Diabète et sport : comment interagissent-ils ?

Le diabète est l'une des maladies métaboliques les plus fréquentes. Dans cet article, nous verrons quel est son lien avec le sport.
Diabète et sport : comment interagissent-ils ?

Dernière mise à jour : 03 février, 2020

Le diabète est l’une des principales maladies métaboliques qui entraîne des consultations en endocrinologie. Il s’agit effectivement d’une maladie complexe, qui a plusieurs facteurs et diverses formes de manifestation. Dans cet article, nous examinerons l’implication que le sport pourrait avoir avec le traitement de la maladie, voire dans sa genèse.

Diabète : de quoi s’agit-il ?

Le diabète mellitus est une maladie métabolique. Sa principale physiopathologie est un déficit de sécrétion de l’insuline ou l’incapacité de cette hormone à exercer sa fonction.

Par ailleurs, il faut savoir que l’insuline est une hormone responsable de “marquer” le glucose qui circule dans notre sang afin qu’il puisse être introduit dans les cellules par ses transporteurs spécifiques. Une sécrétion insuffisante d’insuline ou la perte d’activité de cette hormone provoque alors une accumulation de glucose dans le sang. Une hyperglycémie maintenue est le signe le plus évocateur du diabète lors d’un test.

Symptômes du diabète

La vérité est qu’il s’agit d’une maladie qui présente peu de symptômes précoces. Elle se manifeste généralement par une perte de poids, l’augmentation de l’appétit et de la soif, un engourdissement des mains et des pieds ou une augmentation de la fréquence des mictions. Par conséquent, elle passe souvent inaperçue dans ses premières phases.

Une fois qu’elle devient chronique, si elle n’est pas bien contrôlée, elle peut entraîner des symptômes dérivés de lésions tissulaires causées par un excès de glucose dans les tissus. En particulier, dans les tissus capillaires. On peut citer les symptômes suivants :

  • Rétinopathie diabétique. Elle est due à la lésion des capillaires de la rétine. Cela peut donc entraîner une perte de la netteté de la vision et pourrait même conduire à une cécité permanente.
  • Troubles circulatoires. Cela est très caractéristique du diabète mal contrôlé qui affecte la microcirculation distale. Surtout dans les pieds. Il en résulte alors un manque d’apport sanguin dans cette zone, qui engendre une perte de la sensibilité, des fourmillements voire même la nécrose du tissu. Dans certains cas, l’amputation du membre devient nécessaire.
Dire non au sucre lorsque l'on souffre du diabète.

  • Dommages coronaires. La présence de glucose endommage l’endothélium des artères coronaires. Cela crée un environnement très propice à la formation et la progression des plaques d’athérome, qui pourraient être à l’origine des infarctus du myocarde ou d’autres maladies cardiaques.

Types de diabète

Il existe de nombreux types de diabète de nos jours. De nouvelles recherches indiquent même l’existence de quelques autres. La plupart d’entre eux ont une composante génétique importante. Dans la suite de cet article, nous traiterons, de manière brève et didactique, de la classification classique et simple des deux types :

  • Diabète de type I ou insulinodépendant. Ce diabète est connu également comme le diabète juvénile car il est d’origine génétique. Ce trouble génétique fait que le pancréas est incapable de sécréter de l’insuline. C’est pourquoi, on dit qu’il est insulinodépendant. Si nous traitons cette maladie avec de l’insuline, elle est parfaitement contrôlée.
  • Diabète de type II. Ce diabète peut avoir des composantes génétiques, mais sa physiopathologie est principalement environnementale. Autrement dit, c’est le mode de vie qui influencera ou non son développement. D’autre part, les patients qui développent cette maladie mangent généralement plutôt mal et mènent un style de vie sédentaire. Il y a donc en permanence une grande quantité de glucose dans leurs vaisseaux. L’insuline devient alors insensible et inefficace et la maladie survient.

Comment le sport et le diabète interagissent-ils ?

D’après ce que nous venons de voir, nous pouvons en déduire que la pratique d’un sport pourrait être bénéfique. Aussi bien pour le traitement de la maladie qu’en guise de méthode préventive.

Comme traitement du diabète

Le sport est un outil thérapeutique puissant chez les patients diabétiques. En effet, l’activité physique réduit les niveaux de glucose dans le sang. Elle peut également soutenir l’insuline qui, bien qu’elle soit inefficace chez les patients souffrant de diabète de type II, peut avoir une certaine activité dans les premiers stades.

Par ailleurs, chez les patients diabétiques de type I, qui ne possèdent pas d’insuline, et chez les patients diabétiques de type II avancé dont l’insuline est totalement inutile, cette réduction de la glycémie peut permettre un meilleur contrôle de la maladie. Ainsi, les doses d’insuline à administrer aux patients sont moindres.

Pour prévenir la maladie

Comme nous l’avons dit, en cas de diabète de type I, l’étiologie de la maladie est d’origine génétique. Par conséquent, il n’y a aucun moyen de prévenir la maladie.

Contrôle de la glycémie en faisant du sport.

Cependant, le diabète de type II est souvent précédé d’un état appelé prédiabète ou syndrome métaboliqueDans ce cas, l’insuline commence à devenir insensible et le glucose reste élevé pendant de longues périodes. L’exercice physique ainsi qu’une alimentation correcte peuvent inverser cette situation et éviter de souffrir du diabète.

En revanche, une fois que la maladie est instaurée, l’exercice pourra retarder le besoin d’insuline. Lorsque l’on souffre de diabète, dans presque tous les cas, l’insuline finit par devenir inefficace. Par contre, nous pouvons retarder ce phénomène en aidant cette hormone à travers l’exercice physique.

Le sport comme moyen de contrôler les complications

En fin de compte, les complications de la microcirculation ainsi que les symptômes proviennent d’un excès de glucose dans le sang. L’exercice physique nous permet d’avoir un taux de glucose sanguin plus bas. Cela nous aide donc à éviter les éventuelles complications cardiovasculaires ou oculaires résultant de cet excès de glucose.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment combattre le sédentarisme ?
Fit PeopleRead it in Fit People
Comment combattre le sédentarisme ?

Lorsqu'il s'agit d'éviter le sédentarisme et ses effets négatifs, il existe de nombreuses options. Outre le sport, une bonne marche par jour suffit.



  • Yurkewicz M, Cordas M, Zellers A, Sweger M. Diabetes and Sports: Managing Your Athlete With Type 1 Diabetes. Vol. 11, American Journal of Lifestyle Medicine. SAGE Publications Inc.; 2017. p. 58–63.
  • Wu Y, Ding Y, Tanaka Y, Zhang W. Risk factors contributing to type 2 diabetes and recent advances in the treatment and prevention. Vol. 11, International journal of medical sciences. 2014. p. 1185–200.
  • Hauner H, Scherbaum WA. Diabetes mellitus Typ 2. Vol. 127, Deutsche Medizinische Wochenschrift. 2002. p. 1003–5.
  • Kharroubi AT. Diabetes mellitus: The epidemic of the century. World J Diabetes. 2015;6(6):850.
  • Kazi AA, Blonde L. Classification of diabetes mellitus. Vol. 21, Clinics in Laboratory Medicine. 2001. p. 1–13.