Physiothérapeute, ostéopathe ou chiropraticien ?

02 juillet, 2020
Pour savoir où se rendre en cas de lésion, il est important de connaître les différences entre chacune des professions, leur utilité et leurs fonctions selon le problème.
 

Les lésions sont presque inévitables lorsque l’on pratique un sport, quel qu’il soit. Cela n’est pas obligatoire, mais il existe de fortes chances qu’un athlète subisse des blessures à un moment ou un autre de sa vie. La question se pose alors de savoir où aller se faire soigner. Chez un physiothérapeute, un ostéopathe ou un chiropraticien ?

Physiothérapeute, ostéopathe ou chiropraticien : quelles sont les différences ?

Beaucoup de personnes disent qu’un ostéopathe est meilleur qu’un physiothérapeute, ou que l’un est plus rigoureux que l’autre, etc. Quels sont les mythes et les réalités de ces professions ?

La physiothérapie

Pour définir en quoi consiste la physiothérapie, il n’y a rien de mieux que la définition de l’OMS qui existe depuis quelques dizaines d’années maintenant. Elle cite textuellement:

« La physiothérapie est la science du traitement à travers : des mesures physiques, un exercice thérapeutique, des massages et l’électrothérapie. Par ailleurs, la physiothérapie comprend l’exécution de tests électriques et manuels pour déterminer le degré d’affectation et de force musculaire, des tests pour déterminer les capacités fonctionnelles, l’amplitude du mouvement articulaire et les mesures de la capacité vitale, ainsi que des aides au diagnostic pour le contrôle de l’évolution. »

Un physiothérapeute qui fait un massage.
 

Par conséquent, indépendamment de ce que beaucoup de personnes pensent, un physiothérapeute est bien plus qu’une personne qui réalise des massagesIl possède également une formation pour appliquer diverses techniques qui aideront le patient.

D’autre part, les physiothérapeutes sont aussi préparés pour diagnostiquer l’origine et la cause d’une douleur et procurer un traitement spécifique pour cela. Ils obtiennent ainsi une qualification grâce à une formation officielle de quatre ans au cours de laquelle ils doivent atteindre une note élevée pour y accéder.

L’ostéopathie

L’ostéopathie, bien que beaucoup la considèrent comme supérieure à la physiothérapie, est une discipline qui n’a pas de reconnaissance dans de nombreux pays comme c’est le cas de l’Espagne.

Par ailleurs, l’ostéopathie est perçue comme une discipline pseudoscientifique. Autrement dit, elle ne se base pas sur la médecine et ses résultats ne sont pas scientifiquement prouvés. Cette thérapie semble fonctionner pour de nombreuses personnes ? Oui, mais elles n’ont pas de garantie médicale.

Son créateur, Andrew Taylor Still s’est appuyé sur le fait que le corps est comme une machine où tout est connecté. Par conséquent, lorsqu’une pièce fait défaut, qu’il s’agisse d’un muscle, d’un tendon ou d’un os, il suffit de manipuler les différentes parties du corps, de les remettre en place et de soulager la douleur.

Néanmoins, cela n’est pas scientifiquement prouvé.

La chiropraxie

 

La chiropraxie se base sur le système musculo-squelettique, en travaillant ce dernier depuis la colonne vertébraleC’est également une discipline qui n’est pas reconnue en Espagne. Et, même si elle a certainement donné de bons résultats, il s’agit d’une pseudo-thérapie qui peut présenter des risques.

Manipuler le dos, sans avoir trop de connaissances, peut entraîner des lésions importantes et irréversibles. En outre, la chiropraxie n’a pas de qualification officielle, donc n’importe qui peut la pratiquer.

Un physiothérapeute qui manipule le haut du dos.

Physiothérapeute, ostéopathe ou chiropraticien : à qui faire confiance ?

Sachez qu’après la lecture de cet article, vous saurez prendre la bonne décision. Nous vous recommandons cependant d’aller voir un physiothérapeute.

Bien qu’il soit également prouvé que l’ostéopathie et la chiropraxie aient de bons résultats chez de nombreuses personnes, il y a aussi des preuves de leurs effets nocifs chez d’autres. 

Etant donné qu’aucune de ces deux disciplines n’est reconnue, il est plus judicieux et sûr de se rendre chez un physiothérapeute qualifié et doté d’une bonne réputation. Vous pouvez par ailleurs lui demander ses qualifications et ses années d’expérience. Ce que les autres disent de lui vous aidera également à vous faire une opinion.

 

Enfin, il est déconseillé de se fier aux mythes ou aux recommandations des autres. La santé et le corps sont à prendre très sérieux. Il est donc fondamental de s’informer correctement avant de se diriger vers un thérapeute « non-professionnel ».