Les effets de l'alcool sur l'organisme

Il est possible que vos cellules hépatiques perdent leur capacité de régénération et provoquent une cirrhose si vous consommez de l'alcool pendant une période prolongée en quantité significative.
Les effets de l'alcool sur l'organisme

Dernière mise à jour : 16 avril, 2019

La consommation d’alcool génère de nombreux effets secondaires dans l’organisme. Nous devons par ailleurs tenir compte de la quantité d’alcool ingérée et des circonstances.

En effet, plus la quantité d’alcool est importante, plus les effets seront conséquents. Ces derniers seront en outre supérieurs si nous consommons de l’alcool à jeun.

Les étapes qui apparaissent dans l’organisme lorsque nous consommons de l’alcool

  1. Nous parlerons ici des effets dont nous pouvons souffrir en fonction de la quantité d’alcool consommée. La première étape consiste à se sentir excité, euphorique et désinhibé.
  2. La seconde correspond au moment où l’intoxication par l’alcool commence. Cela affecte le système nerveux et nous perdons la capacité à coordonner les mouvements, générant des pertes d’équilibre…
  3. La troisième est la phase hypnotique. Autrement dit celle de la confusion, du sommeil, de la nausée, des vomissements et même des maux de tête.
  4. La quatrième est la phase d’anesthésie. Nous prononçons des mots incohérents, nous perdons la force musculaire, nous ne contrôlons pas l’envie d’uriner…
  5. La cinquième est la phase la plus critique. Elle peut en effet entraîner un arrêt cardiaque et la mort.
de l'alcool

Les effets de la consommation d’alcool sur l’organisme

Plusieurs des effets de la consommation d’alcool sur l’organisme ne sont pas immédiats. Ils se manifestent en effet sur le long terme :

  • L’alcool affecte le système nerveux. Il provoque ainsi des sautes d’humeur, des problèmes d’élocution une mauvaise prononciation, des réactions plus lentes et des pertes d’équilibre.
  • L’alcool peut également altérer l’action des neurotransmetteurs, en modifiant leur structure et leur fonction. Cela produit alors une série d’effets, tels que la réduction de la capacité de réaction, des réflexes plus lents, la perte de capacité de coordination des mouvements, l’apparition de tremblements et d’hallucinations, la perte de la maîtrise de soi, de la mémoire, de la capacité de concentration et des fonctions motrices.
  • Il provoque aussi de graves dommages aux cellules du cerveau.
  • L’alcool diminue également la vitamine B1 présente dans l’organisme, ce qui peut provoquer la maladie de Wernicke-Korsakoff. Il s’agit d’une maladie qui altère les sentiments, les pensées et la mémoire.
  • L’alcool provoque par ailleurs des troubles du sommeil chez la plupart des personnes qui en consomment.
  • Il peut, à très fortes doses, provoquer un coma, générant ainsi des troubles mentaux très graves.
  • Certains cas présentent des périodes d’anémie et augmentent l’activité cardiaque.
  • L’alcool peut également augmenter la pression sanguine ou artérielle et causer des dommages au muscle cardiaque.
Les conséquences de l'alcool

  • L‘affaiblissement du muscle cardiaque affaiblit par la même sa capacité à pomper le sang.
  • Les troubles gastriques résultent du fait que l’éthanol érode et irrite la muqueuse gastrique, provoquant ainsi des brûlures d’estomac.
  • Consommer de l’alcool fait également obstacle à la production des globules blancs et rouges.
  • Le manque de globules rouges pour transporter l’oxygène génère alors une anémie mégaloblastique.
  • Le manque de globules blancs provoque la défaillance du système immunitaire, augmentant alors le risque de contracter une infection bactérienne ou virale.
  • L’alcool peut être une cause d’infertilité et de dysfonctionnement érectile.
  • La consommation d’alcool pendant la grossesse peut provoquer le syndrome alcoolique fœtal chez le fœtus. Les symptômes de cette affection se manifestent par un retard de croissance, une altération des traits cranio-faciaux, des malformations cardiaques, hépatiques, rénales et oculaires.
Les effets néfastes de l'alcool

  • Les dommages les plus graves se produisent sur le système nerveux central du fœtus. Ils peuvent entraîner un retard mental notable.
  • L’alcool provoque aussi le symptôme de dépendance à l’alcool, également appelé alcoolisme, se manifestant par une consommation incontrôlable d’alcool .
  • L’alcool augmente par ailleurs la production d’acide gastrique, ce qui provoque une irritation et une inflammation des parois de l’estomac. Des ulcères et des saignements internes, susceptibles d’être fatals, peuvent alors survenir.
  • L’alcool peut également provoquer un cancer de l’estomac, du larynx, de l’œsophage ou du pancréas.
  • Une pancréatite aiguë peut se produire. Elles se caractérise par une inflammation du pancréas et peut entraîner la mort.
  • L’alcool apporte une grande quantité de calories et très peu de valeur nutritive. Il empêche l’absorption de certains minéraux et vitamines, réduit l’appétit, générant alors une malnutrition.

Il existe de nombreuses autres conditions pouvant résulter de la consommation d’alcool. Nous en avons nommé plusieurs ici pour souligner l’importance d’en limiter notre consommation car cela pourrait nuire gravement à notre santé.


Cela pourrait vous intéresser ...
Les boissons sucrées et leurs effets sur notre organisme
Fit PeopleLisez-le dans Fit People
Les boissons sucrées et leurs effets sur notre organisme

La consommation de boissons sucrées très répandue dans notre société peut causer de nombreux problèmes de santé, surtout ingérées en excès.