Causes de l'intoxication alimentaire

16 novembre, 2020
Saviez-vous que l'intoxication alimentaire constitue une part importante des maladies non transmissibles dans le monde ? Croyez-le ou non, cette situation est beaucoup plus fréquente qu'il n'y paraît.

Non seulement elle peut générer des problèmes aigus spécifiques, mais ce type de pathologies conditionne la composition du microbiote.

Il est donc important de connaître les causes des intoxications alimentaires pour y remédier et les prévenir. Nous vous présenterons donc ci-après les facteurs de risque les plus fréquents, ainsi qu’une série de solutions à cet égard.

L’intoxication alimentaire en raison d’un mauvais stockage

Une série de processus de conservation est mise en œuvre pour augmenter la durée de conservation des aliments. Le plus commun de tous est la congélation.

Les enzymes qui composent un produit soumis à des températures très basses se désactivent, tout comme les micro-organismes qui peuvent l’habiter. Maintenir la chaîne du froid est par ailleurs crucial pour éviter la multiplication des agents pathogènes, comme indiqué par une recherche publiée dans le Journal of Food Protection.

Il est nécessaire que le processus de décongélation soit adéquat pour garantir la santé du produit. Le fait de laisser les aliments à température ambiante constitue un excellent terreau pour la multiplication des agents pathogènes qui s’y trouvent. Il s’agit de la raison pour laquelle nous recommandons de conserver les produits au réfrigérateur jusqu’à ce qu’ils soient cuits.

Une personne lavant une pomme.

Les cuissons incomplètes augmentent le risque

La cuisson incomplète est un autre facteur de risque en matière d’intoxication alimentaire. Surtout dans le cas de la viande hachée et transformée. Il est en effet essentiel de s’assurer qu’une température minimale est atteinte à l’intérieur de l’aliment.

Dans le cas contraire, les bactéries pathogènes survivront et pourraient coloniser le tractus intestinal. Les experts disent que la cuisson insuffisante est l’une des principales causes d’intoxication au Clostridium botulinum.

L’industrie alimentaire a trouvé une possible solution pour réduire le nombre d’infections résultant de la consommation de viande. Cela consiste à ajouter des nitrates et des nitrites à l’aliment, avec une activité antimicrobienne. La science soutien cette mesure, mais elle pourrait conduire à augmenter le risque de développer des pathologies à moyen et long terme.

Méfiez-vous des contaminations croisées

Nous devrions porter une attention particulière à la contamination croisée afin de réduire le risque d’intoxication alimentaire. En ce sens, utiliser le même ustensile pour couper deux produits différents susceptibles d’être contaminés constitue une pratique dangereuse.

La meilleure option est toujours de laver soigneusement les ustensiles culinaires entre chaque utilisation. Ou d’en avoir plusieurs différents disponibles en fonction du produit que vous avez l’intention de manipuler.

Nous évitons ainsi les contaminations qui peuvent se terminer par la croissance bactérienne ou la présence d’allergènes qui causent des dommages à la santé de certaines personnes. Les personnes cœliaques, par exemple, sont particulièrement sensible à de telles contaminations.

Une femme souffrant d'intoxication alimentaire.

Prendre des mesures pour réduire le risque d’intoxication alimentaire

Comme nous l’avons vu, il est nécessaire de prendre certaines précautions concernant la manipulation des aliments. En plus de maintenir la chaîne du froid et de décongeler correctement les produits, il est nécessaire d’éviter l’apparition de contaminations croisées.

Le fait de subir une intoxication alimentaire va au-delà d’un simple problème ponctuel. Les bactéries pathogènes qui colonisent l’intestin pourraient en effet altérer la santé du microbiote intestinal, altérant ainsi ses fonctions normales et produisant un déséquilibre affectant la santé.

Rappelons-nous que la flore est considérée aujourd’hui comme un organe indépendant. Provoquer une détérioration de sa composition influence l’apparition de problèmes en lien avec le métabolisme et le stress. En plus d’augmenter l’état d’inflammation systémique.

Il est donc nécessaire d’être très prudent lors de la manipulation des aliments. Si vous détectez de mauvaises odeurs, jetez le produit. Si vous doutez qu’un aliment ait été correctement conservé, ne l’utilisez pas.

Il est toujours préférable dans de tels cas de prévenir que de guérir. L’intoxication alimentaire est inconfortable à court terme mais elle peut, à long terme, entraîner des problèmes de santé majeurs.

  • Golden MC., Wanless BJ., David JRD., Kottapalli B., et al., Effect of cultured celery juice, temperature, and product composition on the inhibition of proteolytic clostridium botulinum toxin production. J Food Prot, 2017. 80 (8): 1259-1265.
  • Majou D., Christieans S., Mechanisms of the bactericidal effects of nitrate and nitrite in cured meats. Meat Sci, 2018. 145: 273-284.