Analysons ensemble la terre battue de Roland Garros

21 mai, 2020
C'est le principal tournoi sur terre battue au monde et le deuxième dans l'ordre chronologique des Grand Chelem, ce qui en fait le seul des quatre grands tournois organisés sur cette surface.
 

Le Grand Chelem joué en France, également appelé Roland Garros, est un tournoi de tennis dont la surface de jeu est la terre battue.

Le tournoi se déroule pendant deux semaines entre fin mai et début juin à Paris. Il s’installe dans le complexe du Stade Roland Garros, lieu principal du tournoi depuis 1928.

La finale se déroule sur le court central Philippe-Chatrier, qui a une capacité de 15 059 spectateurs, soit la plus grande capacité parmi les dix-neuf courts présents.

Le complexe doit être remodelé cette année. Les nouvelles caractéristiques comprennent une amélioration générale des installations, ainsi qu’une augmentation de la capacité du court central, qui sera doté d’un toit rétractable.

Anciens lieux

Depuis la naissance des Internationaux de France de tennis en 1891,quatre sites ont été utilisés :

  • L’île de Puteaux, où l’on jouait sur du sable posé sur un lit de décombres dans la commune française de Puteaux, à Paris.
  • Installations du Racing Club de France, club sportif situé dans le Bois de Boulogne à Paris, sur une surface en terre battue.
  • Pendant un an, en 1909, il a été joué à la Société Athlétique de la Villa Primerose à Bordeaux, sur la surface de terre battue déjà caractéristique qui ne quittera plus le tournoi à l’avenir.
  • Le Tennis Club de Paris, à Auteuil, est le plus ancien de ces lieux jusqu’à ce que le tournoi déménage dans le nouveau site ouvert en 1928 pour commémorer la conquête de la Coupe Davis l’année précédente par les quatre joueurs de tennis français historiques.
 
Rafael Nadal sur terre battue

Les installations de Roland Garros et ses courts

Le lieu actuel du championnat est connu sous le nom de Stade Roland Garros en l’honneur de l’ancien aviateur et sportif renommé, Roland Garros.

  • Le court Philippe-Chatrier est le court central en terre battue de Roland Garros
  • Le court Suzanne-Lenglen est le deuxième en importance et en capacité du complexe. Il a été nommé en l’honneur de l’ancienne joueuse, plusieurs fois vainqueurs du tournoi. D’une capacité de plus de 10 000 spectateurs, il a été construit en 1994 et n’a reçu son nom actuel que trois ans plus tard.
  • Le court N°1 est le troisième stade du complexe et occupe la même position en termes d’importance et de capacité. Dans ses annexes se trouve la célèbre Place des Mousquetaires en l’honneur des quatre célèbres joueurs de tennis depuis 1989. Le court – d’une capacité d’environ 3 800 spectateurs – est situé à l’extrémité est du stade, tout près du court central.
  • Courts annexes : le reste du complexe compte jusqu’à seize courts au total, appelés courts annexes de moindre capacité. La numérotation des courts va de deux à douze, et de quatorze à dix-huit, soit un total de dix-neuf courts, plus trois autres pour l’entraînement. Il n’y a donc pas de court N°13, pour une question de superstition.
    La capacité de ces derniers varie autour d’une centaine de places.
 

Caractéristiques de la surface

Les terrains en terre battue de Roland Garros ralentissent la balle en produisant un rebond élevé par rapport à d’autres surfaces comme l’herbe ou le béton. Ces courts en terre battue sont favorables aux grands serveurs et aux joueurs puissants. Les joueurs de fond de court sont donc favorisés sur cette surface.

Pour faire un terrain en terre battue à Roland Garros

  • Il faut d’abord obtenir de la brique argileuse qui est prélevée directement dans les carrières naturelles.
  • Ensuite, l’argile est cuite dans des hauts fourneaux. Selon le type de surface à réaliser, la cuisson se fera à une température plus ou moins élevée. ( 750ºC et 950ºC ).
  • Enfin, l’argile est broyée en petits grains.
balle de tennis rebondissant sur de la terre battue
Dans les tournois sur terre battue, la technologie Hawk-Eye n’est pas nécessaire, grâce à la marque laissée par la balle sur la terre battue.

Pour qu’un court soit parfaitement conditionné pour jouer au tennis, il faut entre 500 et 1 000 kilos de brique pliée. Chaque court de tennis n’est pas seulement fait de terre battue, on peut voir deux autres couches en dessous.

Au fond se trouve ce que l’on appelle le mâchefer, une surface dure sur laquelle on verse l’argile. Au-dessus du mâchefer se trouve du craon, composé d’argile et d’adhésif, qui crée une masse compacte qui colle au mâchefer et ne se soulève pas.

 

Enfin, au-dessus du craon se trouve la couche la plus superficielle, qui a généralement une épaisseur de cinq à sept millimètres. Cette dernière couche est celle qui est changée lors des grands tournois, comme les courts de Roland Garros en terre battue tous les soirs.

Le processus consistant à changer la couche supérieure chaque jour et à en mettre une nouvelle, signifie qu’entre 100 et 150 kilos de terre battue sont utilisés chaque jour pour chaque court.

Cette surface est particulièrement populaire dans les pays du Sud de l’Europe, comme l’Espagne. C’est pourquoi les joueurs ibériques, à l’instar de Rafael Nadal, sont si forts sur terre battue.