Comment jouer au Kin-Ball ?

Il existe tellement de sports nouveaux ou peu connus que nous sommes étonnés de les découvrir.
Comment jouer au Kin-Ball ?

Dernière mise à jour : 10 mars, 2021

Il arrive même parfois de découvrir qu’il existe des coupes du monde dans ces disciplines ! Quelque chose de similaire se produira lorsque vous découvrirez comment jouer au Kin-Ball, dont nous parlerons ensuite.

Le Kin-Ball est un sport d’équipe créé au Canada en 1986. Bien qu’il ne soit pas parmi les plus populaires, il compte près de quatre millions de joueurs dans ce pays. Il se pratique également dans d’autres pays comme le Japon, la Malaisie, la Suisse, la France et la Belgique.

Brève historique et caractéristiques du Kin-Ball

Pour connaître les débuts de ce sport, il n’est pas nécessaire de remonter trop loin dans le temps. Contrairement à d’autres jeux qui peuvent avoir surgi dans l’Antiquité ou dans l’Angleterre du 18ème siècle, le Kin-Ball est une invention assez récente.

Son origine remonte à 1986, lorsqu’un professeur d’éducation physique du nom de Mario Demers créa un sport auquel participent trois équipes. Chacune d’elles se compose de quatre à huit joueurs, et vous pouvez effectuer tous les changements que vous souhaitez pendant la partie.

Le terrain de Kin-Ball est carré, de 20 mètres de côté. La balle pèse quant à elle un kilo et est de grande taille. De plus, il y a deux arbitres et une table de soutien pour contrôler le score.

L’objectif du Kin-Ball est assez simple : l’équipe attaquante choisit à qui des deux rivaux lancer le ballon. Le receveur ne doit pas permettre au ballon de toucher le sol. Si cela se produit, on attribue un point à chaque équipe adverse. Sinon, la dynamique du début se poursuit, c’est-à-dire choisir une équipe et lancer le ballon.

Le succès de ce sport fut tel qu’il possède même une fédération internationale et, tous les deux ans – depuis 2001 au Québec -, se déroule une coupe du monde dans différentes parties du monde. Comme il fallait s’y attendre, le pays le plus performant est le Canada. Des 10 éditions de la Coupe du monde il en remporta 9 chez les hommes – l’autre revenant au Japon -, et la totalité chez les femmes.

Kin-ball
Image: Flickr.com / Sports Castilla La Mancha.

Comment jouer au Kin-Ball ?

Si vous voulez faire vos premiers pas au Kin-Ball, vous devez apprendre à y jouer, du moins connaître les bases. Pour commencer, les équipes se voient attribuer une couleur : noir, rouge et bleu, par exemple.

Dans cette discipline, les équipes n’ont pas de maillots, comme au football ou au rugby. Chacune des trois équipes alignera quatre joueurs, qui pourront sortir et rentrer comme bon leur semble.

Le jeu se divise en trois périodes de sept minutes chacune. Malgré cela, le règlement indique que chaque période peut varier si toutes les équipes sont d’accord, sauf dans les coupes du monde et les matches internationaux. Certaines parties se jouent aux points, c’est-à-dire qu’elles se terminent lorsque l’une des équipes atteint 11 ou 13 unités.

Dynamique du jeu

Pour commencer à jouer au Kin-Ball, une des équipes “sert” en lançant le ballon. Trois joueurs de cette équipe tiennent le ballon et le quatrième le frappe en prononçant le mot « omnikin » ainsi que la couleur de l’équipe qu’il attaquera. Par exemple, si c’est l’équipe bleue qui sert, elle dira « omnikin rouge» ou « omnikin noir ».

L’équipe qui défend est celle qui a été nommée. L’un de ses quatre participants devra attraper le ballon avant qu’il ne touche le sol. S’ils attrapent le ballon, elle répétera le rituel omnikin. Ils peuvent attaquer la même équipe qui les a attaqués auparavant – dans l’exemple, la bleu – ou l’autre.

Pour organiser l’attaque, l’équipe ne dispose que de 10 secondes. Si elle dépasse ce délai les deux autres marquent un point. Une autre façon de marquer un point est si l’équipe qui défend n’attrape pas le ballon. Dans l’exemple que nous avons indiqué précédemment, si les bleus lancent le ballon aux rouges et que ces derniers ne parviennent pas à attraper le ballon, les bleus et les noirs marquent un point.

Kin-ball
Image: Flickr.com / Ruben Viqué.

Une troisième façon d’obtenir des points est si tous les joueurs de l’équipe ne sont pas en contact avec le ballon lors du service. Comme nous le mentionnions antérieurement, cela implique que trois participants le tiennent pendant que le dernier membre de l’équipe le lance.

Comment peut-on lancer la balle ? Il existe trois techniques de frappe : avec deux mains en entrelaçant les doigts, avec une main ou avec les deux mains poussant avec les paumes.

Tactiques et autres détails pour jouer au Kin-Ball

Enfin, il est intéressant de savoir quelles sont les principales tactiques pour jouer au Kin-Ball. En ce sens, les plus intéressantes sont le jeu rapide (servir rapidement avant 10 secondes), le « sandwich » (tenir le ballon par les côtés), le faux coup, le virage, le mouvement de blocage, la passe et la passe et y aller.

Vous pouvez évidemment faire plus de recherche par vous-même pour en savoir davantage sur ces stratégies et autres points importants de ce sport. Il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un jeu très original, divertissant et physiquement exigeant. Cela mérite que vous essayiez !

Image de couverture: Flickr.com / CFA CMA AESC.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les femmes dans la Formule 1
Fit PeopleLisez-le dans Fit People
Les femmes dans la Formule 1

Quelles sont les femmes qui ont leur place dans la Formule 1 ? Découvrez les pilotes qui pourraient prétendre au célèbre tournoi.