Les blessures les plus courantes en patinage artistique

08 décembre, 2019

Lors de la pratique de ce sport, les patineurs exécutent des sauts, des pirouettes, des vrilles ou encore des enchaînements qui peuvent occasionner des blessures assez graves.

C’est un exercice d’une grande difficulté technique, dans lequel le sportif doit savoir se mouvoir rapidement, faire preuve d’agilité, de résistance, le tout en maîtrisant son espace.

C’est pourquoi les patineurs doivent s’entraîner constamment pour rester en forme et être en mesure d’exécuter toutes ces figures. Cependant, la fatigue due à l’entraînement et le danger que représentent les sauts entraînent courbatures, lésions et traumatismes.

Il est donc primordial pour les athlètes d’être prudents et attentifs à tout symptôme, ainsi que de faire le maximum pour prévenir tout préjudice. Dans cet article nous présentons les blessures les plus courantes en patinage artistique.

Les blessures courantes en patinage artistique

1. Entorses et fractures de la cheville

Les patins, le poids, les séquences et la pression exercée sur les chevilles les rendent vulnérables aux entorses et aux fractures. Les lésions à la cheville causées par le stress peuvent entraîner des dommages dans les muscles du tibia et du péroné.

De plus, ces problèmes sont très perturbants pour les athlètes puisqu’ils affectent directement leurs performances sur la piste. Une blessure grave à la cheville peut nuire à une carrière.

2. Blessures au genou

Les blessures au genou peuvent survenir à la suite d’une chute, d’usure musculaire ou d’une erreur technique. Généralement, dans le cas d’une chute, la blessure est mineure et laisse le patineur avec un genou endolori et un bleu.

Cependant, un choc violent peut sérieusement endommager la rotule, voire provoquer son désalignement. S’il n’est pas corrigé par la physiothérapie, le désalignement de la rotule peut causer des dommages progressifs au genou et au cartilage qui le stabilise.

Les genoux peuvent également être endommagés par la torsion engendrée par les sauts et les rotations. Le plus souvent, ce type de blessure touche les ligaments qui positionnent correctement l’articulation.

3. Tendinites

Les pieds des patineurs sont protégés à l’intérieur des patins, qui sont conçus pour les préserver du mieux qui soit. Malgré tout, les répétitions et la force exercée à chaque mouvement peuvent entraîner une tendinite.

La tendinite peut se manifester principalement au niveau du tendon d’Achille, de la cheville ou de la plante des pieds. Par conséquent, les patineurs doivent porter des chaussures appropriées et veiller au bien-être de leurs pieds.

Le patinage artistique

4. Blessures aux mains et aux poignets

En cas de glissade ou de chute, le réflexe immédiat est de mettre les mains pour amortir le choc ; ce qui permet également de se protéger le visage. Cependant, cela peut aussi provoquer des blessures graves à la main ou au poignet du fait de la force de l’impact.

5. Lésions à la tête

En cas de perte d’équilibre ou de contrôle, les lésions à la tête sont une conséquence courante, mais également grave. La surface de la glace est très dangereuse, car elle n’absorbe pas les chocs. Ces blessures liées au patinage englobent les commotions cérébrales ou autres lésions traumatiques.

Les blessures les plus fréquentes

La prévention des blessures en patinage artistique

En patinage artistique, tout doit être mis en œuvre pour éviter les blessures. Tout d’abord parce que celles-ci peuvent causer des problèmes musculaires, mais aussi freiner la carrière d’un athlète. Il y a donc certains moyens à mettre en pratique pour prévenir tout dégât :

  • Toujours bien s’échauffer avant d’entrer en piste.
  • S’assurer d’avoir la capacité physique et toutes les aptitudes requises pour réaliser les différents mouvements et séquences.
  • Porter des vêtements adaptés au patinage : pas de bijoux, éviter les vêtements amples, avoir les cheveux attachés et des patins de la bonne taille.
  • Si possible, ne pas s’entraîner lorsque l’on est trop épuisé ou blessé. Cela pourrait nuire au bien-être physique et mental, ainsi qu’à la performance.
  • Disposer d’une trousse de premiers secours avec les articles de base pour faire face aux blessures ; comme des pansements, de l’alcool, des cotons, de la povidone, de la pommade contre les coups, du gel musculaire etc.
  • Consulter un spécialiste en cas de douleur, d’inconfort ou de suspicion de blessure. Dans tous les cas, l’automédication est à éviter.

En résumé, le patinage artistique est un sport qui exige beaucoup de courage, tout en étant délicat et élégant. Il est donc impératif d’être très rigoureux au niveau de l’exécution, puisque subir l’une de ces blessures serait très dommageable pour le patineur.

  • Campanelli, V., Piscitelli, F., Verardi, L., Maillard, P., & Sbarbati, A. (2015). Lower Extremity Overuse Conditions Affecting Figure Skaters During Daily Training. Orthopaedic Journal of Sports Medicine3(7).
  • Okamura, S., Wada, N., Tazawa, M., Sohmiya, M., Ibe, Y., Shimizu, T., … Shirakura, K. (2014). Injuries and disorders among young ice skaters : relationship with generalized joint laxity and tightness. Open Access Journal of Sports Medicine, 191–195.
  • Porter, E. B., Young, C. C., Niedfeldt, M. W., & Gottschlich, L. M. (2007). Sport-Specific Injuries and Medical Problems of Figure Skaters. WMJ : Official Publication of the State Medical Society of Wisconsin106(6), 330–334. Retrieved from papers://6c494451-ee6e-4dd0-9f2c-10e1a6a49c65/Paper/p50
  • Ferrara, C. M., & Hollingsworth, E. (2007). Physical characteristics and incidence of injuries in adult figure skaters. International Journal of Sports Physiology and Performance2(3), 282–291. https://doi.org/10.1123/ijspp.2.3.282
  • Porter, E. B. (2013). Common injuries and medical problems in singles figure skaters. Current Sports Medicine Reports12(5), 318–320. https://doi.org/10.1249/JSR.0b013e3182a4b94e