Électrothérapie : usage et bienfaits

15 novembre, 2019
L'électrothérapie peut apporter de nombreux bénéfices et il ne faut pas en avoir peur. En effet, les contre-indications concernent des cas très spécifiques.
 

L’électrothérapie est utilisée pour de nombreuses pathologies dans le domaine de la physiothérapie. En effet, les ondes électriques se transmettent bien à travers le corps. Cela signifie que des impulsions électriques contrôlées sur la peau peuvent affecter les structures sous-jacentes. En fonction de la fréquence et de l’intensité des ondes, la réponse physiologique sera différente.

Comment appliquer l’électrothérapie ?

Selon la méthode spécifique choisie, l’électrothérapie peut s’appliquer de deux manières distinctes. Les deux se composent d’une machine qui émet des impulsions. Mais les façons de l’appliquer sur le corps sont différentes.

La première option sont les électrodes. Il existe des électrodes adhésives qui se collent sur la peau du patient. Ainsi que des électrodes normales qui s’attachent à travers des sangles sur la zone à traiter.

Nous avons ensuite les têtes. Ces appareils sont également connectés aux machines et permettent au thérapeute d’appliquer les ondes manuellement sur la zone désirée. Par ailleurs, elles offrent une liberté de pouvoir les déplacer sur une plus grande surface si nécessaire.

L’électrothérapie : un large éventail d’applications

Dans le cadre de l’électrothérapie, il existe diverses options de traitement. Voici les plus fréquentes :

Application à travers des électrodes

  • Electro-stimulation musculaire. Il s’agit d’un renforcement de la musculature grâce à l’aide d’impulsions électriques. Dans ce cas, on utilise les ondes électriques pour provoquer la contraction du muscle. L’un des cas les plus courants d’application de l’électro-stimulation est celui des sportifs, qui doivent effectuer une contraction musculaire volontaire en même temps que les impulsions électriques. Cela leur permet d’obtenir une plus grande force de contraction. D’autre part, cette méthode est également utilisée chez les personnes souffrant de problèmes nerveux, où l’impulsion nerveuse n’arrive pas aux muscles comme elle le devrait.
 
Séance d'électrothérapie chez une femme.

  • TENS. Cette modalité -image ci-dessus- consiste à applique des ondes à basse fréquence pour soulager la douleur. Le patient ne ressent qu’un léger picotement pendant la séance, qui se réalise en périodes de plusieurs minutes consécutives. Un soulagement immédiat de l’inconfort est perceptible.

Application à travers les têtes

  • Ultrason. Ces impulsions sont bien connues, surtout chez les sportifs. Appliquées à l’aide d’une tête, leur utilisation fait vibrer les structures à une fréquence qui entraînera, principalement, un effet anti-inflammatoire. Cela touche les tissus mous près de l’os, comme les tendons, les ligaments ou les capsules articulaires. Cette méthode est donc particulièrement recommandée en cas d’entorses, de tendinites ou de bursites.
Électrothérapie à l'aide d'une tête.
 

  • Micro-ondes ou diathermie. Au sein de cette méthode, les impulsions électriques génèrent de la chaleur qui se transmet à travers les structures du corps du patient. Par conséquent, cela est également considéré comme un traitement de thermothérapie puisque sa fonction est de réchauffer les tissus. Ce faisant, elle augmente l’apport sanguin et contribue à détendre la zone lors d’une pathologie chronique. Le fait qu’il s’agisse d’ondes électriques signifie que la pénétration sera supérieure à celle d’autres applications thermiques telles que les rayons infrarouges. En effet, ces derniers n’affectent guère les structures qui se trouvent sous le derme.
  • IontophorèseCette technique est certainement la moins connue. Elle consiste à obtenir une meilleure pénétration du médicament à travers la peau du patient, par rapport à la simple application avec les doigts. Ainsi, le médicament est appliqué sur la zone à traiter puis, avec la tête, on réalise des mouvements circulaires doux tout en émettant les impulsions.

Contre-indications de l’électrothérapie

Lorsqu’il s’agit d’impulsions électriques qui atteignent des tissus profonds de l’organisme, il existe certains cas dans lesquels l’électrothérapie est contre-indiquée. Et d’autres où il faut prendre des précautions extrêmes.

Cela comprend les personnes porteuses d’un stimulateur cardiaque, les femmes enceintes et les personnes avec des maladies infectieuses ou oncologiques. Il faut également faire preuve de bon sens et ne pas appliquer d’impulsions électriques sur les yeux, le coeur et le sinus carotidien du cou. Ce sont des structures très délicates. Et il existe d’autres moyens plus sûrs de traiter les pathologies dans ces régions du corps.

 

Enfin, il est important d’être prudent avec les personnes ayant des implants métalliques. Dans ces cas, il est préférable de ne pas appliquer de micro-ondes. Il est alors plus sécuritaire d’utiliser d’autres techniques de thermothérapie plus superficielles.

  • Águila Tejeda Gerardo, Suárez Monzón Horacio, Delgado Figueredo Rolando, Suárez Collado Pedro O. Proceso rehabilitador de artrogriposis múltiple congénita. Rev Cubana Ortop Traumatol  [Internet]. 2013  Jun [citado  2019  Oct  22] ;  27( 1 ): 91-98.
  • Martínez Torres Jacqueline C, Rodríguez Adams Elsa Mª, Díaz Acosta Dayuli, Ros Montenegro Adianez, Abreu Pérez Yahima, García Delgado José Angel et al. Evaluación del efecto de la magnetoterapia, la electrotrapia y los ejercicios del suelo pélvico como tratamiento rehabilitador en la incontinencia urinaria. Rev haban cienc méd  [Internet]. 2009  Mar [citado  2019  Oct  22] ;  8( 1 ).
  • Bassols A., Bosch F., Campillo M., Baños J.E.. El dolor de espalda en la población catalana: Prevalencia, características y conducta terapéutica. Gac Sanit  [Internet]. 2003  Abr [citado  2019  Oct  22] ;  17( 2 ): 97-107