Les cyclistes doivent-ils privilégier l'eau ou les boissons isotoniques ?

22 octobre, 2020
L'utilisation d'une boisson pour sportifs contenant de la caféine est une stratégie utile pour prévenir l'apparition de la fatigue.

Aujourd’hui, personne ne doute de l’importance de l’hydratation dans la performance sportive. Surtout lorsqu’il s’agit de sport de fond, l’apport en liquides et en électrolytes grâce aux boissons isotoniques devient essentiel pour éviter les complications.

Ces nutriments peuvent notamment être apportés par des boissons isotoniques. Dans ce article, nous parlerons de l’un des sports les plus éprouvants par excellence : le cyclisme.

Suffit-il de boire de l’eau pendant ce type d’événement sportif, ou est-il nécessaire d’ajouter des sels minéraux et des nutriments ?

L’importance de l’hydratation

Un homme buvant des boissons isotoniques.

A partir de 20 minutes d’entraînement, nous devrions commencer à apporter régulièrement du liquide à notre organisme. Cela permet de prévenir les chutes de performance dues à la déshydratation, car la soif peut être un signe trop tardif lorsque l’on parle d’hydratation et de sport.

La littérature scientifique affirme l’importance d’un apport régulier en eau douce lors des manifestations sportives. Lorsqu’il s’agit d’événements à court terme, l’eau minérale est généralement suffisante, mais ce n’est pas toujours le cas.

Des études récemment publiées indiquent que l’apport d’eau contenant des glucides à indice glycémique élevé peut retarder l’apparition de la fatigue dans les sports de force. C’est pourquoi il peut être intéressant de choisir une boisson isotonique riche en sels minéraux et en glucose.

Alberto Contador sur son vélo.

L’hydratation, le cyclisme et les boissons isotoniques

Le cyclisme est un sport de fond, où il y a une grande perte de liquides et des besoins élevés en nutriments.

Un apport régulier d’eau pendant ce type d’événement peut éviter les problèmes liés à l’équilibre hydrique. Cependant, l’ajout de glucides à absorption rapide et lente aux boissons retarde l’apparition de la fatigue et permet de conserver le glycogène musculaire pour une utilisation ultérieure.

La littérature scientifique soutient l’ajout de sels minéraux et de glucides aux boissons pour sportifs dans le but d’améliorer les performances. Dans le cas des sports de fond, les glucides à indice glycémique élevé doivent être associés à des glucides à faible indice glycémique pour maximiser les économies de glycogène et maintenir une courbe de glucose stable pendant le test.

C’est pourquoi la boisson isotonique est toujours un meilleur choix que l’eau. De plus, ces produits contiennent une grande quantité de sels minéraux dans des proportions adéquates pour prévenir les crampes et les hyponatrémies qui pourraient s’avérer fatales.

Il est à noter que selon les conditions météorologiques, le besoin d’apport en liquide varie. Dans les climats chauds et humides, il est nécessaire de boire plus fréquemment car la perte d’eau et de sels minéraux est plus importante.

Les dangers de la déshydratation

La perte d’eau corporelle peut entraîner de nombreuses complications. Habituellement, un certain nombre de symptômes sont présents avant que la déshydratation ne devienne préoccupante, voire fatale. Il s’agit généralement des éléments suivants :

  • Fatigue
  • Étourdissements
  • Nausées
  • Maux de tête
  • Augmentation de la température corporelle

Chacun de ces processus peut indiquer que le volume d’eau dans le corps n’est pas adéquat. Pour éviter ces situations, il est essentiel de boire fréquemment pendant la pratique du sport. Toutes les 30 minutes environ, vous devriez boire environ 200 millilitres de liquide.

De plus, lorsque nous parlons de vélo, il existe d’autres substances que nous pouvons utiliser dans nos boissons pour améliorer nos performances. L’un d’eux est la caféine, qui, selon la littérature scientifique, améliore l’efficacité du métabolisme aérobie et retarde l’apparition de la fatigue dans les sports d’endurance.

Un cycliste buvant des boissons isotoniques.

A garder à l’esprit sur les boissons isotoniques et le cyclisme !

La consommation de liquides doit faire partie intégrante de la pratique sportive. On évite ainsi la déshydratation qui peut être fatale.

Lorsqu’il s’agit de sports d’endurance, comme le cyclisme, la consommation d’eau peut ne pas suffire. Pendant ce type d’événement, il y a des besoins en nutriments et en sels minéraux qui doivent être couverts pour éviter les déficits et les baisses de performance.

C’est pourquoi des boissons isotoniques avec des glucides à index glycémique élevé et bas sont généralement la meilleure option. Il est intéressant de consommer ces préparations légèrement fraîches pour accélérer la vidange gastrique et éviter les problèmes liés à des maux d’estomac.

De plus, l’ajout de caféine aux boissons peut être évalué dans le but d’améliorer les performances et de réduire l’apparition de la fatigue.

Enfin, il est important de se réhydrater correctement une fois le test terminé. Idéalement, 150 % du poids perdu devrait être ingéré sous forme liquide pendant les 6 heures suivant l’exercice.

  • Nuccio RP., Barnes KA., Carter JM., Baker LB., Fluid balance in team sport athletes and the effect of hypohydration on cognitive, technical and physical performance. Sports Med, 2017. 47 (10): 1951-1982.
  • Dragusin IB., Horswill CA., Does sport drink use during exercise promote an acute positive energy balance? Int J Sport Nutr Exer Metab, 2016. 26 (5): 428-434.
  • Rowlands DS., Houltham SD., Multiple transportable carbohydrate effect on long distance triathlon performance. Med Sci Sports Exerc, 2017. 49 (8): 1734-1744.
  • Suzuki K., Hashimoto H., Oh T., Mitsuda H., Peake JM., et al., The effects of sports drink osmolality on fluid intake and immunoendocrine responses to cycling in hot conditions. J Nutr Sci Vitaminol (tokyo), 2013. 59 (3): 206-12.