Ce que les sportifs devraient savoir sur l'hyponatrémie

Si vous ne savez toujours pas ce qu'est l'hyponatrémie et que vous faites de l'exercice régulièrement, vous serez intéressé de savoir en quoi consiste cette affection habituelle chez les sportifs.

Dernière mise à jour : 21 mars, 2019

L’hyponatrémie est une maladie qui affecte souvent les sportifs. Le problème principal est qu’à maintes reprises, il est difficile de poser un diagnostic et de nommer les symptômes gênants dont souffrent les sportifs.

C’est pourquoi il est fondamental de connaître ce problème de santé en profondeur. C’est le meilleur moyen de savoir ce qui nous arrive et de prendre les mesures nécessaires pour pouvoir à nouveau jouir d’une bonne santé.

Nous vous expliquons ci-dessous en quoi consiste l’hyponatrémie et quelles en sont les causes principales.  De plus, nous analyserons ses principaux symptômes et expliquerons quel est le meilleur moyen de mettre fin à ce problème agaçant.

Qu’est-ce que l’hyponatrémie ?

Malgré son nom assez compliqué, l’hyponatrémie est quelque chose de simple à comprendre. C’est une condition qui survient lorsque la concentration de sodium dans le sang est trop basse. Le sodium est essentiel au maintien de la santé, car il régule le niveau d’eau contenu dans les cellules.

L’hyponatrémie est assez méconnue. Son diagnostic est, dans de nombreux cas, compliqué, et pour cela, il vaut la peine d’en savoir un peu plus sur elle. Ainsi, si vous ressentez les symptômes que nous allons expliquer ensuite, vous pourrez deviner d’où le problème pourrait venir.

La chose la plus conseillée est que si la gêne est constante et vous empêche de mener une vie normale, consultez votre médecin de famille. Ce professionnel effectuera les tests nécessaires pour mettre fin à cette pathologie le plus rapidement possible.

Causes de l’hyponatrémie

Les déclencheurs de l’hyponatrémie sont très variés. En général, on a tendance à penser que cela est dû à un très haut niveau de liquides par rapport au sodium dans le corps. Cependant, cela n’est pas complètement confirmé, puisque cette maladie se produit à la fois chez les personnes qui ingèrent trop de liquide et chez celles qui en consomment peu.

Il est également fréquent que l’hyponatrémie apparaisse après avoir eu des vomissements ou une gastro-entérite pendant plusieurs jours. Dans ce cas, les niveaux normaux de sodium sont retrouvés quelques semaines plus tard. La cirrhose ou l’insuffisance cardiaque sont d’autres problèmes de santé plus graves à l’origine de l’hyponatrémie.

Symptômes principaux

Comme nous l’avons commenté précédemment, diagnostiquer une hyponatrémie peut être assez compliqué. En effet, les symptômes sont nombreux et très variés.

Les plus communs sont généralement les nausées avec ou sans vomissements, les maux de tête ou la fatigue.  De plus, d’autres symptômes peuvent apparaître, tels que les crampes musculaires, la somnolence ou une désorientation.

Il est fréquent que ces symptômes apparaissent ensemble. Dans ce cas, le diagnostic est plus simple. Par contre, s’ils se manifestent individuellement et de façon intermittente au fil du temps, le médecin peut mettre plus longtemps à faire le rapprochement avec l’hyponatrémie.

Comment prévenir l’hyponatrémie ?

Après avoir découvert cette maladie, vous songez sûrement à faire tout ce qui est en votre pouvoir pour la prévenir. Pour vous aider, nous vous donnons quelques conseils pour garder votre santé en parfait état :

  • Ne buvez que l’eau nécessaire : on parle beaucoup de l’importance de boire au moins deux litres d’eau par jour. Cependant, il est rarement mentionné que boire beaucoup d’eau est aussi nocif qu’en boire trop peu. Il est préférable de faire attention à votre soif et de ne pas vous forcer à boire quand vous n’en pouvez plus.

  • Commencez à prendre des boissons complémentaires pour les sportifs : les boissons spécialement recommandées pour les sportifs contiennent du sodium. C’est pourquoi la combinaison de ce type de boisson avec de l’eau est un moyen très efficace de lutter contre l’hyponatrémie.
  • Limitez la consommation d’aliments à propriétés diurétiques : les aliments diurétiques contribuent à éliminer une quantité de sodium supérieure à celle que notre corps se débarrasse régulièrement. Par conséquent, il convient de les prendre avec modération.

Enfin, une dernière recommandation que nous pouvons vous faire est d’augmenter la consommation d’aliments salés avant et après l’entraînement.

C’est une méthode très simple pour fournir à votre corps plus de sodium. Par exemple, en prenant des collations salées telles qu’un petit sandwich au jambon ou une poignée de noix, vous pourrez donner à votre corps les nutriments dont il a besoin pour fonctionner.

Cela pourrait vous intéresser ...
Eres DeportistaLeerlo en Eres Deportista
Attention au surentraînement

Le surentraînement est un risque courant lorsque l'on débute le sport à haute dose ou que l'on ne personnalise pas son programme d'entraînement.