Naissance prématurée : les différentes causes

07 décembre, 2019
La période de la grossesse devrait être une étape de contrôle important sur chaque action. Car le futur bébé est très affecté par chaque action prise pendant la gestation. L'une des conséquences des mauvaises habitudes pendant la grossesse est la naissance prématurée du bébé.
 

Une naissance prématurée est un accouchement qui survient avant la semaine 37 de grossesse. Il existe plusieurs causes qui peuvent donner lieu à la naissance prématurée d’un bébé. Certaines d’entre elles sont parfaitement évitables, tandis que d’autres échappent complètement à tout contrôle.

Naissance prématurée : des chiffres en augmentation

L’Organisation Mondiale de la Santé a mis en garde sur le nombre croissant d’accouchements prématurés. Parmi les éventuelles causes, figurent les facteurs environnementaux ainsi que les niveaux élevés de stress typiques des sociétés modernes.

En plus de ces causes inhérentes à la société et au mode de vie moderne, l’OMS mentionne également un certain degré de négligence. Aussi bien de la part des femmes enceintes que des médecins.

Grâce aux progrès de la médecine, les chances que possède un bébé prématuré de survivre à ce moment difficile augmentent. Il n’y a pas si longtemps, un nouveau-né qui arrivait au monde avant le terme avait peut de chances de survie. De nos jours, au moins 80 % des cas s’en sortent.

Un bébé dans les bras de sa mère.

Types de naissance prématurée

Selon la durée de la grossesse au moment de l’accouchement, nous pouvons classer les naissances prématurées de la manière suivante :

 
  • Légère : lorsque le bébé quitte le ventre maternel entre les semaines 34 et 36 de la grossesse.
  • Modérée : ce classement comprend les naissances entre les semaines 32 et 33.
  • Sévères : ces accouchements ont lieu entre les semaines 28 et 31 de gestation.
  • Extrêmes : plus la durée de la grossesse est courte, plus les risques d’un bébé prématuré sont grands. Une naissance prématurée est considérée comme extrême si elle survient avant la semaine 28 de la grossesse.

Les causes qui génèrent une naissance prématurée

Les facteurs de risques qui interviennent dans un accouchement avant terme se divisent en deux groupes :

  • Maternels : inhérents exclusivement à l’état de santé de la mère. Avant et pendant l’accouchement.
  • Gestationnels : en lien avec certains épisodes ponctuels qui peuvent se présenter pendant la période de gestation.

Par ailleurs, ces accouchements peuvent se produire de façon spontanée ou être provoqués. Dans certains cas, les bébés arrivent au monde à travers un accouchement naturel, tandis que dans de nombreux cas on pratique une césarienne. Chaque situation est évaluée individuellement en fonction des antécédents médicaux de la maman et d’autres facteurs.

Les mauvaises habitudes

Il s’agit d’un facteur généralement présent lors de l’évaluation des cas de naissances prématurées. Le surpoids et l’alimentation déficiente ou déséquilibrée sont deux variables qui ont une influence très négative.

En effet, un mode de vie plein de stress et d’anxiété fait également partie des causes possibles. Deux autres considérations défavorables comprennent de ne pas suivre les contrôles prénatals dès le début de la grossesse. Ou de ne pas suivre à la lettre les indications du gynécologue obstétricien.

 

L’histoire de la mère

Les femmes qui souffrent de diabète ou d’hypertension artérielle ont plus de probabilités d’accoucher avant la semaine 37 de gestation. De même, celles qui ont déjà eu un bébé prématuré courent un risque encore plus grand de vivre de nouveau cette situation.

Par ailleurs, l’âge est un autre élément à considérer lors de l’examen des antécédents familiaux de la maman. Qu’elles soient très jeunes (moins de 16 ans) ou âgées de plus de 35 ans, les futures mères présentent un indice plus élevé de naissances avant le terme.

Un bébé et sa maman qui rient.

Pré-éclampsie et diabète gestationnel

Ce sont deux facteurs de risque les plus redoutables pendant la grossesse. La pré-éclampsie a lieu à cause d’une augmentation excessive de la pression artérielle. Y compris chez les femmes qui ne souffraient pas de problèmes d’hypertension avant leur grossesse. Quelques-uns des symptômes sont un gonflement des jambes et la rétention de liquides.

Dans le cas du diabète gestationnel, le taux de la glycémie augmente durant la grossesse. Les causes de cette pathologie ne sont pas tout à fait claires. Même si dans certains cas, cela peut déclencher un diabète de type 2, la plupart des femmes se remettent de ce désordre après l’accouchement.

 

Grossesses multiples

Les statistiques sont très évidents : au moins une grossesse gémellaire sur deux se termine avant la semaine 37 de gestation. Dans le cas de triplés voire plus de bébés dans le ventre maternel, le taux de prématurité est pratiquement de 100 %.