Comment réaliser le revers parfait au tennis

20 mai, 2020
Le revers est un coup classique qui est à la base du jeu offensif de nombreux joueurs et qui sert également à déplacer l'adversaire, ce qui permet de monter au filet pour gagner le point.

Analysons ensemble l’un des coups les plus difficiles à maîtriser lors des débuts dans le monde du tennis : le revers. Parmi les joueurs qui se distinguent par leur revers, on trouve entre autres Roger Federer, Novak Djokovic et Stan Wawrinka.

Voici comment jouer un revers

Dans ce tir, la position du corps est très importante, nous ne devons pas nous tenir devant le filet. La position la plus conseillée est de côté, avec l’épaule dirigée vers le filet.

Il est important, comme pour le coup droit, que le poids du corps tombe d’avant en arrière au moment de l’impact de la balle.

David Goffin en plein jeu

Le jeu de pieds de base est presque le même que le coup droit, mais il y a quelques différences :

  • En fond de court, le pied avant est généralement plus croisé pour obtenir plus de soutien et d’équilibre.
  • Dans les situations extrêmes, le pied avant est croisé latéralement de façon exagérée, sans permettre au corps de tourner, de sorte que la récupération est pratiquement impossible.
  • En général, on frappe le revers uniquement avec les pieds tournés vers l’avant, lorsque la balle est dirigée vers le corps, et que l’on n’a pas le temps de bouger.

La prise utilisée pour les coups de revers à plat et en lift est la prise “fermée de revers”.

Le principal avantage de cette adhérence est que le poids est transféré de manière plus optimale, et donc l’impact est meilleur.

Le gros inconvénient de l’utilisation de ce grip pour le revers est qu’il doit être changé pour chaque autre coup, le joueur doit donc être rapide pour varier la prise de la raquette.

Conseils pour réaliser un revers parfait

Pour effectuer un revers correct, il faut suivre certaines étapes qui nous aideront à obtenir un revers très efficace :

  • Pour une position d’attente correcte, le corps doit avoir une légère inclinaison. La raquette doit être tenue avec la prise mentionnée ci-dessus.
  • La deuxième étape consiste à déplacer la raquette derrière le corps, où un arc est formé à hauteur de la tête. En outre, la position du corps lors de la frappe doit être latérale.
  • Lorsque la raquette est frappée par l’arrière, elle doit suivre un mouvement légèrement ascendant de l’arrière vers l’avant. Les cordages de la raquette doivent être légèrement ouverts pour contourner le filet.
  • Enfin, la finition du revers doit se faire avec le poids du corps en avant, ce qui nous permet de faire un coup offensif.
David Ferrer effectuant un revers

Les différents types

Ce type de tir peut être exécuté de différentes manières, pour imprimer différents effets à la balle. Tout d’abord, le coup de revers à plat est celui qui comporte le moins d’effet, d’où son nom.

Ce type de tir est utilisé dans les situations d’attaque, lorsque la balle arrive plus haut que la hauteur du filet, de sorte que vous pouvez la frapper de haut en bas ; un tir utilisé pour gagner le point.

Un autre effet qui peut être imprimé au revers est le lift. Ce tir comporte une charge de rotation ascendante pour passer le filet et ensuite dans le court.

Pour effectuer ce revers, vous devez mettre la tête en arrière et en bas, et finir le coup en avant et en haut. Avec ce mouvement, on obtient une trajectoire parabolique, dans laquelle la balle aura un rebond difficile pour l’adversaire.

Enfin, il y a le revers coupé ; le coup défensif par excellence. C’est le revers le plus lent des trois, où la tête de la raquette va d’avant en arrière, de haut en bas et de bas en haut.

Ce mouvement de la raquette produit un effet de rotation de la balle vers l’arrière ; par conséquent, après que la balle ait rebondit, elle ne prend pratiquement pas de hauteur.

Les situations dans lesquelles nous pourrions utiliser ce type de revers, seraient de retourner un premier service, des situations très forcées, ou par exemple, pour effectuer un coup offensif.