4 exercices pour traiter la flaccidité abdominale

09 septembre, 2020
Tout le monde peut souffrir de flaccidité abdominale. Face à cela, il est important de faire de l'exercice et d'essayer de la traiter de manière adéquate.
 

La flaccidité abdominale est certainement perçue comme un calvaire pénible et durable par la plupart des gens. Le simple fait de percevoir le ventre avec la peau ramollie et flasque peut générer des sentiments négatifs menant à une faible estime de soi.

C’est pourquoi de nombreux doutes et questionnements se posent : est-il possible d’en finir avec la flaccidité abdominale ? Comment y parvenir de manière efficace ? Afin d’éclaircir le sujet, nous vous présentons quelques astuces. Ne passez pas à côté !

Qu’est-ce que la flaccidité abdominale ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il nous est important d’expliquer à quoi correspond la flaccidité abdominale. Tout d’abord, il faut savoir que cela n’a pas seulement lieu dans la région du ventre, mais également dans le bas du visage -double menton-, les fessiers, les jambes, les bras, et même les paupières.

Mais dans cet article, nous nous concentrons uniquement sur la flaccidité logée dans l’abdomen. Elle est due à une perte du tonus musculaire ainsi qu’à la diminution des nutriments dans la peau -comme l’élastine et le collagène-. Ces tissus de soutien perdent alors de leur force et le problème apparaît.

Voici quelques-uns des principaux facteurs déclencheurs de la flaccidité abdominale :

  • Surpoids
  • Mauvaise posture
  • Accouchement récent
  • Mauvaises habitudes alimentaires
  • Vie peu active
Une femme qui mange un sandwich en regardant la télé.
 

Tous ces facteurs affaiblissent les muscles relatifs à la zone abdominale, ainsi que la plus grande partie de la région centrale qui est responsable de la stabilité générale de l’organisme. Par conséquent, l’activité physique programmée peut contribuer à traiter la flaccidité abdominale.

Exercices pour la flaccidité abdominale

La pratique régulière d’un exercice contribue à améliorer la posture et les habitudes alimentaires. Par ailleurs, cela rend également la vie plus active. Ce qui permet de prévenir les maladies non transmissibles comme le surpoids.

En bref, l’activité physique “s’attaque” aux responsables principaux de la flaccidité abdominale. Voici maintenant quelques exercices recommandés pour traiter ce phénomène.

Élévation des jambes

Cet exercice peut s’effectuer de manière symétrique ou asymétrique. Les deux variantes sont valables dans la routine contre la flaccidité abdominale. Effectivement, son exécution régulière permet de renforcer la zone du tronc, ce qui contribue à améliorer la posture.

Une femme qui fait des exercices contre la flaccidité abdominale.

Par ailleurs, cet exercice aide également à tonifier la région du bas ventre. Il permet ainsi de mieux définir les muscles et de réduire ce problème.

 

La planche

Il s’agit de l’un des exercices les plus recommandés pour renforcer l’abdomen. D’un point de vue extérieur, il semble facile. Mais sa complexité en fait une bonne alternative isométrique pour combattre la flaccidité abdominale.

D’autre part, il existe diverses manières de réaliser cet exercice -image de couverture-. Cependant, la plus commune est celle qui consiste à s’appuyer sur les avant-bras et les pointes des pieds.

L’exercice du coude/genou pour combattre la flaccidité abdominale

Son exécution est assez difficile, mais l’effort en vaut la peine. Dans ce cas, l’objectif est que le coude droit touche le genou opposé et vive versa. Ce mouvement renforce toute la zone musculaire de l’abdomen. Sa réalisation constante réduit la flaccidité abdominale, tout en tonifiant les muscles abdominaux et obliques.

Une femme qui fait des exercices à la maison.

Élévation des genoux

Mélanger les exercices aérobiques avec des exercices de force et d’endurance est souvent une bonne alternative pour lutter contre la flaccidité abdominale. Un exercice qui remplit ces caractéristiques est l’élévation des genoux.

Pour cela, nous devons courir sur place en essayant de lever les genoux le plus haut possible. Ces sauts sont responsables de l’augmentation de la dépense énergétique. Autrement dit, il s’agit d’un exercice aérobique. En même temps, il renforce et tonifie la région des obliques, le ventre, les lombaires et les jambes.

 

Routine d’exercices

Pour inclure ces exercices dans votre routine, il est recommandé de faire 4 à 5 séries de 15 répétitions chacune. Bien sûr, cela dépend de la condition physique de chaque personne.

La seule exception est la planche qu’il ne faut pas effectuer par séries, mais par temps. Une option consiste à rester dans la position pendant environ 20 secondes, une seule fois. Ce temps devrait progressivement augmenter à mesure que s’améliore la capacité physique.

Comment traiter la flaccidité abdominale ?

L’exercice physique est l’une des alternatives pour traiter la flaccidité abdominale. Cependant, ce n’est pas la seule. Essayer de mener une vie qui comprend de bonnes habitudes est généralement le moyen d’obtenir un meilleur corps.

Dans le cadre de ces pratiques, une alimentation équilibrée et la discipline entrent en jeu. Par exemple, si ces exercices font partie de votre routine mais ne sont effectués qu’une à deux fois par semaine, ils ne fonctionneront certainement pas.

Enfin, il est toujours recommandé de consulter un médecin pour déterminer les raisons de la flaccidité. Il faut effectivement tenir compte du fait qu’elle peut être due à une pathologie qui nécessite un traitement.

 
  • Lima, E. P. F., & Rodrigues, G. B. de O. (2012). A estimulação russa no fortalecimento da musculatura abdominal. ABCD. Arquivos Brasileiros de Cirurgia Digestiva (São Paulo). https://doi.org/10.1590/s0102-67202012000200013
  • Calatayud, J., Casaña, J., Martín, F., Jakobsen, M. D., Colado, J. C., & Andersen, L. L. (2017). Progression of Core Stability Exercises Based on the Extent of Muscle Activity. American Journal of Physical Medicine and Rehabilitation. https://doi.org/10.1097/PHM.0000000000000713
  • WHO. (2020). Enfermedades no transmisibles. Organización Mundial de la Salud.