Quelle est la fonction du Kinesio Tape ?

Bien qu'elles ressemblent à des ornements, ces bandes de Kinesio Tape sont utilisées par de nombreux sportifs et ont réellement une fonction. Elles peuvent être efficaces pour traiter divers aspects des douleurs qui affectent les sportifs et la population en général.
Quelle est la fonction du Kinesio Tape ?

Dernière mise à jour : 26 janvier, 2021

Le Kinesio Tape est de plus en plus utilisé. Ses usages et fonctions sont enseignés à l’université, et l’on peut voir chaque jour dans n’importe quelle ville du monde des personnes portant des bandes colorées sur le corps. Connaissez-vous la fonction du Kinesio Tape?

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir de façon plus détaillée la fonction réelle de ce matériau élastique. Quels sont ses usages efficaces et exacts ? Est-il trop utilisé ?

A propos du Kinesio Tape…

Le Kinesio Tape est une méthode de bandage basée sur l’application de bandes élastiques sur les muscles ou les zones affectées. 

De plus, elles sont munies d’un adhésif qui permet de les coller facilement sur la peau. Par conséquent, il s’agit d’étirer les bandes de Kinesio Tape puis de les coller. Ainsi, le bandage exerce une tension constante sur la peau de la personne. Cette tension peut se moduler en fonction de l’étirement de la bande avant de la coller.

Principaux usages du Kinesio Tape

Même si dans certains cas l’efficacité du Kinesio Tape n’est pas démontrée, elle l’est pour certaines situations. Par exemple, il est prouvé qu’il est capable d’améliorer l’amplitude de mouvement des personnes souffrant d’une pathologie à l’épaule.

Il existe également des cas où le Kinesio Tape améliore la posture de l’humérus par rapport à l’omoplate chez un patient présentant une pathologie dans cette région. C’est ce que confirme une étude de cas publiée dans International Journal of Physical Therapy.

Application de Kinesio Tape sur les mollets.

Par ailleurs, le Kinesio Tape est utilisé comme un rappel sensoriel. Autrement dit, si l’on souffre d’un problème à la jambe, la présence du Kinesio Tape sera notable pour le patient lors d’un étirement de ce membre, par exemple. Ce stimulus sert donc à être prudent avec cette partie du corps et à veiller à ne pas la surcharger.

En revanche, plusieurs études montrent que cette modalité n’est pas efficace pour améliorer certains aspects chez les patients en bonne santé. Comme exemple, une étude publiée dans Journal of Orthopaedic & Sports Physical Therapy affirme qu’il n’aide pas à accélérer la contraction musculaire lors d’un stimulus soudain.

De plus, dans la première étude citée, on constate que le Kinesio Tape n’aide pas non plus à soulager la douleur, au-delà de ses bienfaits pour la mobilité.

Il ne s’agit pas d’une thérapie miracle

En lien avec ce qui précède, nous nous apercevons que le Kinesio Tape ne doit pas être utilisé sans une justification adéquate. Souvent, on applique ce type de bandage neuromusculaire pour traiter n’importe quel type d’affection musculaire. Toutefois, comme nous venons de le souligner, pour certains cas il est efficace, mais pour d’autres non.

L’efficacité du Kinesio Tape dépend donc de l’usage qu’en fait le thérapeute. Il convient également de préciser qu’il est complexe de réaliser des études sur tous les cas possibles.

Par conséquent, il se peut qu’il n’y ait pas encore de preuves scientifiques, mais qu’une technique particulière offre de bons résultats. Cependant, il existe souvent des techniques dont les preuves scientifiques peuvent être utilisées comme des alternatives plus sûres dans ces cas.

Un champ d’application large

Pour illustrer à quel point il serait difficile d’obtenir des études scientifiques sur cette technique, nous pouvons donner l’exemple des champs d’applications très larges. Les différentes alternatives sont la technique en I, en X, en Y, en étoile, en forme de poulpe, parmi d’autres.

Application de Kinesio Tape sur l'épaule d'une femme.

Elles font toutes référence à la forme que le bandage dessine sur la peau de la personne. Chacune à des effets différents. Il existe également diverses couleurs de bandage, plus ou moins extensible, avec lesquelles il est possible d’utiliser chacune de ces techniques.

Avec autant de moyens d’application, on attribue au Kinesio Tape des effets circulatoires, drainants et agissant sur le fascia. Cependant, il n’existe aucune étude qui soutienne ou réfute ces usages.

Kinesio Tape: un outil supplémentaire

Le Kinesio Tape peut sans aucun doute être un outil efficace. De nos jours, il est rare de se rendre chez un physiothérapeute qui ne dispose pas de ces bandes dans son cabinet. Leurs effets positifs sur l’amplitude de mouvement ou la proprioception sont significatifs.

Néanmoins, il convient de préciser que, comme dans de nombreux autres cas, la manière la plus efficace d’appliquer cette technique est dans le cadre d’un traitement plus large. Autrement dit, il peut s’agir d’une technique complémentaire à d’autres qui aide le patient au cours des deux ou trois jours suivant son application.

Avec les informations dont nous disposons actuellement, c’est l’usage qu’il faut viser. De futures études détermineront ensuite jusqu’où vont les effets de ces bandages.

Cela pourrait vous intéresser ...
En quoi consiste la diathermie en physiothérapie ?
Fit PeopleRead it in Fit People
En quoi consiste la diathermie en physiothérapie ?

Avez-vous entendu parler de la diathermie ? Cette technique vise à appliquer de la chaleur sur des tissus corporels selon la pathologie. Découvrez-en plus !



  • M. Thelen, J. Dauber y P. Stoneman. The Clinical Efficacy of Kinesio Tape for Shoulder Pain: A Randomized, Double-Blinded, Clinical Trial. Journal of Orthopaedic & Sports Physical Therapy. July 1, 2008; Volume 38, Issue 7, Pages389-395
  • S. Walsh. Treatment of a brachial plexus injury using kinesiotape and exercise, Physiotherapy Theory and Practice, 26:7, 490-496; 2010
  • K. Briem, H. Eythörsdöttir, R. Magnúsdóttir et al. Effects of Kinesio Tape Compared With Nonelastic Sports Tape and the Untaped Ankle During a Sudden Inversion Perturbation in Male Athletes. Journal of Orthopaedic & Sports Physical Therapy. May 1, 2011; Volume 41, Issue 5, Pages328-335