Connaissez-vous les Jeux Olympiques de la Jeunesse ?

Découvrez comment se passeront les quatrièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, qui se dérouleront pour la seconde fois en-dehors du continent asiatique.

Dernière mise à jour : 27 avril, 2021

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse

 

Le visionnaire de l’un des événements sportifs les plus importants de l’histoire moderne est un ex-ingénieur industriel. En effet, l’autrichien Johann Rosenzopf était très inquiet par les chiffres alarmants d’obésité infantile dans le monde entier. C’est ainsi qu’il y a quelques décennies à peine, il a conçu ce qui serait plus tard les Jeux Olympiques de la Jeunesse.

Au début, le Comité Olympique International (COI) ne pensait pas créer de nouveaux événements multi-sportifs. La hiérarchie de la fédération sportive mondiale avaient peur de surcharger le calendrier des compétitions. Mais ce qui les préoccupait le plus était le risque économique qu’un rendez-vous avec ces caractéristiques impliquait.

Jusqu’au jour du 5 juillet 2007, où la lutte de Rosenzopf a enfin porté ses fruits. Ce fut pendant la 119ème assemblée du COI qu’on a enfin donné le feu vert à son idée. Même si ce ne serait pas avant 2010 qu’on le reconnaîtrait comme étant le créateur de cette rencontre olympique.

La rencontre olympique de la jeunesse sportive

 

Singapour 2010 : les premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse

La première édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse, a eu lieu entre le 14 et le 26 août 2010. Quelques 3 600 athlètes entre 14 et 18 ans ont concouru dans 204 événements de 26 catégories sportives.

L’événement n’a pas été exempt de quelques polémiques,même si de manière générale il a été reconnu comme un succès dans le monde entier. Pour l’histoire est restée la triathlète japonaise Yuka Sato. À 18 ans, elle a reçu la première médaille d’or de la compétition.

La Chine, avec un total de 51 médailles (30 d’or, 16 d’argent, 5 de bronze), a terminé au plus haut du cadre des médailles. Le podium a été complété par la Russie et la Corée du Sud. La délégation espagnole a occupé la 33° position dans la classification générale, récoltant une médaille d’or, quatre d’argent et six de bronze.

Durant les 13 jours de la rencontre sportive juvénile, tout n’a pas été question de compétition. Des jeunes de tous les recoins de la planète ont eu l’opportunité de débattre d’importantes thématiques liées à la santé, l’éducation et l’égalité.

 

Nanjing 2014

Les seconds Jeux Olympiques de la Jeunesse ont aussi été réalisés dans le « lointain Orient ». Ainsi, Nanjing, située à l’est de la Chine, fut la ville où se sont donnés rendez-vous des jeunes sportifs de 204 pays entre le 16 et le 28 août 2014.

La Chine s’est maintenue au plus haut du podium : elle a récolté 36 médailles d’or, 13 d’argent et 14 de bronze. La Russie a également conservé sa deuxième place, alors que les États-Unis ont complété le podium.

La représentation espagnole a maintenu la liste de la première édition, conquérant deux médailles d’or, une d’argent et six de bronze. Ce fut une participation digne.

En même temps que les événements sportifs, le programme culturel et éducatif a eu un poids spécifique pendant le développement des Jeux. Le comité organisateur avait de nombreux objectifs. L’un d’entre eux était de promouvoir un style de vie sain dans la jeunesse à partir des valeurs olympiques.

 

Buenos Aires 2018 : première édition en dehors de l’Asie

En 2013, la métropole sud-américaine a été choisie comme le siège de la troisième édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse. Or, la capitale argentine s’est imposée sur Medellin (Colombie) et Glasgow (Écosse). Ces deux villes ont maintenu leurs candidatures jusqu’au vote final.

Les JOJ à Buenos Aires en 2018

À cette occasion furent convoqués 4 012 athlètes de 206 nations, venant des cinq continents. Huit disciplines sportives font leurs débuts au programme officiel. Ainsi, celles-ci étaient : le karaté, l’escalade sportive, le breaking, le patinage de vitesse sur roues, le futsal, le kitesurf, le beach handball et le BMX freestyle.

 

Des Jeux Olympiques sans médailles officielles

Pour beaucoup, regarder le nombre de médailles que remporte chaque délégation national fait partie de l’intérêt de cette classe d’événements sportifs. Cependant, le comité organisateur a voulu quitter l’aspect « morbide » qui avait tendance à se trouver dans ces données.

On insiste bien là-dessus : l’idée principale est d’intégrer des jeunes de tous les coins de la planète. Le seul fait qu’un athlète y participe doit déjà être considéré comme un succès. Cela va beaucoup plus loin du nombre de médailles que remporte un pays.

 

Pandi, la mascotte officielle

Les mascottes ne peuvent manquer dans aucune compétition sportive mondialiste. Ainsi ,la mascotte choisie pour Buenos Aires en 2018 est Pandi, un jaguar d’aspect juvénile. Le jaguar est un animal du nord de l’Argentine et qui se trouve actuellement en danger d’extinction.

La mission de cette mascotte est similaire à celles des autres compétitions : inspirer les jeunes sur le pouvoir de transformation du sport.

 

Le prochain rendez-vous : Dakar 2022

Le comité Olympique International a décidé de donner plus de protagonisme à l’Afrique. Ainsi, les IVème Jeux Olympiques de la Jeunesse ont déjà un siège confirmé. Dakar, capitale du Sénégal sera la ville chargée de recevoir sur un autre continent des jeunes athlètes venant du monde entier.

Cela pourrait vous intéresser ...
A combien de reprises les Jeux olympiques ont-ils été suspendus ?
Fit People
Lisez-le dans Fit People
A combien de reprises les Jeux olympiques ont-ils été suspendus ?

Les Jeux olympiques de Tokyo, censés se tenir en 2020, ont donc été reportés. Cet événement est-il unique dans l'histoire ?