Analysons ensemble l'US Open de tennis

15 juillet, 2020
Comme c'est souvent le cas dans d'autres sports, certaines règles ne sont appliquées que sur le sol américain, comme c'est le cas pour le tie-break aux États-Unis.
 

L’US Open de tennis, anciennement connu sous le nom de US National Championships, est le quatrième et dernier tournoi de tennis du Grand Chelem de la saison. Il se tient chaque année entre août et septembre selon cinq modalités : simple masculin et féminin, double masculin et féminin et double mixte.

C’est un tournoi très bruyant car il se déroule dans la Grosse Pomme (New York) et le public veut participer au spectacle. Ils le font surtout en criant. La plupart du temps, les joueurs sont obligés de demander le silence dans les tribunes.

L’US Open est le seul où le dernier set est défini avec un Tie-Break pour briser l’égalité. Une autre curiosité de ce tournoi est la luminosité, puisque les matchs peuvent être joués la nuit grâce au grand système de lumières placées sur des rails.

Ses pistes et ses caractéristiques

Son court central, appelé Stade Arthur Ashe (situé au Centre national de tennis Billie Jean King, siège de l’US Open), rend hommage au premier vainqueur masculin de l’US Open en 1968. Il est considéré comme le plus grand court de tennis du monde. Il dispose d’une capacité totale de 22 547 spectateurs.

Le court central de l'US Open.
 

En 2005, l’organisation a décidé de changer la couleur du terrain, qui est passée du vert au bleu, afin de faciliter la visibilité de la balle à la télévision.

Ce court a été couvert d’un toit rétractable pour éviter de retarder les matchs à cause de la pluie ou du mauvais temps. Cet ouvrage a été rendu difficile par sa taille.

Comme d’autres tournois, l’US Open se joue sur une surface dure. Elle est faite de ciment et est considérée comme une surface rapide. Les rebonds faibles et rapides rendent les points courts.

Les courts en dur sont plus rapides que les courts en terre battue et en herbe. Ces conditions sont considérées comme les plus équitables pour tous les types d’acteurs.

Derniers vainqueurs de l’US Open

Dans le tennis masculin actuel, on peut souligner :

  • Roger Federer, qui a remporté cinq finales consécutives de l’US Open : 2004, 2005, 2006, 2007 et 2008
  • L’Espagnol Rafael Nadal, qui possède trois titres : 2010, 2013 et 2017
  • Novak Djokovic qui a gagné deux fois : 2011 et 2015
Novak Djokovic en plein jeu.

Actuellement dans le tennis féminin, on peut citer :

  • Serena Williams qui a remporté six fois l’U.S. Open : 1999, 2002, 2008, 2012, 2013 et 2014
  • Sa sœur Venus Williams qui a gagné en 2000 et 2001
 
  • Justine Henin : 2003 et 2007
  • Kim Clijsters : 2009 et 2010
  • Angelique Kerber (2016) qui a remporté la même année l’Open d’Australie

En double, nous avons du côté masculin

  • Les frères Bryan (Bob et Mike) qui ont remporté ce tournoi cinq fois : 2005, 2008, 2010, 2012 et 2014
  • Leander Paes qui a remporté le titre trois fois mais avec des partenaires différents, en 2006 avec Martin Damm, en 2009 avec Lukas Dlouhy et le dernier en 2013 avec Radek Stepanek.

En double féminin, se sont distinguées :

  • Les sœurs Williams (Serena et Venus) qui ont gagné en 1999 et dix ans plus tard en 2009
  • L’Espagnole Virginia Ruano ainsi que l’Argentine Paola Suárez qui ont gagné trois années consécutives (2002, 2003 et 2004)
  • Martina Hingis, qui a gagné deux fois avec des partenaires différents, en 2015 avec Sania Mirza et en 2017 avec Yung-Jan Chan

Enfin, en double mixte, Martina Hingis a remporté cet événement en 2015 et 2017. Comme nous l’avons déjà mentionné, elle avait également remporté le double féminin ; en 2015 avec Leander Paes et en 2017 avec Jamie Murray.