5 stratégies pour être plus productif

11 septembre, 2020
Devenir plus productif est quelque chose qui profite à l'athlète car cela lui permet d'augmenter ses performances en moins de temps. Voici quelques conseils simples pour vous aider à augmenter votre productivité.
 

Les stratégies pour devenir plus productif intéressent tout le monde. Le concept de productivité fait référence à la relation entre les résultats obtenus et les ressources utilisées pour les atteindre. Par conséquent, une productivité élevée équivaut à obtenir de nombreux résultats en utilisant moins de ressources.

Dans le cas des sportifs, la productivité consiste à réaliser de meilleures performances en moins de temps. Pour cela, il faut tirer le maximum de l’entraînement et avoir la tête entièrement tournée vers la tâche à accomplir.

L’augmentation de la productivité dépend de nombreux facteurs : personnels, situationnels et environnementaux. Toutefois, il existe des directives communes pour y parvenir que tous les athlètes peuvent mettre en pratique.

Comment être plus productif

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’est pas nécessaire d’être très discipliné ou responsable pour obtenir de meilleures performances. Il est vrai que la responsabilité en tant que trait de personnalité est une aide, mais elle ne détermine pas tout.

D’autres variables telles que l’engagement ou la motivation ont une plus grande influence sur la productivité. Voici quelques conseils simples pour vous aider à accroître votre efficacité.

1. Fixer des objectifs à court, moyen et long terme

La fixation d’objectifs est une technique psychologique qui consiste à fixer des objectifs de manière appropriée pour maximiser les chances de les atteindre. C’est la principale technique utilisée pour augmenter la motivation des athlètes.

 
Les objectifs d'entraînement.

La motivation est fortement liée à la productivité. Si un athlète est très motivé, il ou elle sera prêt(e) à travailler plus dur et à faire plus de travail. Tout cela signifie que si vous travaillez pour accroître la motivation, vous influencerez également la productivité.

2. Simplifier les tâches et les organiser étape par étape

De nombreux athlètes ont du mal à augmenter leur productivité parce qu’ils ne savent pas trop quoi faire. Ils ont tellement de tâches et d’activités à accomplir qu’ils se retrouvent perdus et confus.

Pour simplifier les tâches, il faut s’arrêter et réfléchir aux étapes qui les composent et à leur ordre. Cela vous aidera à vous organiser et à donner la priorité à celles qui sont plus simples.

En outre, l’organisation d’activités de cette manière favorise un apprentissage durable. Plus le processus est simple, moins il y a de risque d’oublier ce qui a été appris.

3. Éliminer toute distraction

Les objets et les stimuli qui nous entourent sont trop nombreux, il est donc très facile de se laisser distraire et de perdre sa concentration. La productivité exige que toutes les ressources cognitives soient orientées vers la tâche et évitent tout ce qui n’est pas pertinent.

 

À ce stade, il convient de noter ce que l’on appelle en psychologie l’état de flux. Ce concept, développé par Csíkszentmihályi (1975), fait référence au moment où une personne est totalement immergée dans l’activité qu’elle exerce.

Lorsqu’ils entrent dans l’état de flux, les gens ne sont pas distraits, ne sont pas conscients de ce qui se passe autour d’eux et perdent même la notion du temps. Cela signifie que lorsqu’une personne se trouve dans cet état, elle a plus de chances d’être productive.

4. Se reposer pour être plus productif

On croit à tort que plus on travaille, plus on obtient de résultats. Cependant, cela ne correspond pas à la réalité ; être productif ne signifie pas travailler des heures et des heures sans repos.

Les capacités mentales sont limitées et l’esprit a besoin de repos pour se remettre de l’effort fourni. Tout comme le repos est nécessaire pour libérer les muscles et les articulations, le cerveau a également besoin de périodes de repos.

Un homme et une femme sur un canapé.

D’autre part, travailler sans pause augmente le risque d’épuisement professionnel. Après s’être reposé, l’athlète se sentira plus clair, plus frais et aura une attitude plus positive vis-à-vis de l’entraînement.

 

5. Découvrir la méthode d’apprentissage qui vous convient le mieux

Il existe de nombreuses façons d’acquérir une compétence, et elles ne fonctionnent pas toutes de la même manière pour tout le monde. Connaître la manière la plus efficace d’assimiler et d’intégrer les mouvements est un moyen d’accroître la productivité.

Certains athlètes trouvent que l’instruction verbale fonctionne mieux, d’autres préfèrent apprendre par imitation ou observation. La capacité d’apprentissage est très souple et permet d’acquérir des compétences de nombreuses manières, mais la vitesse d’apprentissage sera plus rapide si la technique qui fonctionne le mieux pour l’athlète est utilisée.

Être plus productif est à votre portée

Il n’est pas nécessaire d’être une personne extrêmement responsable pour atteindre une productivité accrue. Comme nous l’avons dit, cette qualité est plus liée à une gestion correcte du temps et des distractions qu’aux traits de personnalité du sportif.

Pour que ces conseils fonctionnent, il ne suffit pas de les appliquer une fois par semaine, il faut créer de nouvelles habitudes. Il faut pour cela apprendre de nouvelles façons de faire et intégrer de nouveaux éléments dans la routine habituelle. Les résultats ne seront peut-être pas immédiats, mais tôt ou tard, ils viendront.

 
  • Csikszentmihalyi, M. (1975). Beyond boredom and anxiety. San Francisco: Jossey-Bass.