Comment faire face au repos complet si vous êtes un athlète

14 octobre, 2020
Le repos complet résultant d'une blessure est une période stressante pour tout athlète. Dans cet article, nous vous expliquons comment y faire face de manière positive et en tirer le meilleur parti.

Faire face à une période de repos complet peut être un défi pour tout athlète. Rompre radicalement avec votre routine d’entraînement et être obligé de minimiser vos mouvements est une situation très stressante pour le corps et l’esprit.

La blessure est la raison la plus courante pour laquelle un athlète doit se mettre au repos. Le degré d’immobilité et la durée du repos varient en fonction de l’importance de cette blessure. Cependant, presque tous les athlètes ont subi une blessure à un moment, les forçant à faire une pause.
Bien que le repos complet soit une situation indésirable pour les athlètes, cela peut être une période de maturation et de changement personnel. C’est pourquoi cet article vous expliquera comment gérer et tirer le meilleur parti du repos complet.

Comment faire face au repos complet

Pendant cette période l’activité physique est réduite au maximum. Cependant, il est possible et souhaitable de se concentrer sur l’amélioration de l’aspect psychologique. De cette manière, le processus de rééducation sera raccourci et le retour à l’entraînement se fera plus tôt.

Un temps pour redéfinir ses objectifs

Une blessure perturbe tous les objectifs visés à court, moyen et long terme. Pour cette raison, pendant la période de repos, vous devez établir des objectifs de récupération et reprendre une routine. Ces objectifs doivent tenir compte de l’opinion des professionnels de  santé.

L’athlète peut se fixer des objectifs liés à son état d’esprit ou à de petites tâches quotidiennes. Cependant, les étapes de la rééducation doivent être fixés et surveillés par des médecins professionnels.

D’autre part, l’établissement d’objectifs est une technique dynamique. Cela signifie que les objectifs proposés doivent être réajustés et adaptés en fonction des progrès et des circonstances.

Externaliser les émotions vous aide à vous sentir mieux

Il est normal de ressentir des émotions négatives lorsque vous traversez une période de repos complet. Des émotions telles que la culpabilité, la déception, la colère ou la tristesse peuvent être ressenties, et il est parfaitement normal de ressentir tous ces sentiments.

Faire face au repos complet peut nécessiter l'aide d'un psychologue.

Même ainsi, il est préférable de faire face au repos complet avec un état d’esprit positif. Être capable de réguler ses émotions est une compétence que chaque athlète doit maîtriser et qui contribue beaucoup au bien-être psychologique.

Un moyen efficace d’atteindre un calme émotionnel est d’écrire ou de verbaliser ce que vous ressentez. En mettant les sensations sur papier, il est possible de les ordonner et de les rendre plus contrôlables. Cela vous aidera à les affronter avec un état d’esprit plus positif.

Saisissez l’opportunité d’élargir vos connaissances

Puisque le repos absolu empêche de cultiver le corps, ce temps peut être utilisé pour cultiver l’esprit. Par exemple, Internet offre une multitude de ressources pour en savoir plus sur tout sujet qui vous intéresse.

De plus, apprendre un sujet nouveau est une forme de distraction. En détournant l’attention des soucis et en la dirigeant vers d’autres sujets, l’inconfort psychologique diminue. Pour cette raison, pendant le repos complet, il n’est pas conseillé de rester mentalement inactif, mais de garder l’esprit occupé.

La visualisation est un excellent allié

La visualisation est une technique psychologique puissante avec de nombreux avantages. Elle consiste à créer mentalement des scénarios et des situations avec le plus grand réalisme possible. C’est une technique qui nécessite un entraînement pour être maîtrisée, mais une fois atteinte, les bénéfices sont immenses.

Faire face au repos complet peut aussi devenir une opportunité !

Cette méthode a un effet positif sur la récupération après une blessure. D’une part, elle permet de répéter et d’organiser mentalement les séquences comportementales impliquées dans la rééducation. En outre, cette technique est impliquée dans des processus tels que le contrôle de la douleur ou le maintien de la motricité.

La croissance personnelle pendant le repos absolu est possible

Le repos total est un moment inconfortable pour tous les athlètes, mais il n’est pas évitable et n’importe qui peut être forcé de le traverser. Bien que les blessures soient inévitables, l’attitude à laquelle elles sont confrontées dépend de chacun, et cela joue un rôle fondamental dans la récupération.

Les techniques psychologiques sont d’une grande aide pendant le repos. C’est donc pendant cette période en particulier que l’athlète et le psychologue doivent travailler en étroite collaboration.

En plus de l’aide psychologique, vous devez également entrer en contact avec d’autres professionnels de la santé. Par exemple des médecins ou des physiothérapeutes. Pour résumer, la rééducation de l’athlète est un processus qui nécessite l’intervention multidisciplinaire de professionnels de la santé physique et mentale.

  • Díaz-Ocejo, J., y Mora-Merida, J. A. (2013). Revisión de algunas variables relevantes en el establecimiento de metas deportivas. Anales de Psicología/Annals of Psychology, 29(1), 233-242.