Régime cétogène ou régime hyperprotéiné ?

22 juin, 2019
Décider de suivre un régime alimentaire implique de collecter un grand nombre d'informations et d'être organisé au quotidien. Il n'est pas rare de mal s'informer et de confondre des termes tels que régime cétogène et régime hyperprotéiné, deux régimes qui semblent similaires et qui pourtant comme nous le verrons dans l'article suivant diffèrent considérablement.

Demandez à M. Google quel régime vous correspond le mieux pour perdre du poids… vous verrez que les résultats sont infinis ! Si maintenant, vous lui demandez comment suivre un régime cétogène, vous aurez de forte chance qu’il vous présente ce dernier comme étant identique au régime hyperprotéiné, du fait de leur prémisse commune. Pourtant, ces deux regimes sont fort différents.

Pourquoi tant de confusion ?

Ces deux régimes se basent sur une forte augmentation de votre prise en protéines dans votre alimentation quotidienne. Ils sont donc généralement conseillés pour les sportifs. Cependant les deux se planifient de manière différente, d’où l’importance de bien s’informer.

Régime hyperprotéiné

Comme son nom l’indique, c’est un régime qui consiste à augmenter fortement votre apport habituel de protéines. Désormais, 18 % des calories totales que vous devez intégrer chaque jour proviendra de produits protéinés (viande, poisson, œufs, dérivés du soja…).

A part cela, vous consommerez les mêmes aliments et quantités qu’à votre habitude : les fruits, les légumes et les lipides peuvent être consommés sans restriction. Logiquement, du fait d’augmenter votre consommation en protéines, vous diminuerez vos quantités pour d’autres aliments, mais il ne s’agit pas là d’une restriction à proprement parler.

En bref, ce régime ne se distingue que de peu de votre équilibre alimentaire habituel. Vous pouvez garder votre alimentation habituel, à l’exception d’une teneur en protéines plus élevée.

Ce régime convient tout particulièrement pour des patients atteints d’obésité, de lésions ou blessures considérables, ainsi que pour les athlètes.

Les protéines du poulet.

 

Surpoids ou obésité

De nombreuses études ont montré qu’en augmentant légèrement votre apport en protéines de l’alimentation, on favorise la perte de poids. À moins d’être complètement malnutris ou gravement handicapés physiquement, si notre corps a besoin d’énergie, c’est dans les protéines qu’il vient puiser en dernier recours.

C’est pourquoi, vous lirez probablement que les calories que continent les aliments protéinés que vous ingérez ne profiteront pas à vos muscles si vous ne faites aucun exercice et seront éliminés par l’urine.

Si donc votre objectif est la perte de poids, bien que le régime hyperprotéique n’ait pas cette fin à l’origine, vous pouvez le suivre dans cet objectif.

Athlètes

Lorsque nous pratiquons un exercice physique, nos muscles cherchent à se développer et puisent pour cela dans nos réserves de protéines. Plus vous consommerez de protéines, plus le sport profitera à vos muscles.

Blessures et brûlures

Suite à une blessure ou lésion importante, votre corps a la nécessité de se reconstruire. Tous nos tissus sont formés par une concentration de protéines plus ou moins importante, variable selon les cellules mais absolument nécessaire. Ainsi, donner à votre corps une quantité plus élevée de protéines que celle de base revient à favoriser la réparation des tissus.

Régime cétogène

Si maintenant vous choisissez de suivre un régime cétogène, votre quotidien sera légèrement plus difficile à gérer. Pour produire une cétogenèse dans l’organisme, vous aurez également à augmenter votre apport en protéines, mais au dépend du glucose.

En d’autres termes, ce régime consiste à éliminer le pain, les pâtes, le riz, les céréales et la farine de votre alimentation, et à limiter autant que possible les fruits et légumes.

Or, lorsque l’organisme a peu de glucose dans le sang, produit par les glucides, il se consacre à la production de corps cétoniques. Ces substances sont capables de remplir les mêmes fonctions que le glucose, sauf que leur efficacité est bien moindre.

Régime cétogène

Symptômes et signes

Les premiers jours du régime, vous ressentirez probablement une grande fatigue car vos réserves en glucose vont s’épuiser rapidement. Maux de tête, fatigue, irritation… tels sont les symptômes généralement ressentis lorsque notre organisme ne reçoit plus son taux de sucre habituel.

Par la suite, il est probable que vous transpiriez et uriniez plus régulièrement du fait d’un équilibre alimentaire différent de celui d’avant. Il n’est cependant pas conseillé d’étendre la durée de ces régimes restrictifs pour les aliments très riches en vitamines et minéraux. Vous éviterez ainsi une carence.

Prends soin de ton régime

Si vous décidez de suivre un régime tel que le régime cétogène, assurez-vous de le respecter assidument. N’hésitez pas à recourir à des experts. Comme mentionné auparavant, les fruits et les légumes sont seulement limités. Vous aimez en consommer ? Continuez de vous faire plaisir car vous avez besoin de leur glucose. Mangez-en simplement en plus petites quantités.

Mieux vous suivrez les recommandations du régime, plus vous trouverez un équilibre satisfaisant. Un régime qui ne fonctionne pas est dû à une mauvaise planification alimentaire, non au régime.

Un régime cétogène est plus risqué qu’un régime hyperprotéiné ; d’où l’importance de le suivre assidûment  Arrêter de consommer du glucose d’un seul coup peut provoquer des symptômes allant de simples évanouissements à une réduction de la motilité. Et n’oublions pas de mentionner qu’ à long terme, ce régime a tout pour provoquer une carence en vitamines et minéraux.