Pourquoi ne perdez-vous pas de poids en courant ?

13 juillet, 2020
Vous avez peut être commencé dans le monde de la course à pied pour améliorer votre santé. Ou parce que vous êtes à la recherche d'un nouveau défi personnel. Peut-être essayez-vous d'obtenir un résultat, et pas forcément dans le cadre d'une compétition.

Non, vous cherchez à progresser dans un domaine bien précis : celui de la balance. Quels sont les facteurs à prendre en compte pour perdre du poids en courant ?

Souvent, déjà désespérée, la personne en question jette l’éponge, car peu importe le nombre de kilomètres parcourus, elle ne parvient pas à perdre ses kilos en trop. Cela risque de se produire parce que certaines clés qui seront fondamentales pour perdre du poids en courant n’ont pas été prises en compte. En voici quelques-unes.

Ne vous fiez pas à la balance !

Habituellement, lorsqu’une personne monte sur la balance et regarde le poids, les conclusions suivantes sont tirées :

  • Lorsque le poids est supérieur à la dernière pesée : elle pense avoir pris du poids et échoué.
  • Si le poids est inférieur à la dernière pesée : il est lié à la perte de graisse et est accepté positivement.
  • Si le poids reste le même : on pense qu’aucun changement n’a été obtenu, de sorte que l’effort consenti a été vain.

Cependant, une balance classique ne reflète pas les changements physiques réels dans le corps. Elle ne tient pas compte du fait que les kilos gagnés ou perdus résultent d’une augmentation ou d’une perte de masse musculaire ou graisseuse, par exemple. Et si le poids reste le même, il ne reflète pas non plus s’il y a eu un changement physique.

Une femme heureuse sur une balance.

A l’inverse, les machines de bio-impédance ou l’anthropométrie sont des outils précis et fiables (José Rodríguez, 2016) si nous voulons avoir une référence des changements physiques qui se produisent dans le corps.

Courir ne doit pas être une excuse pour manger plus

Si vous courez parce que vous voulez perdre du poids ou plutôt réduire les graisses accumulées, l’activité physique aérobie ou anaérobie ne justifie pas un apport alimentaire malsain ou riche en calories.

En effet, si la somme des calories brûlées pendant la journée – au repos, pendant l’activité quotidienne et pendant la course – est inférieure à la somme des calories ingérées pendant la journée, aucun déficit calorique ne sera créé.

Il faut également noter qu’il ne s’agit pas seulement de compter les calories. Vous devez savoir quels macronutriments vous recevez et quelles vitamines et minéraux vous fournissez à votre corps. C’est pourquoi, lorsqu’on parle de perdre du poids, il est conseillé de s’adresser à un nutritionniste.

Ajoutez un entraînement de force

Si vous cherchez à perdre de la graisse, la course à pied peut être une grande alliée, car elle vous aide à brûler plus de calories pendant la journée. De plus, comme il s’agit d’un exercice d’aérobic, les graisses sont sa principale source d’énergie.

Cependant, il existe d’autres alternatives qui peuvent apporter de grands avantages en matière de perte de graisse, comme l’haltérophilie. Ce travail, outre qu’il favorise l’augmentation de la masse musculaire, accélère également le métabolisme. Plus la masse musculaire est importante, plus les calories sont brûlées au repos.

L’organisme s’adapte aux circonstances

Le corps est plus intelligent que ce que l’on pense habituellement. Lorsqu’une activité est pratiquée fréquemment, le corps finit par s’y adapter, et donc par minimiser l’effort physique qu’elle implique.

Une femme faisant un jogging.

Par conséquent, il n’a pas besoin de générer des changements physiques pour faire face à la même activité et vous tomberez dans la stagnation. Dans le cas du coureur, il serait intéressant d’introduire un nouveau stimulus, tel que l’entraînement par intervalles ou fractionné.

Cela signifie qu’il faut alterner des intensités de course élevées avec des récupérations actives. Il a été prouvé que ce type d’entraînement favorise la perte de graisse (Boutcher, 2008).

Une demi-heure n’est pas suffisante pour perdre du poids en courant

Si vous ne courez que pendant 30 minutes et que vous passez le reste de la journée sur le canapé ou assis devant l’ordinateur, vous brûlerez peu de calories. Pour cette raison, il est nécessaire de rester actif pendant la journée pour brûler plus de calories que celles consommées en fin de journée.

Courir aide, mais ne fait pas tout !

Pour conclure, si la course à pied peut être une grande alliée dans la lutte contre le surpoids, elle n’en est pas la base fondamentale. L’alimentation et une vie active jouent un rôle essentiel à cet égard.

Enfin, il existe d’autres activités physiques qui peuvent être associées à la course à pied, comme l’haltérophilie ou l’entraînement par intervalles, qui seront d’une grande aide pour réduire le pourcentage de graisse corporelle.

  • Boutcher, S. H. (2018). Ejercicio Intermitente de Alta Intensidad y Pérdida de Grasa. Darío Cappa Capacitaciones. Revista de Educación Física.
  • de José Rodríguez, I. (2016). Valoración de la composición corporal por antropometría y bioimpedancia eléctrica. Bachelor’s thesis, Universidad Francisco de Vitoria.