L'impact du confinement sur les sportifs

17 mai, 2020
Le confinement est une situation exceptionnelle et inédite. Affronter cette période avec une attitude positive est la clé pour s'assurer qu'elle n'affecte pas négativement le sportif.
 

Une question très récurrente ces derniers temps est l’impact du confinement sur les sportifs. En effet, le monde du sport a été paralysé indéfiniment par cette situation, et personne ne sait quand les activités reprendront.

Les sportifs sont donc contraints à s’entraîner à la maison. Mais, dans la plupart des cas, il est impossible de disposer de l’équipement et de l’espace nécessaires pour le faire normalement. Il s’agit d’une situation d’incertitude qui est inconfortable pour quiconque est lié au monde de sport.

Cependant, cela ne signifie pas qu’elle touche de manière systématiquement négative chaque sportif. L’attitude face au confinement est la clé pour les pensées et les émotions qui en découlent.

Par ailleurs, la quarantaine n’affecte pas tous les sportifs de la même manière. Ceux qui ont des difficultés à suivre une routine d’entraînement sont sans aucun doute les sportifs qui souffrent le plus. Par exemple, dans le cas des sports de plein air ou en équipe, il est plus difficile de planifier l’entraînement à la maison.

Dans cet article, nous tenterons de répondre à la question de l’impact du confinement sur les sportifs en fonction des principaux domaines de la psychologie sportive. Prenez note!

La gestion des émotions

Pour comprendre l’impact du confinement sur les sportifs, il faut être conscient que de nombreuses émotions -espoir, colère, anxiété, irritabilité- seront vécues pendant cette période. Elles sont toutes parfaitement valables et importantes. Autrement dit, il n’existe pas d’émotions bonnes ou mauvaises. Elles ont toutes une fonction et sont nécessaires, y compris les négatives.

 

Par ailleurs, il est essentiel d’accepter de vivre toutes les émotions et de ne pas essayer de bloquer celles qui sont désagréables. De même, nous devons réserver des moments dans la journée pour se concentrer sur notre attention, d’aller à la rencontre de nos sensations et de l’origine de l’émotion.

Une jeune femme qui médite chez elle.

En outre, il est fondamental de réguler les émotions négatives. Il ne s’agit pas de les empêcher, mais d’accepter qu’elles sont là et ne pas les laisser prendre le dessus. Respirer, dire des choses positives ou s’exprimer artistiquement sont des moyens efficaces de gérer les émotions négatives.

L’impact du confinement: Les relations sociales

Bien évidemment, la dimension sociale a été énormément affectée par le confinement. Toutefois, même si l’on ne peut pas avoir de contact direct, il faut essayer de maintenir un contact régulier et à distance avec les personnes de l’entourage.

Grâce à la technologie, il est facile de parler avec ses proches, même s’ils sont éloignés physiquement. Les contacts sociaux présentent également de nombreux bienfaits psychologiques.

Les sportifs passent beaucoup de temps avec leurs entraîneurs et leurs coéquipiers. Couper brusquement le contact avec eux peut avoir des conséquences négatives sur leur bien-être psychologique. Par conséquent, communiquer avec eux, même à travers un écran, aidera à ne pas se sentir seul et à mieux accepter la situation.

 

La mise en place d’objectifs

Le confinement peut être une bonne occasion de se déconnecter de la routine épuisante des sportifs. Il peut s’agir d’un temps de réflexion et d’épanouissement personnel. Penser aux points forts et aux faiblesses puis établir un programme de changement personnel améliorera l’humeur et donnera davantage de sens au confinement.

D’autre part, dans le cas des athlètes qui ont des problèmes physiques, le confinement peut servir à reposer le corps et se centrer sur l’amélioration du mental, trop souvent négligé. La mise en pratique de techniques psychologiques telles que la relaxation ou la visualisation a un impact positif sur la santé mentale.

Le contrôle des pensées négatives

Les pensées filent tout au long de la journée. Il s’agit d’une tâche très compliquée que d’essayer de laisser son esprit vide et de ne penser à rien. De plus, il est inévitable d’avoir des pensées négatives en raison de la situation exceptionnelle de confinement. Mais, tout comme les émotions, on ne peut pas les laisser prendre le dessus.

Un moyen efficace et simple de tenir à distance les pensées négatives est de s’occuper. Effectivement, notre capacité d’attention est limitée et nous ne pouvons pas faire plusieurs choses à la fois. Par conséquent, garder l’esprit éloigné de ce qui se passe et de l’avenir aide à se sentir mieux.

Une jeune femme qui se relaxe en écoutant de la musique.
 

L’impact du confinement sur les sportifs peut être positif

Le confinement est une situation inédite mais temporaire qui finira un jour par prendre fin et reviendra progressivement à la normale. Tant que cela dure, il fait être patient et profiter des moments d’inactivité.

Afin que cette période soit vécue de manière positive, il est important d’établir une routine d’entraînements et de repos. Par ailleurs, il est essentiel de prendre du temps pour soi, d’écouter ses pensées et de vivre toutes les émotions qui nous traversent.

Enfin, il ne faut pas oublier le rôle fondamental de l’attitude positive face à chaque journée qui commence. Le fait de voir chaque jour comme une opportunité ou de valoriser les petits progrès réalisés au quotidien a une influence positive sur le bien-être du sportif, et de chacun.

 
  • McCarthy, Paul. (2011). Positive emotion in sport performance: Current status and future directions. International Review of Sport and Exercise Psychology. 4. 50-69. 10.1080/1750984X.2011.560955.
  • Rodríguez. A (2014), El fitness es un estilo de vida: Gimnasios y sociabilidad en una perspectiva crítica. VIII Jornadas de Sociología de la Universidad Nacional de La Plata, Argentina. Recuperado de: http://www.memoria.fahce.unlp.edu.ar/trab_eventos/ev.4733/ev.4733.pdf