Les cas de discrimination dans le sport

29 janvier, 2020
Le racisme et la discrimination dans le sport est un problème qui doit encore être résolu. Au lieu d'être réduit, il semble apparaître de plus en plus fréquemment.
 

Le racisme est présent dans tous les domaines, malheureusement même dans le sport. Dans cet article, nous vous parlerons de plusieurs cas de discrimination dans le sport, pour être au courant de ce qui se passe et pour pouvoir contribuer à l’éviter autant que possible.

La discrimination dans le sport

Nous savons que la discrimination se produit à l’école, au travail, dans la rue… mais aussi dans d’autres espaces où la compétition et la rivalité ne nous permettent parfois pas de réfléchir avant de parler ou de faire une soi-disant “blague”.

Il existe de nombreux cas de discrimination dans le sport, dont certains sont mieux connus parce qu’ils concernent des athlètes d’élite (ils ne sont pas non plus exemptés). Voici quelques-uns des plus importants :

1. Mohamed Salah (football)

C’est l’un des derniers cas de racisme et de discrimination dans le sport, plus précisément dans la ligue de football anglaise, dite la Premier League. Dans une vidéo publiée sur Internet, on pouvait entendre une chanson disant “Salah met des bombes dans un bar”, en référence à sa religion musulmane.

Liverpool, l’équipe où joue l’Egyptien, ainsi que Chelsea -le club des protagonistes de la vidéo- ont publiquement condamné ce qui s’est passé et se sont engagés à identifier les individus qui apparaissent en train de chanter.

2. Kevin Reza (cyclisme)

Lors du Tour de Romandie, un cycliste du célèbre Team Sky, l’italien Gianni Moscon, a proféré des insultes racistes à l’encontre du cycliste français d’origine guadeloupéenne, Kevin Reza.

 
photo de Kevin Reza

L’équipe de Chris Froome a décidé de retirer l’Italien de la compétition, une sanction assez sévère, mais qui se veut exemplaire. Moscon lui-même a reconnu son erreur et s’est excusé publiquement. Le Français a accepté et a dit qu’il avait “tourné la page” de l’incident.

3. Yu Darvish (baseball)

La discrimination s’est produite lors d’un match entre les Astros et les Dodgers, pour la ligue de baseball des États-Unis. Durant la première période de jeu, le Cubain Yuli Gurriel s’élance. Après avoir frappé un home run, il a apposé les mains sur ses yeux et les a “bridés” dans une claire allusion à son adversaire, d’origine japonaise.

photo de Yu Darvish
Image : Yahoo! Sports

Au moment même où cela se produisait, ses coéquipiers et ses adversaires étaient en colère contre le Cubain.

 

4. Simone Biles (gymnastique artistique)

Elle est la nouvelle Nadia Comaneci de la gymnastique et, bien qu’elle soit aujourd’hui médaillée olympique, Simone Biles a eu une vie très difficile. En surmontant plusieurs obstacles – dont le fait d’avoir une mère toxicomane, de vivre dans un orphelinat et d’être abusée par un médecin – l’Américaine montre qu’il est possible de surmonter l’adversité.

Simon Biles aux Jeux Olympiques de Rio

Elle a également dû subir l’un des cas de discrimination les plus notoires dans le domaine de la gymnastique. En 2013, après avoir remporté le championnat du monde, l’Italienne Carlotta Ferlito a déclaré dans une interview que la prochaine fois elle se peindrait en noir, et donc peut-être gagnerait. Elle s’est ensuite excusée depuis son compte Twitter.

5. Serena Williams (tennis)

Oui, l’une des meilleurs joueuses de tennis de tous les temps a également dû passer par plusieurs moments malheureux de discrimination dans le sport. La gagnante de 23 tournois du Grand Chelem a déclaré qu’elle doit subir plus de contrôles antidopage que les autres joueuses, simplement à cause de la couleur de sa peau.

 

Et ce n’est pas tout, car dans une entrevue, l’ancien joueur de tennis John McEnroe a déclaré que si Serena Williams jouait sur le circuit masculin, elle serait 700e au classement mondial.

6. Dani Alves (football)

Un autre cas bien connu de discrimination dans le football. Le joueur de Barcelone a dû supporter plusieurs fois de se faire jeter des bananes en plein milieu d’un match ou de lire des messages l’insultant de macaco (“singe” ou “macaque” en portugais).

Pour cette raison, ou peut-être à cause de sa personnalité, ce qui a le plus attiré l’attention, c’est la réponse du Brésilien à ce signe évident de racisme. Dans le match entre Villarreal et le Barça à El Madrigal, alors que Dani Alves était sur le point de tirer un corner et que la banane lui était lancée, il a pris le fruit et l’a mangé comme si de rien n’était.

Dani Alves avec le Brésil et la discrimination dans le sport

Plus tard, le joueur a mené une campagne antiraciste, sous le slogan #somostodosmacacos et a eu le soutien évident d’autres joueurs, comme son coéquipier en sélection et en club à l’époque, Neymar.

D’autres cas de discrimination dans le sport, plus précisément dans le football, que nous pouvons mentionner sont le Français Patrice Evra, l’Italien Mario Balotelli, le Brésilien Roberto Carlos et le Colombien – naturalisé mexicain – Darwin Quintero. Sans aucun doute, ce sont des attitudes qu’il faut affronter sérieusement pour les éradiquer une fois pour toutes.

 
  • Giuliani, A. Agosto 2019. Discriminación en el deporte: cuatro historias de superación. Ambito. https://www.ambito.com/deportes/deportes/discriminacion-el-deporte-cuatro-historias-superacion-n5046208
  • Iusports. Las deportistas manifiestan que la discriminación aún persiste. Diciembre 2019 – https://iusport.com/art/97590/las-deportistas-manifiestan-que-la-discriminacion-aun-persiste