Tour d'Italie, l'une des plus grandes courses cyclistes

20 janvier, 2020
Le tour d'Italie est un événement très attendu pour les cyclistes professionnels et supporters de ce sport. Il s'agit en effet de l'un des trois grands tours.
 

Avec le Tour de France et la Vuelta en Espagne, le Tour d’Italie est l’une des trois plus grandes courses cyclistes. Vous voulez en savoir davantage sur cette compétition internationale ? Cet article est pour vous !

Histoire du Tour d’Italie

La création de cette course est liée, comme pour le Tour de France, à un journal sportif. La Gazzetta dello Sport était chargée d’organiser le Tour d’Italie en vélo, en contrepartie de ce que faisait le Corriere della Sera qui effectuait un autre tour, mais en voiture.

La première édition du Tour d’Italie a eu lieu en mai 1909 avec 127 participants, huit étapes et presque 2500 kilomètres de course. Le gagnant fut l’italien Luigi Ganna.

Les éditions suivantes ont subi plusieurs changements au niveau du nombre d’étapes, du système de points et même des lieux de départ et d’arrivée. La course a dû être suspendue entre 1915 et 1918 à cause de la Première Guerre mondiale puis entre 1941 et 1945 pendant la Seconde Guerre mondiale. Depuis 1946 jusqu’à aujourd’hui, toutes les éditions ont pu se produire. En 2019, ce fut la 102ème édition.

Par ailleurs, en 1931, le symbole identifiant les grandes courses a été incorporé : le maillot pour reconnaître les numéros uns. C’est ainsi que le “maillot rose” a vu le jour grâce à la couleur des pages de la Gazzetta. Le premier à l’avoir remporté fut Learco Guerra, qui a gagné l’étape entre Milan et Mantoue lors de l’édition de cette année-là.

La grande domination italienne des premières décennies a été quelque peu “menacée” par l’arrivée de plusieurs cyclistes étrangers depuis les années cinquante. Par exemple le luxembourgeois Charly Gaul ou le français Jacques Anquetil (cinq fois champion du Tour de France) se sont présentés avec de bonnes performances.

 
Cyclistes lors du Tour d'Italie.

Les années soixante-dix furent, sans aucun doute, pour le belge Eddy Merckx, qui a gagné cinq des sept éditions auxquelles il participa. Le Tour d’Italie a été “relancé” par le duel entre Giuseppe Saronni et Francesco Moser dans les années 80.

Plus tard, dans les années 90, avec l’arrivée de Gianni Bugnon, Claudio Chiappucci et Franco Chioccoli, les coureurs locaux ont, une fois de plus, démontré la supériorité italienne dans la course.

Les maillots -maglias en italien- lors de cette compétition

Les maillots actuels de cette course sont le rose pour le leader du classement, le bleu -depuis 2012, il était vert auparavant- pour le leader du classement en montagne. Puis, le maillot violet pour le leader du classement par points, et enfin le maillot blanc pour le leader des moins de 25 ans.

En outre, l’une des caractéristiques du Tour d’Italie est qu’il possède d’autres types de classements, dits secondaires, mais sans maillots distinctifs en raison du règlement de l’Union Cycliste Internationale (UCI).

Parmi ces classements, nous pouvons souligner ceux de l’Intergiro, le classement par équipe, celui qui a couru le plus de kilomètres en fuite, le classement du Fair play ou celui de la combativité.

 

La dernière édition du Tour d’Italie

L’édition numéro 102 du Tour d’Italie s’est déroulée entre le 11 mai et le 2 juin. Elle a débuté dans la ville de Bologne avec une épreuve contre-la-montre individuel et s’est terminée par la même épreuve à Vérone.

Au total, le Tour d’Italie 2019 s’est déroulé en 21 étapes et sur une distance de presque 3500 kilomètres. D’autre part, le vainqueur fut l’équatorien Richard Carapaz (maillot rose) et la deuxième place occupée par l’italien Vincenzo Nibali.

Par conséquent, le maillot violet (par points) est revenu à l’allemand Pascal Ackerman, le maillot bleu (de montagne) pour l’italien Giulio Ciccone et le maillot blanc (moins de 25 ans) pour le colombien Miguel Angel Lopez.

L’itinéraire passait par les étapes suivantes :

  • Sanctuaire de Notre-Dame de San Luca
  • Fucecchio
  • Vinci
  • Ortebello
  • Frascati
  • Terracina
  • Cassino
  • San Giovanni Rotondo
  • Vasto
  • L’aquila
Etape lors du Tour d'Italie.

  • Tortoreto
  • Pésaro
  • Riccione
  • Ravenne
  • Modène
  • Carpi
  • Novi Ligure
  • Cuneo
  • Pinerolo
  • Ceresole Reale
  • Saint-Vincent
  • Courmayeur, Ivrea
  • Como
  • Lovere
  • Ponte di Legno
  • Comezzadura
  • Rasun Anterselva
  • Valdaora
  • Santa Maria di Sala
  • Treviso
  • San Martino di Castrozza
 
  • Feltre
  • Cocre d’aune

Finalement, il faut noter que le parcours comprenait également une étape à San Marino et que plusieurs hommages ont été rendus sur la course. L’un d’entre eux était pour Léonard de Vinci, pour le 500ème anniversaire de sa mort. L’autre était adressé au cycliste Fausto Coppi, pour son exploit lors du Tour de 1949.

  • Carreño, M. Recorrido, etapas y perfiles del Giro de Italia 2019. Marca. Mayo de 2019. https://www.marca.com/ciclismo/giro-italia/2019/05/10/5cd59bd7268e3e76128b4584.html
  • Diario As. Las etapas claves que pueden decidir el Giro de Italia 2020. Octubre de 2019. https://as.com/ciclismo/2019/10/25/giro_italia/1572012809_284271.html