Quels sont les bienfaits de l'hydrothérapie?

L'eau est un milieu aux propriétés analgésiques, anti-inflammatoires et relaxantes. Découvrez les bienfaits de l'hydrothérapie comme technique de rééducation.
Quels sont les bienfaits de l'hydrothérapie?

Dernière mise à jour : 10 mai, 2021

L’hydrothérapie est devenue une option thérapeutique supplémentaire dans l’arsenal des professionnels de la santé. Les bienfaits de l’hydrothérapie sont évidents et importants. De plus, pour certains types de pathologies, ses caractéristiques sont exceptionnelles.

Dans cet article, voyons sur quoi repose exactement cette technique et quels sont ses principaux bienfaits.

En quoi consiste l’hydrothérapie?

Comme son nom l’indique, l’hydrothérapie se base sur l’utilisation de l’eau comme technique de rééducation. Plus concrètement, le patient est immergé dans une piscine où il réalise divers exercices et mouvements en fonction de sa maladie.

Avec le corps dans l’eau, la première chose à savoir pour comprendre les bienfaits de l’hydrothérapie sont les conditions de travail de ce milieu.

D’un côté, il faut tenir compte de la température de l’eau. Il est effectivement important qu’elle soit agréable pour le patient. Idéalement ni trop froide, ni trop chaude, mais entre les deux.

D’autre part, le travail est également effectué avec la pression hydrostatique. Il s’agit de la pression ou de la force qu’exerce l’eau sur toutes les parties du corps qui sont submergées.

L’effet de l’apesanteur est aussi fondamental. Nous avons déjà tous expérimenté cette sensation de flottement dans l’eau. Par conséquent, une partie de l’action de la gravité est absente et cela réduit la pression sur les articulations et autres structures corporelles.

Il existe également d’autres modalités d’hydrothérapie comme les douches ou les jets. Dans ce cas, l’objectif est d’agir sur une zone spécifique, généralement à travers la relaxation produite par l’application d’un type de massage avec de l’eau plus chaude. Ou de favoriser la circulation avec des douches passant du chaud au froid à plusieurs reprises.

Evoquons maintenant les bienfaits de l’hydrothérapie. Et plus précisément lorsqu’il s’agit d’immerger une grande partie du corps dans l’eau. Vous trouverez quelques références dans cette publication du magazine Fisioterapia.

Une femme âgée dans une piscine.

Bienfaits de l’hydrothérapie

Nous avons déjà détaillé les différents types d’hydrothérapie et connaissons les principales conditions obtenues dans l’eau. Examinons alors les effets positifs de cet élément sur la rééducation d’un patient.

Tout d’abord, nous devons parler de la température. Le fait d’être immergé dans une eau à une température adéquate favorise la souplesse musculaire et la détente. Par conséquent, le premier avantage est de fournir aux muscles de bonnes conditions de travail.

Le deuxième point est la pression hydrostatique. Ce phénomène applique une sorte de petit massage sur les cellules. Au fur et à mesure que nous bougeons, la pression exercée sur les différentes structures varie et offre ainsi un massage sur celles-ci. Cet effet aide également à réduire l’inflammation et à résorber les hématomes.

De plus, le troisième élément positif est la résistance qu’offre l’eau au mouvement. Cette résistance permet de travailler de grands groupes musculaires simplement en marchant. Chaque fois que nous réalisons un mouvement dans l’eau, nous exerçons davantage de force que sur le milieu terrestre. Nous pouvons le constater par exemple en nageant.

Par ailleurs, le professionnel de la santé peut nous aider. Autrement dit, il peut induire une résistance depuis le bas, le haut, derrière ou sur un membre spécifique, parmi d’autres alternatives.

Dans une piscine, il sera effectivement plus facile pour le professionnel de se déplacer autour du patient et d’exercer son travail. Si la détente est recherchée, il existe aussi des techniques d’hydrothérapie dans lesquelles le professionnel soutient le patient sous la nuque et sous les genoux puis le fait bouger rythmiquement d’un côté et de l’autre.

L’apesanteur

Cette caractéristique mérite un paragraphe à elle toute seule car elle a ses bons et ses mauvais côtés. Plus précisément, l’apesanteur de l’eau signifie que nous n’exerçons pas de pression sur les articulations. Nous ne sommes pas obligés de faire un effort pour rester debout ou dans une bonne posture.

Une femme qui réalise des exercices dans une piscine.

En général, lorsque nous nous remettons d’une lésion traumatique, l’apesanteur est bénéfique car nous devons travailler la musculature avant de porter des poids. L’eau est parfaite pour cela puisque nous pouvons effectuer de larges mobilisations actives et passives sans compromettre l’articulation.

Toutefois, cette pression fait travailler les capsules articulaires, renouvelle le liquide synovial, entraîne une réabsorption des vieilles cellules osseuses qui en émettent de nouvelles… Autrement dit, il existe tout un ensemble d’éléments que nous ne travaillons pas dans l’eau.

Par conséquent, s’il s’agit d’une lésion qui n’a pas affecté les articulations et que vous souhaitez reprendre une vie normale le plus rapidement possible, le spécialiste optera certainement pour d’autres solutions que l’hydrothérapie.

Une technique efficace

Pour conclure, l’hydrothérapie comprend cinq principaux bienfaits. Comme l’explique une étude publiée dans le magazine Medicina Naturistasi nous avons subi une opération du genou ou de la hanche, ou que nous souffrons de problèmes de compression de la colonne vertébrale, il sera réellement bénéfique de réaliser une partie de la rééducation dans l’eau.

Enfin, si le professionnel estime qu’il s’agit d’une bonne option pour vous, n’hésitez pas et profitez-en. L’hydrothérapie est l’une des partie les plus amusantes de la rééducation!

Cela pourrait vous intéresser ...
Tout ce que vous devez savoir sur l’aquagym
Fit PeopleLisez-le dans Fit People
Tout ce que vous devez savoir sur l’aquagym

Le fitness aquatique est une variante de l'aérobic, dont la principale caractéristique est qu'elle se pratique dans l'eau. Découvrez-en plus sur l'aquagym.



  • J. Pazos y A. González. Técnicas de hidroterapia. Hidrocinesiterapia. Fisioterapia. Volume 24, Supplement 2, 2002, Pages 34-42
  • J. Llor. Evidencia científica de la hidroterapia, balneoterapia, termoterapia, crioterapia y talasoterapia. Medicina naturista. Vol. 2, Nº 2, 2008, págs. 29-41
  • G. Rodríguez y R. Iglesias. Bases físicas de la hidroterapia. Fisioterapia. Volume 24, Supplement 2, 2002, Pages 14-21