Sportif blessé : comment soutenir le processus de récupération

27 juillet, 2020
Comment travailler sur un athlète blessé ? Il faut garder à l'esprit que ce n'est pas seulement la partie physique qui est importante, mais au contraire la partie psychologique qui apporte la stabilité nécessaire pour atteindre l'objectif.

Il est important pour l’athlète blessé et son équipe de savoir ce que signifie une blessure et quelles peuvent en être les causes afin de planifier une stratégie de récupération rapide dans n’importe quel domaine du sport. Nous allons maintenant expliquer comment ce processus peut être facilité.

Les blessures sportives sont des changements dans les os, les tendons ou les muscles qui sont générés lors de la pratique d’activités physiques. Par exemple, les plus fréquents sont le genou de l’athlète, le tennis elbow, l’épaule du basketteur, etc.

Ces conditions peuvent être causées accidentellement ou par une surcharge. Selon l’Institut municipal du sport, les blessures peuvent également être dues à des altérations biologiques chez l’athlète. Cela inclut une déviation de la colonne vertébrale, des infections, un manque de calcium dans les os, entre autres facteurs.

Il y a aussi des erreurs d’entraînement ou de compétition qui peuvent entraîner des blessures. Il s’agit, entre autres de :

  • Suractivité
  • Manque d’étirement ou d’échauffement
  • Problèmes de chaussures ou de terrain de jeu

Comment une blessure sportive est-elle traitée ?

Les traitements d’une blessure sportive dépendent de sa gravité et de son type. Les plus courants sont les médicaments anti-inflammatoires, l’immobilisation de la zone touchée, la chirurgie, la rééducation et le repos.

De même, il est important que le sportif blessé puisse bénéficier d’un soutien psychologique afin de maintenir son équilibre émotionnel et ainsi obtenir une récupération plus rapide.

La psychologie de l’athlète blessé

Dès qu’un athlète blessé subit un traumatisme quelconque, des pensées lui viennent à l’esprit comme “Pourquoi cela m’est-il arrivé ?“, “Qu’ai-je fait de mal ?“, “Et si je ne me rétablissais pas ?“, “Si je suis blessé, je ne vais plus pouvoir jouer“. Cela provoque du stress ou de l’anxiété chez le sportif.

Ce niveau de stress accru peut aggraver la blessure ou provoquer une rechute. L’objectif est de réduire la pression sur le joueur et ses pensées négatives sur la situation afin qu’il reste motivé et se rétablisse correctement.

Un homme chez le médecin pour sa récupération.

Au vu de ce que l’on vient de dire, il faut tenir compte du fait qu’au-delà de la douleur que peut ressentir un athlète blessé, il est nécessaire de contrôler l’évaluation cognitive, la réponse émotionnelle et la réponse comportementale. Cela l’aidera à améliorer l’attention, la concentration et le contrôle moteur.

Après le moment de la blessure, il est important que l’équipe de médecine du sport et de physiothérapie diagnostique le type et le niveau de la blessure. L’objectif est d’établir un plan de traitement optimal pour le patient et de rechercher les interventions nécessaires.

Intervention psychologique pour la récupération

Selon l’Université catholique de San Antonio, en plus du travail de physiothérapie, l’intervention psychologique donne de bons résultats chez les athlètes pendant leur convalescence, car elle permet de prévenir de futures blessures et rend la rééducation plus rapide et plus motivante.

D’un point de vue psychologique, les techniques les plus utilisées sont les suivantes :

  • Visualisations (technique de la douleur)
  • Relaxation
  • Capacité d’adaptation
  • Réduction du stress ou de l’anxiété
  • Soutien social

Pour respecter ce qui précède, il est important que l’athlète blessé bénéficie du soutien du directeur technique, du physiothérapeute et des coéquipiers, afin de l’accompagner dans son processus de récupération. C’est une étape difficile pour beaucoup, et c’est pourquoi toutes sortes d’outils doivent être proposés pour la franchir.

Les étapes de récupération de l’athlète blessé

Dans le cadre du processus de récupération, il est important de connaître les étapes de la blessure afin de les identifier et d’aider l’athlète à progresser.

Selon Maldonado González (2006), la première est la partie biologique, dans laquelle des spécialistes sont chargés des exercices et des médicaments nécessaires à chaque blessure et à sa guérison. De la même manière, l’objectif est que l’athlète puisse s’adapter à nouveau au rythme du travail.

Un sportif se prenant la tête sur une piste d'athlétisme.

L’autre étape est celle du réajustement et de la prévention, au cours de laquelle les techniques précédemment exposées sont utilisées et le processus doit être suivi afin que, lors du retour à la routine normale, l’athlète puisse le faire avec force et sans crainte.

Conclusion

Enfin, il est important que l’expert en charge de l’athlète blessé élabore un plan d’intervention transdisciplinaire. Cela implique de ne pas culpabiliser le patient et, en outre, d’avoir un plan qui l’aide à sortir de ce moment difficile.

La coordination entre la partie biologique et mentale est importante pour que l’athlète puisse poursuivre le traitement. D’autre part, la création de buts et d’objectifs pour évaluer le processus est très positive, tout comme le fait de se concentrer sur la confiance et l’image de soi.

  • Abenza. L (2010) Psicología y lesiones deportivas: un análisis de factores de prevención, rehabilitación e intervención psicológica. Universidad  Católica San Antonio [tesis online], Murcia – España.
  • Hontoria Gonzáles. L, Gonzáles Llorente. V, Alvarez Fidalgo. M, Calvo Manzano. J, Chamorro Sánchez. P, Juanes Morales. M y Montoya Miñano . J (s.f)  Manual de Lesiones Deportivas. Instituto Municipal del Deporte, Colombia. ISBN: 84-605-6226-3. Recuperado de: http://www.deposoft.com.ar/repo/preparacion%20fisica/lesiones%20y%20salud/manual_lesiones_deportivas.pdf
  • Maldonado González, R. (2006). Oferta y demanda de actividad física: Proceso de recuperación de un deportista lesionado. Recuperado de: http://www.munideporte.com/imagenes/documentacion/ficheros/20070102160843Ponencia_rafael_maldonado.pdf