Comment entraîner l'esprit du sportif amateur ?

Trouver l'équilibre entre la santé mentale et le sport est un défi. Pour cela, il est important de former l'esprit, car qui peut également emmener une amélioration des performances.
Comment entraîner l'esprit du sportif amateur ?

Dernière mise à jour : 26 mars, 2021

L’esprit du sportif amateur peut l’aider à atteindre ses objectifs. En général, un sportif non professionnel connaît les bases du sport mais ne dispose pas des informations nécessaires sur la partie mentale, ce qui peut causer des difficultés à certains moments de la compétition.

Le terme anglais « to train » vient du français « entraîner », qui signifie «se préparer à un sport ». Autrement dit, l’entraînement consiste à s’assurer que le sportif se prépare de façon adéquate dans une discipline.

Dans le même esprit, l’entraînement mental consiste à conditionner l’esprit dans différents domaines, tels que les émotions, la motivation, le stress, l’anxiété ou la peur. Le but de cette préparation est que les sportifs puissent maintenir un équilibre émotionnel face à tout résultat pouvant survenir en compétition.

L’esprit du sportif amateur : le cerveau

Une étude de l’Université de Californie indique que le cerveau produit des produits chimiques qui aident à réduire la dépression. Ces substances sont appelées GABA et elles sont générées lorsque la personne fait une activité physique.

La création de routines génère de nouvelles connexions neuronales dans le cerveau. Ces connexions permettent à un sportif d’apprendre de nouvelles techniques, un autre sport, ou de perfectionner des mouvements déjà acquis.

Autrement dit, si une personne décide d’apprendre et de pratiquer de nouvelles compétences pour le sport qu’elle pratique, elle créera de nouvelles connexions qui, au fil du temps, lui permettront de se renforcer et de ne pas oublier ce qu’elle a appris.

D’autre part, il est important de noter que les activités recommandées pour exercer les nouvelles connexions neuronales ne nécessitent pas de force ; au contraire, il s’agirait plutôt d’activités qui travaillent sur des domaines tels que l’attention et la concentration.

Un sportif qui se concentre.

 

Comment entraîner l’esprit d’un sportif amateur ?

Comme pour tout entraînement, il est important de s’engager envers soi-même. De cette façon, le sportif crée une responsabilité et une habitude dans n’importe quelle situation. La constance est essentielle. Comme le dit une théorie renommée, il est important d’investir 21 jours avec des routines pour aider à créer un changement.

De même, il convient de préciser que vous n’avez pas besoin d’être un professionnel pour effectuer ces exercices. La raison étant qu’ils aident non seulement dans le sport, mais améliorent également les performances dans tous les domaines de la vie d’une personne.

Former l’esprit

Lors du démarrage d’un entraînement mental, il est conseillé, dans un premier temps, de s’adresser à des professionnels en cas de conflits non résolus. En effet, une personne ayant des problèmes de colère, une mauvaise communication, de l’impulsivité, de l’anxiété etc devrait chercher une aide professionnelle. De cette façon, vous pourrez découvrir des outils de maîtrise de soi et, enfin, avoir à proximité une personne de confiance qui vous motive à tout moment.

Pour entraîner l’aspect mental, vous n’avez pas besoin d’exercices compliqués, bien au contraire. Par exemple, avoir des papiers avec des phrases positives et motivantes sous la main ou jouer à un jeu de société régulièrement pour aider à la concentration et à la mémoire sont de bonnes mesures.

De la même manière, faire des exercices d’aérobie le matin et maintenir une alimentation adéquate peuvent vous aider. Enfin, avoir une idée claire des objectifs que vous souhaitez atteindre dans le sport que vous pratiquez est aussi essentiel.

Avantages de préparer l’esprit du sportif

A partir du moment où un sportif a une routine qui l’aide dans sa concentration, et plus encore s’il a l’aide d’un professionnel, un équilibre est atteint entre ce qu’il veut projeter dans le sport et la manière dont il va le faire. En d’autres termes, le sportif peut se sentir libéré et avec plus d’énergie pour relever de nouveaux défis.

Certains jeux non sportif aident l'esprit de l'athlète amateur.

Les avantages de motiver son esprit avant le sport sont multiples. Voici quelques exemples :

  • Confiance en soi : travailler sur vous-même génère des pensées d’auto-motivation qui contribuent à atteindre l’objectif dans le sport choisi. En outre, cela aide à contrôler l’anxiété ou les peurs apparaissent dans différentes circonstances.
  • Création : les sportifs amateurs doivent élaborer une stratégie avec leurs coéquipiers pour se préparer avant un match. Par conséquent, pendant la semaine, ils devraient développer de nouvelles routines qui les maintiennent actifs, améliorent leurs performances physiques et aident à évacuer le stress.
  • Motivation : l’influence des proches est essentielle pour que les sportifs puissent être constants dans ce qu’ils font. Ainsi, recevoir le soutien de parents, d’amis et d’entraîneurs génère un changement d’attitude positif.

Entraînement mental pour tous

Tous les sportifs professionnels ou non doivent prendre soin de leur santé mentale et physique, afin d’avoir du succès dans leurs engagements compétitifs. Comme le dit le mot « train », il s’agit d’une préparation avant l’activité, qui inclus des exercices cérébraux pour générer de nouvelles connexions neuronales.

Dans le même ordre d’idées, des activités passives telles que les jeux de mémoire ou le yoga aident la personne à libérer des émotions négatives. De cette façon, le sportif se maintient physiquement actif avec de nouvelles idées pour le jeu. Enfin, l’équilibre émotionnel est également favorisé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le Shidokan, un art martial bon pour le corps et l’esprit
Fit PeopleRead it in Fit People
Le Shidokan, un art martial bon pour le corps et l’esprit

Au sein du karaté, il existe de nombreuses disciplines parmi lesquelles figure le Shidokan. Le shidokan est un art martial qui peut se pratiquer à tout âge.



  • Linares. R (2001), Psicología del deporte: La ventaja deportiva psicológica. Una mirada distinta,  ED, Editorial Brujas, ISBN: 987-9452-39-9
  • García-Naveira. A. (2010). El psicólogo del deporte en el alto rendimiento: aportaciones y retos futuros. 31(3)
  • Maddock. R, Casazza. G,Fernandez y Maddock. D (2001) Acute Modulation of Cortical Glutamate and GABA Content by Physical Activity, 36 (8), Journal of Neuroscience , DOI: 10.1523/JNEUROSCI.3455-15.2016
  • Srebro. R (2009). Ganar con Cabeza. Una guía completa de entrenamiento mental para el futbol. ED: Editorial Paidotribo, ISBN: 978-84-9910-117-0