments les plus récents créés pour améliorer les performances sportives. Dans cet article, nous vous en dirons plus sur cette nouvelle technologie.

Que sont les masques respiratoires pour le sport ?

Aussi appelées masques d’entraînement, leur objectif est de reproduire l’exercice à haute altitude réalisé par des athlètes professionnels ou d’élite.

Les masques respiratoires pour le sport ont été créés aux États-Unis et sont utilisés dans diverses disciplines. Ils ne servent pas à perdre du poids ou à marquer les muscles. A quoi servent-ils alors ? A améliorer la capacité respiratoire et, par le fait même, la résistance à l’exercice.

Leur action consiste à simuler les exercices à haute altitude, à élargir le diaphragme et à s’exercer pendant de plus longues périodes.

Il existe de nombreux athlètes « célèbres » qui utilisent des masques respiratoires pour le sport, dans différentes disciplines, comme : le crossfit, l’UFC, l’Ironman, le football américain, le cyclisme, le football, etc.

On sait que plus l’air est haut, moins il est dense. Par conséquent, la résistance corporelle doit être supérieure. Comme il y a « moins d’oxygène », le corps doit s’adapter et être plus efficace. C’est ce que les athlètes portant ces célèbres masques essaient de réaliser.

La réduction de l’oxygène active une hormone appelée érythropoïétine (plus communément appelé EPO) pour augmenter la quantité de globules rouges et d’hémoglobine. De cette façon, l’oxygène atteint les muscles.

masques de levage

La respiration et les masques respiratoires pour le sport

Les athlètes doivent passer plusieurs semaines à une certaine altitude pour obtenir une adaptation positive de leur corps lorsqu’ils ne disposent pas d’oxygène. Un des exemples dans le football est ce qui se passe avec l’équipe nationale de Bolivie, qui joue dans la ville de La Paz, à 3 640 mètres d’altitude.

Les autres équipes doivent voyager quelques jours avant le match contre les Boliviens. En réalité, ils doivent s’adapter au manque d’oxygène et effectuer des exercices ou des entraînements spécifiques pour ne pas « manquer d’air ».

Même avec ces prévisions, les joueurs disent qu’il est presque impossible de fonctionner dans un environnement présentant ces caractéristiques.

Le grand “mais” des masques respiratoires pour le sport est qu’ils ne reproduisent pas les conditions d’altitude, ni produisent d’adaptations physiques… Alors, à quoi servent-ils ? Par ailleurs, la respiration est plus difficile.

Contrairement à un endroit situé à des milliers de mètres au dessus du niveau de la mer, ils limitent la capacité respiratoire.

Le sujet de la respiration est l’un des principaux tabous du monde du fitness. Certains professionnels et entraîneurs favorisent l’idee « respirez correctement ». Cela inclut des inspirations profondes pour pouvoir réduire le rythme cardiaque et calmer le système nerveux.

D’autres préfèrent des respirations courtes ou instables, dans le but, bien sûr, de s’entraîner davantage et de tout donner, sans donner à l’organisme la possibilité de se détendre pendant l’exercice.

Les masques respiratoires pour le sport limitent l’inhalation et renforcent les schémas respiratoires. Par ailleurs, ils modifient également les mouvements musculaires nécessaires pour obtenir l’oxygène et éliminer le dioxyde de carbone.

En conséquence, vous devez travailler plus fort pour que l’air atteigne les poumons ; tous ces efforts signifient que vous avez moins d’énergie pour vous entraîner. Le masque vous « forcera » à faire de l’exercice avec moins d’intensité et moins vite.

Alors, est-ce que porter un masque est utile ?

Bien qu’ils soient la “mode” dans le monde du fitness, certains indiquent qu’au lieu d’être bénéfiques, ils nuisent aux athlètes. Comme si nous voulions conduire une voiture de Formule 1 avec des pneus dégonflés, nous ne profitons pas pleinement de notre corps lorsque l’oxygène manque ou qu’il pénètre à petites doses.

Femme sportive fatiguée

À l’heure actuelle, aucune étude ne soutient l’utilisation de masques respiratoires pour le sport. Autrement dit, s’ils sont bénéfiques ou non pour ceux qui pratiquent l’exercice.

Apparemment, le masque respiratoire pour le sport n’est qu’un nouvel outil et il ajoute de nouveaux adeptes au monde du fitness. Cependant, la consommation maximale d’oxygène ou les variables hématologiques ne sont pas différentes par rapport à un entraînement cardio sans masque.

L’une des raisons pour lesquelles beaucoup de gens s’opposent au port des masques est qu’ils peuvent provoquer une hypercapnie, une augmentation du dioxyde de carbone dans le corps, une tachycardie, une perte de connaissance et des convulsions comme effets principaux. C’est pourquoi, pour l’utiliser, nous devons être surveillés par un spécialiste.

 

 

  • Porcari, J. P., Probst, L., Forrester, K., Doberstein, S., Foster, C., Cress, M. L., & Schmidt, K. (2016). Effect of wearing the elevation training mask on aerobic capacity, lung function, and hematological variables. Journal of Sports Science and Medicine. https://doi.org/10.1519/JSC.0000000000001184