Qui sont les participants indépendants aux Jeux olympiques ?

24 février, 2020
Les participants indépendants aux Jeux olympiques, comme leur nom l'indique, sont des athlètes qui, pour diverses raisons, ne représentent pas leur pays d'origine.

Les participants indépendants aux Jeux olympiques sont les athlètes de différentes nationalités dont les pays ne sont pas reconnus ou sont sanctionnés pour différentes raisons. Nous vous en parlons dans cet article.

Les participants indépendants aux Jeux olympiques : pourquoi existent-ils ?

La première fois que le système des athlètes indépendants a été établi, c’était aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992. Cependant, il y a eu quelques précédents non officiels. Par exemple, aux Jeux intercontinentaux de 1906, des athlètes de nationalité mixte participaient à des épreuves par équipe.

Aux Jeux olympiques d’hiver de 1940 – suspendus par la Seconde Guerre mondiale – les Allemands ne reconnaissent pas la Tchécoslovaquie comme pays, mais ses athlètes peuvent concourir sous le drapeau olympique.

Pendant la guerre froide, certains athlètes des pays communistes européens qui avaient émigré n’ont pas pu participer aux Jeux olympiques parce que leurs comités nationaux ne les acceptaient pas.

En 1976, le sprinter de Guyana – un pays qui s’était joint au boycott des Jeux de Montréal – James Gilkes a demandé au Comité international olympique de lui permettre de concourir en tant qu’athlète indépendant, mais sa demande a été rejetée.

Le CIO a commencé à parler des athlètes indépendants aux Jeux de Moscou de 1980. A cette occasion, des athlètes de 14 pays ont concouru sous le drapeau olympique.

homme tirant au pistolet

Barcelone 1992 et les athlètes indépendants

Cette édition était la première à laquelle les athlètes étaient officiellement autorisés à participer sans représenter leur pays. Ils étaient appelés participants olympiques indépendants (IOP, selon l’acronyme anglais). L’équipe était composée d’athlètes de Yougoslavie (un pays sanctionné par les Nations Unies en raison des guerres yougoslaves) et de Macédoine.

Sur les 58 athlètes de ce groupe, trois ont remporté des médailles, toutes dans les épreuves de tir. Jasna Sekaric a remporté une médaille d’argent au 10 mètres avec un pistolet à air comprimé féminin. Aranka Binder a remporté une médaille de bronze au 10 mètres au tir à la carabine féminin. Stevan Pletikosic a remporté une médaille de bronze au 50 mètres en tir à la carabine masculin.

Sidney 2000 et les athlètes indépendants

Lors des premiers jeux du nouveau millénaire, les athlètes olympiques individuels (IOA, selon l’acronyme anglais) étaient quatre athlètes du Timor-Oriental. Ce pays était alors en transition vers l’indépendance. Ils n’ont remporté aucune médaille.

Les participants indépendants aux Jeux olympiques de Londres 2012

Il n’y a pas eu d’athlètes indépendants à Athènes en 2004 et à Pékin en 2008. A Londres, en 2012, de nouveaux athlètes ont concouru comme IOA. Un an plus tôt, le Comité olympique des Antilles néerlandaises a été dissous. Cependant, les athlètes des anciennes Antilles néerlandaises ont pu concourir sous ce drapeau. Les autres options pour ces athlètes étaient de représenter les Pays-Bas ou Aruba.

L’équipe indépendante a aussi accueilli un athlète du Sud-Soudan. Ils n’ont reçu aucune médaille.

Rio 2016 et ses athlètes olympiques indépendants

L’équipe était composée d’athlètes du Koweït. Ils ont participé aux compétitions sous le drapeau olympique parce que leur pays a été suspendu par le CIO en raison de l’ingérence du gouvernement. Ils étaient présents lors des épreuves de tir (cinq représentants), de natation (trois) et d’escrime (un).

Dans cette édition, l’équipe a remporté deux médailles. Une en or pour Fehaid Al-Deehani au Double Trap masculin et un bronze pour Abdullah Al-Rashidi en skeet masculin.

Les anneaux olympiques

Pyeongchang 2018 a également eu des athlètes indépendants

Après le scandale du dopage, le Comité olympique russe a été suspendu en 2017 et ses athlètes n’ont pas pu participer aux Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang 2018. Grâce à l’équipe appelée “les athlètes olympiques russes”, beaucoup d’entre eux ont pu participer.

Les disciplines dans lesquelles ils ont reçu des médailles sont les suivantes :

  • Ski acrobatique (deux de bronze)
  • Ski de fond (trois d’argent et cinq de bronze)
  • Hockey sur glace (une d’or)
  • Patinage artistique (une d’or et deux d’argent)
  • Patinage sur piste courte (une de bronze)
  • Skeleton (une d’argent)
  • Patinage de vitesse (une de bronze)

Au total, les athlètes russes indépendants ont remporté 17 médailles.

  • Tejo, L. Así podrían librarse los deportistas rusos de la sanción sin competir en los Juegos Olímpicos. Diciembre de 2019. Yahoo Deportes. https://es-us.deportes.yahoo.com/noticias/rusia-dopaje-sancion-juegos-olimpicos-mundial-librarse-130505367.html
  • Wes, J. Sin país pero con espíritu olímpico: así son los ‘independientes’ de los Juegos Olímpicos. Marzo de 2016. Deportes Cuatro. https://www.cuatro.com/deportes/juegos-olimpicos/Juegos_Olimpicos-Refugiados-Independientes_0_2145675106.html